mardi 20 aot 2019 17:24:10

Justice Issad Rebrab et les frères Kouninef, arrêtés

Le président-directeur général (PDG) du groupe Cevital, Issad Rebrab, a comparu, hier après-midi, devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed à Alger, pour être auditionné dans le cadre d'une enquête anti-corruption.

PUBLIE LE : 22-04-2019 | 23:00
D.R

Le président-directeur général (PDG) du groupe Cevital, Issad Rebrab, a comparu, hier après-midi, devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed à Alger, pour être auditionné dans le cadre d'une enquête anti-corruption.
L'homme d'affaires devra répondre des chefs d'accusation de «fausse déclaration relative aux transferts illicites de capitaux de et vers l'étranger, surfacturation d'équipements importés et importation de matériels d'occasion, alors qu'il avait bénéficié d'avantages douaniers, fiscaux et bancaires». Interpellé tôt dans la journée par des éléments de la  Gendarmerie nationale, M. Rebrab avait été auditionné par la section de recherches qui «poursuit ses enquêtes préliminaires à l'encontre de plusieurs hommes d'affaires, dont certains interdits de sortie du territoire national», pour leur implication dans des affaires de corruption.
La brigade des investigations de la Gendarmerie nationale de la wilaya d'Alger avait procédé à l'arrestation d’Issad Rebrab, et des Frères Kouninef, hommes d'affaires, pour implication supposée dans des affaires de corruption, a rapporté hier la télévision nationale.  Par ailleurs, la même brigade a interpellé, dimanche, les hommes d'affaires Kouninef, les frères Reda, Abdelkader, Karim et Tarek, suspectés de «non-respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics, trafic d'influence avec des fonctionnaires publics pour l'obtention de privilèges et détournement de fonciers et de concessions».
Les suspects seront présentés devant le procureur de la République du tribunal de Sidi M'hamed, une fois l'enquête finalisée. Selon la même source, la Brigade des investigations de la GN «poursuit ses enquêtes préliminaires à l'encontre de plusieurs hommes d'affaires, dont certains font l'objet d'interdiction de sortie du territoire national».
La télévision publique a fait savoir également que la même brigade avait procédé à «la remise de convocations avec PV à l'ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et au ministre des Finances, Mohamed Loukal, pour comparaître devant le procureur de la République près tribunal de Sidi M'hamed». Pour rappel, MM. Ouyahia et Loukal ont été convoqués par le tribunal, pour dilapidation des deniers publics et  privilèges indus.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions