dimanche 26 mai 2019 15:26:58

Nouvelles de Sétif, Remise de 1.000 logements sociaux à El-Eulma : 1.000 youyous

847 foyers raccordés au réseau de gaz à Smara : La fin de la bonbonne

PUBLIE LE : 28-04-2019 | 0:00
D.R

Page animée par Farouk Zoghbi

C’est sous un soleil printanier et dans un climat de joie intense, que les habitants d’El-Eulma, chef-lieu de la daïra la plus importante après celle de Sétif, ont vécu cette imposante cérémonie de remise des clefs de 1.000 logements publics locatifs, suivie de deux autres actions analogues à Tachouda et à Ouled Adouane, pour la remise de 131 logements du même segment.

Une initiative d’autant plus importante qu’elle intervient à quelques jours de Ramadhan, et n’a pas été sans se traduire par un profond sentiment de satisfaction parmi tous ces bénéficiaires issus de couches démunies, à l’instar de ces victimes du terrorisme, personnes aux besoins spécifiques et chefs de familles, après une attente de 10 années pour certains.
Sous ce grand chapiteau,  où ont pris place les autorités civiles et militaires de cette daïra, les directeurs de l’exécutif de wilaya et de nombreux notables de cette ville, l’ambiance était donc à la mesure de l’événement, marquée par de vibrants youyous.
Boudoukha Saïd, non-voyant, ne manquait de manifester les sentiments forts qui l’animaient en recevant les clefs de son foyer flambant neuf doté de toutes les commodités dans cet espace immense du pôle urbain Z 18. «Cela fait 10 ans que j’attends avec mon épouse et mes deux enfants ce moment fort. J’ai comme l’impression d’avoir retrouvé la vue et je n’ai de pensée en ces moments forts que pour mon pays, puisse Dieu le préserver», dit-il.
Des mots et des sentiments forts qui animaient Melas Khadra, victime du terrorisme, son enfant accroché à son cou, qui ne pouvait cacher ses larmes de joie : «Je suis mère de deux enfants, j’ai connu des hauts et des bas avant que le rêve de ma petite famille ne se réalise aujourd’hui. Merci à tous ceux qui ont contribué à la réalisation d’un aussi beau cadeau et me permettre de vivre dans la dignité dans mon pays.»
Au chef-lieu de daïra où pas moins de 2.000 logements ADDL, 1.200 logements LSP et LPA ont été déjà remis, ces 1.000  nouveaux logements publics locatifs traduisent leur juste dimension les efforts consentis par l’État dans un secteur aussi sensible, sachant que ce dernier segment à lui seul a permis à la wilaya de Sétif de bénéficier d’un programme de 26.000 logements, tous achevés, à l’exception de 600 unités qui sont en voie de réalisation.
Par ailleurs, et sur les 12.840 logements LPA, 9.000 sont déjà achevés, alors que pour le logement rural, cette wilaya a bénéficié de 57.000 aides sur lesquelles il ne reste que 4.200 qui sont en cours de réalisation, indique également  Rabouh Telli, directeur du logement.

----------------------------

847 foyers raccordés au réseau de gaz à Smara
La fin de la bonbonne

La couverture en gaz naturel gagne de plus en plus de terrain, et touche, dans cette dynamique de densification, les contrées les plus lointaines, montagneuses de surcroît et souvent d’accès difficile. Des investissements forts et des défis qui ont permis aux populations de rompre avec le calvaire de la bonbonne de gaz et les effets néfastes du mazout ou du charbon.
La toute récente mise en gaz de 847 foyers ruraux dans l’agglomération de Smara, dans la commune d’El-Eulma, n’est pas sans s’inscrire parmi toutes ces avancées, au point que la couverture dans cette daïra dépasse de loin les besoins exprimés en matière d’alimentation en eau potable, à la satisfaction des populations.
Une mise en service d’autant plus importante, qu’elle intervient à la veille du mois de Ramadhan, comme le souligne Mokdad Dib, membre de l’Association du gaz naturel de la localité de Smara : «C’est un grand jour pour nous, connaissant les hivers rigoureux de cette agglomération secondaire, et nous sommes d’autant plus heureux de passer le mois béni dans de très bonnes conditions, avec l’espoir de voir notre pays renouer avec la tranquillité et la sérénité.»
Près de 10 milliards de centimes auront été nécessaires pour la réalisation d’une telle opération qui porte le taux de couverture en gaz dans  la daïra d’El-Eulma à 99% et celle de la wilaya de Sétif à 96%, devait indiquer Bendjenah Abdalah, directeur de la distribution de la SONELGAZ, au moment où 15.000 autres foyers sont recensés.
Ce taux est appelé à passer à 97% au terme de l’année 2019, précise par ailleurs Meziani Mohamed, directeur de wilaya de l’industrie et des mines.

----------------------------

Université Mohamed-Lamine-Debaghine
« La Méditerranée, un patrimoine commun »

L’université Mohamed-Lamine-Debaghine Sétif 2 ne perd visiblement pas de temps pour s’ouvrir audacieusement sur le bassin  méditerranéen et s’inscrire  dans une démarche de partenariat avec d’autres établissements d’enseignement supérieur et de recherche.C’est du moins ce qui ressort de la dynamique engagée depuis 2016 dans le cadre du projet de recherche international «DIRE-MED», et qui lui permet depuis, en dépit de son jeune âge, mais grâce à la volonté et la compétence de ses cadres, de se faire une place respectée auprès des universités françaises, espagnoles, italiennes, tunisiennes et marocaines, dans l’espace consacré à ce projet de coopération international, en vue de développer le Dialogue interculturel, réseaux et mobilité en Méditerranée.
C’est sans doute dans ce contexte et après des rencontres organisées à Sétif et dans les pays des universités adhérentes à ce projet, que s’inscrit la dernière sortie de l’université en direction de l’université de Tanger, où elle a pris part aux travaux du premier événement culturel du dialogue interculturel.
Une initiative d’autant plus intéressante, qu’elle a été marquée par la présence de 5 étudiants de cette université qui ont présenté une pièce théâtrale, intitulée Cérémonie en couleurs, mettant en symbiose les facettes multiples et combien riches du patrimoine commun de la Méditerranée et cette culture du vivre ensemble.
«C’est un travail collectif qui a été formidablement apprécié par les organisateurs de cet événement, les participants de différents pays et les évaluateurs experts», souligne Noel Abdelatif Mami, vice-recteur de l’université, chargée des relations extérieures qui a encadré  cette opération dans un programme qui a également vu la participation de l’université Alger 1 pour l’Algérie et réuni des chercheurs, des étudiants des universités partenaires et représentants d’entreprises et d’institutions publiques autour du patrimoine commun, l’artisanat, le tourisme, ainsi que la question liée à la citoyenneté et à l’insertion socioprofessionnelle.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions