lundi 18 novembre 2019 01:14:23

Nouvelles de Constantine, Mercuriale : Frénésie et prix en folie

Nouvelle ville Ali-Mendjeli : Le 3e accès livré le mois prochain

PUBLIE LE : 15-05-2019 | 0:00
D.R

Page animée par Issam Bouleksibat

Déjà, à la veille de ramadhan, il fallait avoir le souffle long pour pouvoir accéder aux caisses de la supérette mitoyenne avec le marché des fruits et légumes du centre commercial Ritaj, de la nouvelle ville Ali- Mendjeli, tant les files d’attente étaient imposantes et les gens pris d’une frénésie peu coutumière.

En effet, des dizaines de ménagères, souvent accompagnées de leurs enfants, avaient pris d’assaut les différentes allées, avec en ligne de mire, les rayons d’épicerie, de pâtes et semoule, de pâtisserie et de produits laitiers. À l’intérieur du marché, l’on a assisté au même spectacle affligeant de chalands impatients, massés devant les étals, en quête notamment de légumes entrant dans la composition des plats traditionnels servis lors du mois de jeûne : tomates, pommes de terre, laitue, etc.
Pourtant, contrairement aux engagements des autorités centrales, les prix ont enregistré une hausse assez nette, comme si les mandataires, de même que les détaillants, n’obéissaient qu’à l’appât du gain, faisant superbement fi des recommandations de la tutelle. Ainsi, la tomate, cotée par le ministère du Commerce à 60 DA, a été cédée au double de ce prix (120 DA). Idem pour la courgette (130 DA au lieu de 80 DA), l’ognon (120 DA au lieu de 80 DA) et la laitue (120 DA contre 70 DA), cela pour les légumes les plus prisés. Concernant les fruits, la banane, plafonnée à 250 DA, est cédée 50 DA plus chère, alors que la fraise, habituellement vendue à 120 DA, elle avoisine désormais les 200 DA. Enfin, la viande bovine fraîche oscillait toujours entre 1.200 et 1.300 DA le kilogramme, donc assez loin des 1.000 DA promis.
Si, de manière globale, la fréquentation des marchés a enregistré une certaine baisse dès le premier jour, les prix ne sont pas descendus pour autant, et certaines personnes approchées, à l’image d’Ahmed, ont pointé du doigt le comportement de beaucoup de ses concitoyens, de même que celui des commerçants. Ce fonctionnaire, père de trois enfants, n’a pas hésité à renvoyer dos à dos clients et marchands, arguant que l’attitude des seconds était encouragée par la fièvre qui s’est emparée des premiers : «Personnellement, je ne suis ici que pour prendre la température ! J’ai fait mes courses il y a deux jours, dans des conditions autrement meilleures, et là, je constate que les marchands, comme d’un commun accord, ont revu tous les tarifs à la hausse ! Bien sûr, pour un client de perdu, ils en ont dix nouveaux, qui ne se soucient guère des prix affichés et ne regardent pas à la dépense», a-t-il soutenu. De son côté, Amina, la trentaine, a décrié l’absence de contrôle, seul gage, selon elle, de l’application effective des mesures prises par les pouvoirs publics : « À la place de la DCP, ce sont les spéculateurs qui imposent leur loi.
 Certes, il existe une volonté de mettre fin à ce vol caractérisé, mais il faut avoir les moyens de sa politique, et il me semble que les effectifs, fort limités, sont bien insuffisants devant l’ampleur du phénomène», a affirmé la déléguée médicale, et d’ajouter : «La flambée des prix à la veille du mois de ramadan ou des fêtes religieuses n’est pas une nouveauté, et les pouvoirs publics se devaient d’anticiper sur cet état des choses, en intervenant de manière efficace pour traquer les spéculateurs, réguler les approvisionnements et opérer une surveillance accrue du fonctionnement des marchés de gros et de détail.
C’est le seul moyen de mettre fin à ce phénomène.» En attendant, les ramadans se suivent et se ressemblent pour le commun des Algériens, qui voient décliner, de manière inexorable, leur pouvoir d’achat, en dépit des assurances des officiels.

-----------------------------

Nouvelle ville Ali-Mendjeli
Le 3e accès livré le mois prochain

Les bouchons à l’entrée de la nouvelle ville Ali- Mendjeli appartiendront bientôt au passé. Après le réaménagement de l’accès principal, dans le cadre de l’extension de la ligne du tramway vers la mégapole urbaine appelée à devenir une wilaya déléguée, avec notamment la réalisation d’une trémie, ainsi que l’ouverture du deuxième accès, à partir de la route de contournement en direction de la commune d’Aïn Smara, au niveau de l’unité de voisinage 20, les habitants pourront, au courant du mois de juin, rejoindre directement la ville en empruntant un nouvel accès qui prend naissance à la passerelle Massinissa, laquelle relie Aïn El Bey à la cité Boussouf. Le chantier de la route en question, qui passe par le lotissement dit El-Hadhaba (la colline), et qui débouche directement sur l’autoroute Est-Ouest, connait une avancée appréciable, en ce sens que les travaux du tronçon Massinissa – El-Hadhaba, qui s’étend sur 1,2 km, ont, selon les déclarations à la radio locale du chef service du développement des ouvrages d’art à la direction des Travaux publics (DTP), Mohamed Aber, atteint le taux de 60%, alors que ceux inhérents au tronçon El-Hadhaba – Ali Mendjeli, de longueur similaire, confiés à l’entreprise publique des travaux publics de Constantine (EPTP-CNE), en sont à 50%. La livraison de cette route d’accès permettra, au dire de ce même responsable, de soulager grandement les habitants d’Ali- Mendjeli, de même que les usagers de la RN 79, notamment au niveau du principal point noir identifié, la cité Zouaghi-Slimane.

-----------------------------

Production céréalière
Une récolte prévisionnelle de plus de trois millions de quintaux

Une production de plus de trois millions de quintaux de céréales, toutes variétés confondues, est attendue à Constantine à la faveur de la campagne agricole 2018-2019, selon le  directeur des Services agricoles (DSA), Yacine Ghediri.
Ce volume de production est escompté sur une superficie totalisant 90.655 hectares, contre 81.204 hectares réservés à cette culture l'année précédente, soit une hausse de 9.451 hectares, a précisé le responsable.
Cette année, le blé dur représentera 60% de la production globale avec 1,5 million de quintaux prévus, tandis que le reste sera réparti sur les  autres variétés en l'occurrence le blé tendre, l'orge et l'avoine, selon les prévisions établies par les services locaux de ce secteur.  M. Ghediri a fait savoir dans ce même contexte que les conditions  climatiques favorables notamment la bonne pluviométrie signalée entre  octobre et mars derniers, qui a dépassé 600 mm, est un facteur essentiel  dans l'établissement des statistiques concernant la céréaliculture.
Au total, 15 points de stockage seront mobilisés dans la wilaya par la Coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS), à travers l'ensemble  des communes, pour la collecte de cette production. Une production de prés de 3 millions de quintaux a été recensée au titre  de la récente saison agricole 2017-2018, a rappelé la DSA.

-----------------------------

Extension du tramway
Mise en service imminente

En visite à Constantine fin avril, l’inspecteur général du ministère des Travaux publics et des Transports, accompagné du wali Abdessamie Saïdoun, se sont rendus mardi sur le chantier de l’extension de la ligne du tramway de Constantine vers la nouvelle ville Ali-Mendjeli, et ce afin de faire le point sur l’état d’avancement des travaux, notamment en ce qui a trait à l’aménagement extérieur et à l’ouverture complète de la trémie se trouvant à l’entrée du pôle urbain. Il convient de préciser que les essais techniques du tramway sur le tronçon reliant la station Zouaghi-Slimane au terminus provisoire Kadri-Brahim, situé à proximité du siège de l’unité républicaine de sécurité (URS), ont été lancés au début du mois d’avril, et ce en prévision de la mise en service commerciale de la première tranche de l’extension dans les prochains jours. Ladite tranche, qui s’étend sur un linéaire de 3,6 km, comprend cinq stations : El Aïfour, Salah Boubnider et 19-Mars 1956, lesquelles sont placées de part et d’autre de la ville universitaire Constantine 3, 8-Mai 1945 et Kadri-Brahim. Concernant la seconde tranche, d’une longueur de 6,4 km, elle relie l’entrée d’Ali-Mendjeli à l’université Abdelhamid-Mehri – Constantine 2, qui se trouve dans l’unité de voisinage 17. Par ailleurs, M. Saïdouna fait part de la volonté de l’exécutif de relancer le projet de l’extension de la ligne du tramway vers l’aéroport international Mohamed-Boudiaf. À ce titre, ce dernier a affirmé que ses services étaient en attente de l’accord des autorités centrales pour entamer l’étude technique de ce tronçon, d’une longueur de 2,9 km, lequel devra aussi desservir le complexe culturel Ahmed Bey – Zénith. Enfin, en ce qui concerne la nouvelle tarification, le wali a indiqué que la société d’exploitation des tramways d’Algérie (SETRAM) a déjà fixé le prix des tickets, en sus de celui des abonnements, lequel a été étudié de manière à permettre au plus grand nombre de se déplacer entre les deux villes dans les meilleures conditions, et réduire ainsi la pression de la circulation automobile sur la route d’Aïn El Bey. Pour rappel, les travaux l’extension du tramway de Constantine ont été entamés il y a plus de trois ans, avant de marquer un ralentissement consécutivement au retrait des Espagnols d’IsoluxCorsan du groupement auquel avait été confié le projet, et qui est également composé de l’entreprise française Alstom et du groupe algérien Cosider, notamment chargé de la réalisation de 17 ouvrages d’art faisant partie de l’extension essentiellement des viaducs et des trémies.

-----------------------------

Cité Kouhil-Lakhdar
Un dangereux malfaiteur arrêté

Les éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Constantine ont procédé à l’arrestation d’un dangereux malfaiteur, présumé auteur de deux vols avec violence, sous la menace d’une arme blanche. Selon un communiqué de la cellule de la communication et des relations extérieures, les faits remontent à la semaine passée, à la suite d’une plainte déposée par une des victimes, laquelle avait été dépossédée par la force d’une somme d’argent à la cité Kouhil- Lakhdar (Djenane-Ez-Zitoune). Une seconde plainte suivra, émanant cette fois-ci d’un individu de nationalité étrangère, faisant état de vol d’argent et de téléphone portable. Les deux victimes ont reconnu le présumé coupable sur les photos de malfaiteurs que leur ont présenté les policiers, et après l’établissement de son identité, ces derniers ont enclenché des recherches qui leur ont permis de le localiser au niveau de la cité voisine de Bidi-Louiza, où il sera arrêté et emmené au commissariat, indique la même source. À l’issue des procédures, le mis en cause, âgé de 26 ans, lequel faisait également l’objet d’un mandat d’arrêt pour création d’une association de malfaiteurs, tentative d’homicide volontaire avec préméditation, tentative de kidnapping, port d’armes de catégories 5 et 6 sans autorisation, destruction de bien d’autrui et atteinte à l’ordre public, a été présenté devant le parquet territorialement compétent.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions