samedi 24 aot 2019 14:35:39

Air Algérie : Transfert des activités à la nouvelle aérogare d’Alger

Air Algérie a entamé, depuis hier, sa troisième phase de transfert de l’ensemble de ses activités restantes vers le nouveau terminal Ouest de l’aéroport international d’Alger Houari-Boumediène. C’est ce qu’indique un communiqué de presse de la compagnie nationale, publié sur son compte Facebook.

PUBLIE LE : 13-05-2019 | 23:00
D.R

Air Algérie a entamé, depuis hier, sa troisième phase de transfert de l’ensemble de ses activités restantes vers le nouveau terminal Ouest de l’aéroport international d’Alger Houari-Boumediène. C’est ce qu’indique un communiqué de presse de la compagnie nationale, publié sur son compte Facebook. 

Le document informe que tous les vols internationaux restants de la compagnie aérienne, depuis et vers Alger, et ce, depuis l’Afrique, l’Asie, l’Europe, le Moyen-Orient, l’Amérique sont, à présent, programmés au départ du terminal Ouest, à savoir la nouvelle aérogare, inaugurée, faut-il le rappeler, le 29 avril dernier. 

Après en effet une première phase de transfert lancée le jour même de la mise en service de cette enceinte aéroportuaire, qui concernait les vols depuis et vers Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly, ce fut ensuite, une semaine plus tard (6 mai), au tour des autres vols de la compagnie depuis et vers la France d’être transférés vers le nouveau terminal. 
Pour rappel, cette nouvelle infrastructure, de 200.000 m2, a été réalisée conformément aux derniers standards internationaux avec des matériaux de «grande qualité». La nouvelle aérogare d’Alger est dotée de pas moins de 120 banques d’enregistrement, 12 tapis bagages, 57 ascenseurs, 37 escaliers mécaniques, 21 passerelles et 48 aubettes de police. L’infrastructure aéroportuaire comprend, par ailleurs, 20 postes de contact pour avions, 2 postes stations pour avions gros-porteurs A380, pas moins de 34 commerces et 16 groupes électrogènes, qui se déclenchent automatiquement en cas de coupure électrique. S’exprimant à cette occasion lors d’une précédente visite au profit de la presse, le président-directeur général de l’aéroport d’Alger, Tahar Allache, avait mis à profit cette opportunité pour annoncer que «plusieurs simulations avec des étudiants ont été faites et plusieurs formations au profit des éléments de la DGSN ont été effectuées pour les familiariser avec les lieux». 
Il a, d’autre part, indiqué que l’ancienne aérogare internationale sera dédiée pour les vols à destination des pays du Golfe ainsi que pour les vols domestiques. Pour ce qui est de l’actuelle aérogare domestique, celle-ci sera réservée aux vols Hadj et Omra. M. Allache révélera que l’ancien terminal pour le pèlerinage sera, quant à lui, détruit pour laisser une assiette libre permettant une future extension en 2028. 
D’autant que cette ancienne structure n’était pas du tout adaptée à recevoir les dizaines de milliers de pèlerins annuels et surtout pas les familles venues les attendre. Enfin, il convient de signaler que cette nouvelle aérogare a été réalisée par la société chinoise China state construction engineering corporation (CSCEC). 
Parallèlement à sa mise en service, une ligne ferroviaire reliant l’Aéroport international Houari-Boumediene à la gare de Bab Ezzouar sera ouverte, en même temps, aux passagers. Cette dernière s’étend sur un linéaire de 2,8 km, dont 1,6 km de tunnel réalisé sous la rocade autoroutière sud, reliant Dar el Beida à Ben Aknoun. La gare ferroviaire de l’aéroport d’Alger est construite en trois niveaux et est équipée d’ascenseurs au profit des personnes à mobilité réduite.
Sami Kaidi
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions