mercredi 21 aot 2019 04:15:56

Examens scolaires : les procédures en cours de finalisation

«Toutes les procédures relatives aux examens nationaux sont en cours de finalisation», a indiqué le ministre de l’Éducation nationale.

PUBLIE LE : 01-05-2019 | 23:00
D.R

S’exprimant, en marge de la rencontre nationale des présidents des commissions de wilaya des observateurs pour les épreuves du Brevet de l'enseignement moyen (BEM) et du baccalauréat, M. Abdelhakim Belabed a également assuré que les examens se dérouleront «dans le calme et la sérénité».

Le ministre mettra en avant que les sujets des examens scolaires seront puisés du programme scolaire. «L'élève ne sera pas examiné sur un cours qui ne lui a pas été dispensé en classe», relève M. Belabed. Évoquant ensuite l'état d'avancement de la mise en œuvre du programme scolaire, le ministre le qualifiera de «très appréciable», notant que le retard accusé dans deux ou trois wilayas, à travers quelques établissements, a été vite rattrapé, grâce à «l'élaboration d'un programme spécial» au profit de ces écoles. L’autre question abordée par le ministre, mardi dernier, est celle relative au rôle des observateurs dans ces examens. À ce propos, il fait savoir que ces derniers «travailleront au niveau de tous les centres d'examen pour BAC et du BEM, à raison d'un observateur pour chaque centre», et que leur rôle «consiste en la surveillance et le suivi du déroulement des épreuves dans de bonnes conditions».

L’impression des sujets débutera  le 16 mai

Approché par la presse, le directeur de l'Office national des examens et concours (ONEC), M. Mustapha Benzamrane, a pour sa part révélé que l'opération d'impression des sujets des épreuves scolaires débutera le 16 mai. Cette opération sera, en fait, encadrée par pas moins de 160 inspecteurs, enseignants, fonctionnaires et employés qui seront mis en quarantaine pour une durée de 35 jours, soit jusqu'au 20 juin prochain. Il convient de rappeler, dans ce contexte, la date des examens scolaires nationaux devant débuter, le 29 mai en premier lieu, avec l'examen de fin du cycle primaire qui sera suivi du Brevet de l’Enseignement moyen, BEM, (du 9 au 11 juin) et du baccalauréat (du16 au 20 juin). Les élèves et leurs parents devront patienter jusqu’à l’après Aïd-el-Fitr, pour enfin connaître les résultats, sachant que ceux de l'examen de fin de cycle primaire sont attendus pour le 16 juin, alors que les résultats du BEM et du bac sont respectivement prévus pour les 1er et 20 juillet prochain.
Parmi les nouvelles dispositions prises pour les examens de cette année, le ministère de l’Éducation a averti qu’aucun retard ne sera admis pour les candidats. Tout candidat qui arrivera au centre après 8 heures sera privé d’examen, sachant que les centres d’examens ouvrent leurs portes à 8h. Les candidats ne sont pas autorisés à quitter la salle avant la fin de l’examen, indique la même source.
Par ailleurs, il est strictement obligatoire pour les surveillants de se présenter une demi-heure avant l’entrée en classe des élèves. Aucune absence non justifiée des enseignants concernés par la surveillance des examens ne sera tolérée.
Le ministre de l’Éducation nationale, en coordination avec les directions réparties sur le territoire national se sont engagés pour assurer les meilleures conditions de déroulement des examens de fin d’année en cours. Les convocations ont été envoyées aux enseignants concernés par la surveillance des examens.
Signalons, enfin, que les chiffres du ministère de l’Éducation nationale indiquent que plus de deux millions de candidats vont devoir passer, en cette fin d’année scolaire, les examens nationaux. On compte exactement 674.831 candidats inscrits à l'examen du baccalauréat, dont 54.57% de filles, 631.395 inscrits au BEM (52.26% de filles) et 812.655 candidats devant passer les épreuves de l'examen de fin de cycle primaire (48.60 % de filles). Tous ces examens seront encadrés par 627.655 employés répartis à travers les centres d'examens, outre les 51.114 encadreurs affectés au niveau des centres de collecte et de codage et des 95.916 autres devant exercer au niveau des centres de correction. En somme, le nombre global d'encadreurs des examens scolaires est de l'ordre de 735.058 fonctionnaires.
    Soraya Guemmouri

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions