mardi 21 mai 2019 00:47:40

NOUVELLES De béchar

Après maints reports de l’ouverture du centre régional anti-cancer de Béchar, pour diverses raisons, allant d’une attente des crédits supplémentaires, à la réception des équipements nécessaires à une pareille structure médicale spécialisée, le centre anti-cancer de Béchar vient finalement d’être mis en service et a ouvert ses portes aux patients atteints des différentes pathologies cancéreuses, dont le recensement a été effectué depuis le mois d’avril.

PUBLIE LE : 04-05-2019 | 0:00
D.R
Longtemps attendu par les habitants du sud-ouest 
MISE EN SERVICE DU CENTRE ANTICANCÉReux
 
Après maints reports de l’ouverture du centre régional anti-cancer de Béchar, pour diverses raisons, allant d’une attente des crédits supplémentaires,  à la réception des équipements nécessaires à une pareille structure médicale spécialisée, le centre anti-cancer de Béchar vient finalement d’être mis en service et a ouvert ses portes aux patients atteints des différentes pathologies cancéreuses, dont le recensement a été effectué depuis le mois d’avril.
 D’une capacité de 140 lits et doté de tous les moyens modernes pour lutter contre cette maladie, ce centre comprend les principaux services habituels dans le traitement du cancer, à savoir la radiothérapie, la médecine nucléaire, l’oncologie médicale et l’hématologie. Pour rappel, le coût initial de ce centre, lors du lancement du projet en 2013, était de 500 milliards de centimes, avant d’être revu à la hausse, en 2016, à 750 milliards de centimes, réalisation et équipements compris. Quoiqu’il en soit, cette nouvelle structure ne peut que mettre fin au transfert des malades vers le Nord pour leurs cures chimiothérapie, voire de radiothérapie.    
 
Sûreté de wilaya
SENSIBILISATION CONTRE LES MéFAITS D’INTERNET
 
Poursuivant son plan d’action de sensibilisation contre une mauvaise utilisation d’internet et une consommation de produits psychotropes, au profit des lycéens, les services de la sûreté de la daïra de Béni-Ounif (110 km du chef-lieu de la wilaya de Béchar) sont allés à la rencontre des élèves du lycée «Nemiri Abed» de cette localité, pour une mise en garde contre une consommation de drogues, de comprimés psychotropes et les conséquences néfastes que ces derniers peuvent avoir aussi bien sur leur santé que sur les résultats de leurs études. 
Une occasion également d’aborder les risques d’une manipulation abusive, non surveillée ou  inconsciente d’internet et des réseaux sociaux. Les intervenants n’auront pas manqué de citer des cas de délits liés à la cybernétique, tout en leur prodiguant une multitude d’orientations et de précautions à prendre lors de l’utilisation de cet espace bleu, dont, il faut le reconnaître, l’utilisation est devenue bien plus qu’inquiétante au vu des risques qu’elle engendre au sein de cette frange fragile de notre société. 
 
 
Contrebande  
Trois narcotrafiquants arrêtés et 52 kg de kif traité saisis 
 
Trois  narcotrafiquants ont été arrêtés en cette fin de semaine par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP), en coordination avec les services de la Sûreté nationale, qui a également saisi 52 kg de  kif traité, indique le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.   
«Dans le cadre de la lutte contre le criminalité organisée et la sécurisation des frontières, un détachement de l’Armée nationale populaire a arrêté, en coordination avec les services de la Sûreté nationale, le 23 avril 2019 près de Béni Ounif, wilaya de Béchar (3e Région militaire),  trois narcotrafiquants à bord d’un véhicule touristique chargé de 52 kilogrammes de kif traité», précise la même source. 
Par ailleurs, des détachements de l’ANP «ont intercepté, lors d’opérations  distinctes menées à Tamanrasset (6e RM), huit orpailleurs et saisi 12 groupes électrogènes, 11 marteaux-piqueurs, un détecteur de métaux, ainsi qu’un véhicule tout-terrain et un téléphone satellitaire», alors qu’un autre détachement de l’ANP «a saisi 2.430 unités de tabac à Biskra (4e  RM)», ajoute le communiqué. 
 
 
 manifestation « Souvenons-nous des amis artistes »   
Instaurer un esprit d’échange 
 
La deuxième édition de la manifestation culturelle et artistique «Souvenons-nous des amis artistes» aura lieu du 9 au 30 mai courant à Béchar, dans le cadre de l’animation des soirées du mois de Ramadhan, a-t-on appris, jeudi dernier, du président de l’association culturelle locale «Saharienne». Cette manifestation culturelle et artistique, qui sera animée par une centaine d’artistes locaux issus des différentes collectivités de la wilaya et qui est organisée, tout comme pour la première édition en 2018, au mois de Ramadhan, vise à instaurer un esprit d’échange en matière d’arts et de culture parmi les artistes et le public, a indiqué à l’APS Noureddine Rahou. «Cette manifestation, dont les représentations auront lieu à la cinémathèque nationale à Béchar, veut être, pour sa deuxième édition, un espace de libre expression de tous les artistes de la région, afin de promouvoir la diversité culturelle de la Saoura», a souligné le président de «Saharienne».  La scène artistique de cette manifestation, dont les représentations sont prévues dès la fin des prières de «Tarawih», verra le passage durant le mois sacré du Ramadhan de plusieurs formations artistiques locales, à savoir le nouvel orchestre de musique classique dirigé par le compositeur Amar Amroun à qui on doit plusieurs musiques de films et documentaires de la télévision nationale, des tours de chants traditionnels et populaires de groupes artistiques du cru, notamment ceux du Diwane, Hadra, Medh et Aissawas. Ces derniers seront conduits par le cheikh Baba Zegmir, l’un des maîtres de cette voie soufie dans le Sud-Ouest et dans le pays, signale M. Rahou.  La troupe féminine de Medh de la région de Béni-Ounif est également au menu du programme de cette manifestation, dans le but de mettre en exergue le rôle des femmes dans la préservation et la promotion du chant religieux local, qui fait partie intégrante du patrimoine culturel et religieux de la Saoura, selon le responsable de l’association «Saharienne». Des représentations théâtres ainsi que des sketchs sont prévus aussi à cette occasion au profit du grand public, avec la contribution de troupes et artistes locaux, à titre gracieux, à l’animation de cette manifestation culturelle et artistique qui se veut une réelle contribution des artistes et du mouvement associatif local, a-t-il ajouté. «Le financement de cette manifestation, qui a été assuré pour une large part par l’association et des bienfaiteurs locaux, démontre une fois de plus l’attachement des citoyens à leur patrimoine et culture», a fait savoir M. Rahou. 
 
 
Bien que les éboueurs aient arrêté leur mouvement de grève
LA VILLE souffre toujours du manque d’hygiène
 
En dépit d’une reprise du travail par les éboueurs de la ville de Béchar, suite à un mouvement de grève qu’ils ont déclenché durant toute une semaine, les ordures ménagères continuent de joncher le sol à travers différents quartiers de la ville et en plein centre-ville également. Une situation devenue insupportable pour les citoyens en raison des odeurs nauséabondes qui s’en dégagent et au moment où la chaleur commence à s’installer dans la région, mais également délicate pour ces employés chargés de la levée des ordures qui se sont malheureusement amassées tout au long de la période de leur mouvement de protestation. Des protestations jugées fondées et dues à la non-perception de leurs arriérés de salaire depuis plus de quatre mois. Une situation sociale devenue difficile à gérer pour ces travailleurs, lorsque l’on sait que le revenu moyen d’un éboueur est de 25.000 DA. Ajoutés à cela et selon leurs revendications, la non-perception de la prime de nuisance et de rendement depuis 4 ans déjà et des vaccins obligatoires pour cette catégorie d’ouvriers. Le nettoyage de la ville et la levée de ces tonnes d’ordures ménagères prendront certainement autant de temps qu’aura duré la grève, compte tenu également du manque de moyens nécessaires à une telle entreprise : une visite du parc automobile de l’entreprise Saoura Net nous aura permis de constater le nombre de camions-bennes, datant d’à peine 4 ou 5 années et immobilisés en raison de diverses pannes. 
     Pour l’instant c’est dans une atmosphère d’insalubrité et de désolation qu’est plongée la ville de Béchar. 
 
éCOLE NORMALE SUPéRIEURE  
 PORTES OUVeRtEs  AUx FUTURS BACHELIERS
 
Afin de faire part de ses offres de formation pédagogique et professionnelle au profit des futurs bacheliers, l’Ecole Normale Supérieure de Béchar vient d’organiser des portes ouvertes sur les différentes formations professionnelles qu’elle garantit au profit des postulants pour une carrière de professeur des enseignements primaire, moyen et secondaire, selon leur choix et pour l’année universitaire 2019/2020. 
Cette institution créée, rappelons-le, par décret exécutif n°182/15 du 11 juillet 2015, assure une formation théorique et pratique d’une durée respective de 3 années pour les professeurs du primaire (PEP) en langue arabe et française, de 4 années pour ceux du moyen et 5 ans pour le secondaire, dans les deux langues et en sciences exactes.
Une occasion également de faire part des autres prestations assurées par cette Ecole en matière de bourse, d’hébergement, de restauration et de transport, ainsi que des différentes activités qui accompagneront cette formation : bibliothèque, activités culturelles et sportives. Les informations apportées par les organisateurs de cette manifestation ainsi que l’exposition et les dépliants mis à la disposition du public auront permis d’apporter toutes les précisions inhérentes aux modalités des préinscriptions à l’ENS, des vœux et des choix des bacheliers et de la tenue des tests pour les filières concernées. 
Enfin, il est à noter que seule la note du baccalauréat permettant l’inscription à l’ENS n’a pas encore été arrêtée par la tutelle.
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions