dimanche 26 mai 2019 15:22:27

NOUVELLES D’ANNABA

La campagne de plantation de la tomate industrielle a repris ses droits, ces jours-ci, au niveau de la wilaya, à la faveur du retour du beau temps. Celle-ci a été freinée à plusieurs reprises par les chutes de pluie qui s’abattaient depuis le mois de mars jusqu’au week-end dernier.

PUBLIE LE : 20-04-2019 | 0:00
D.R
Tomate industrielle
La campagne de plantation bat son plein
 
La campagne de plantation de la tomate industrielle a repris ses droits, ces jours-ci, au niveau de la wilaya, à la faveur du retour du beau temps. Celle-ci a été freinée à plusieurs reprises par les chutes de pluie qui s’abattaient depuis le mois de mars jusqu’au week-end dernier. 
 
Ces précipitations ont empêché les opérations de semis à cause de la stagnation des eaux, remarquée surtout  dans les zones basses à El Hadjar et Sidi Amar notamment. Les services agricoles de la wilaya estiment  dans ce cadre le niveau pluviométrique à plus de 600 mm depuis le mois de septembre passé. Une superficie de 600 hectares seulement a été réalisée jusqu’à présent sur un objectif prévu de l’ordre de 2.212 hectares , soit une  augmentation de 7% par rapport à l’exercice 2017/2018, a fait savoir le directeur des services agricoles (DSA) de wilaya, M. Seghir Boukhatem .
Ce dernier a estimé que les besoins des agriculteurs en plants est de l’ordre de 50 millions 800.000 unités pour une prévision de production  avoisinant le 1 00 386.000 quintaux attendu  à la fin de récolte, avec un rendement moyen de 600 quintaux à l’hectare. La plus grande partie de la superficie totale prévue en tomate se trouve dans la daïra d’Ain Berda avec 900 hectares suivie de celle d’El Hadjar avec 400 hectares, et Berrahal avec 350 hectares. Pour bien préparer cette campagne, une pépinière d’une superficie de plus de 51.300 mètres carrés a été réalisée pour couvrir les besoins en plants des exploitants agricoles. Elle devrait fournir 24 millions 540.556 plants  dont 9 millions 432.656 plants en motte, a tenu à préciser le DSA de la wilaya, indiquant dans ce sillage que ce chiffre va nous permettre de couvrir une surface de  1.064 hectares ; le reste des plants parviendra des wilayas limitrophes (El Tarf, Guelma et Skikda). «On est uniquement au stade du démarrage de la campagne et plusieurs zones ont été inondées par les eaux pluviales. Ce qui a poussé certains agriculteurs à procéder au repiquage des plants justement à cause des inondations. Une superficie de 21 hectares, l’équivalent de 840 mètres carrés de pépinières, a été endommagée par les eaux pluviales des dernières intempéries, a souligné le DSA, affirmant que la campagne de semis de la tomate industrielle va s’étaler  exceptionnellement cette saison jusqu’au mois de mai prochain. 
L’amélioration des rendements de la tomate devra passer impérativement par le développement de l’irrigation au goutte à goutte, a révélé le directeur de wilaya des services agricoles, annonçant que jusqu’à présent une superficie de plus de 150 hectares a été irriguée par ce système. Dans ce contexte, les services agricoles de la wilaya travaillent d’arrache-pied dans la perspective de promouvoir la filière tomate industrielle avec l’introduction de la mécanisation d’une façon graduelle. Cela a été  rendu possible grâce aux dernières mesures prises par le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, lors d’une récente réunion qui s’est tenue à Alger et qui a regroupé l’ensemble des directeurs de wilaya des services agricoles dans le but d’encourager cette culture stratégique. S’agissant des unités de transformation de la tomate industrielle, M Seghir Boukhatem a indiqué que la wilaya compte trois conserveries pour une capacité de transformation totale de l’ordre de 2950 tonnes/jour. Il s’agit de Souamaa, Mahbouba et Seybouse. Le reste du produit est transformé généralement au niveau des huit autres unités implantées dans les wilayas d’El Tarf, Guelma et Skikda, a-t-il ajouté. Ce qui permettra de transformer toute la récolte de tomate sans aucune contrainte. Il convient de rappeler que de nouvelles unités de transformation de la tomate sont en cours de réalisation à l’échelle de la wilaya dans le but d’augmenter les capacités de transformation de ce fruit stratégique. 

Apiculture  
Plus de 8.000 ruches pleines ATTRIBUÉeS À 526 exploitants 
 
8.290 ruches pleines vont être distribuées très prochainement au profit de 526 exploitants repartis à travers dix communes sur les douze que compte la wilaya, a annoncé le directeur de la Conservation des forets de la wilaya, dont 76 femmes rurales parmi ces bénéficiaires, a précisé Mohamed Salah Lafdhel. Cette opération est financée par le Fonds National du Développement Rural (FNDR), a t-il fait savoir , faisant remarquer que les bénéficiaires de ces ruches doivent avoir des lopins de terre ou un bail de location d’un vide labourable avec la Conservation de wilaya des forêts. Par ailleurs, plus d’une trentaine de femmes rurales avaient été formées par la Fondation allemande GTZ dans l’élevage apicole dans le cadre d’une convention avec le ministère de l’Environnement . Ces femmes ont bénéficié de parcelles de terre à Bouzizi et Seraidi pour monter leurs activités qui procurent des revenus, mais aussi contribuent à la protection des forêts contre les incendies ou autres actions de nuisance par la présence des exploitants apicoles. La Fondation Allemande GTZ offre à chaque groupe ayant suivi un stage, cinq ruches pleines. Pour sa part, la Conservation des forêts participe au soutien aux femmes rurales avec l’octroi de parcelles de terre et de ruches pleines dans le but d’encourager les exploitantes et de promouvoir la filière apicole.
Développement du tourisme religieux 
UN Début encourageant Des perspectives prometteuses pour le développement du tourisme culturel et religieux dans la métropole de l’Est du pays qu’est Annaba, se confirment de jour en jour. En effet, les touristes étrangers, notamment des personnes âgées, commencent à affluer à Annaba depuis un certain temps pour visiter les ruines romaines et la Basilique de Saint Augustin. Plus de 19 000 touristes étrangers, toutes nationalités confondues , ont visité Annaba notamment ses sites archéologiques, a fait savoir le directeur du musée d’Hippone qui occupe également le poste de coordinateur de l’Est du pays des musées et sites archéologiques, M Amara Nouara. L’on s’attend, cette année, à la réception de 50.000 touristes étrangers en provenance de plusieurs pays européens et de l’Amérique notamment, a-t-il indiqué .Ces touristes étrangers atterrissent à Annaba en voyages organisés. Quatre circuits touristiques majeurs leur sont proposés. Il s’agit  du circuit Saint Augustin-M’Daourouch (Souk Ahras), inscrit sur la liste supplémentaire de l’UNESCO (le plus visité au monde), celui des ruines romaines d’Hippone et la randonnée de Seraïdi et d’El Kala,  le circuit Algéro-Tunisien qui prend le départ de Carthage via Hippone-Calama (Guelma) -Tunis et enfin le circuit d’Albert Camus (Annaba-Dréan-Constantine-Alger ) encore à l’essai. 
Par ailleurs, un autre circuit touristique, purement français, concerne la visite des cimetières chrétiens. Ce n’est qu’en 2016  que le tourisme culturel et religieux a commencé à prendre forme, a précisé le même responsable qui a indiqué que cette activité a permis, jusque là, à créer 67 postes d’emploi direct entre guides, accompagnateurs et personnel d’entretien des lieux à visiter. Par ailleurs, des centaines de touristes musulmans issus des zaouïas viennent tout au long de l’année à Annaba pour visiter des lieux de culte qui sont Ras El Hamra et Sidi H’Maida (Dréan). 

Douane
Saisie d’une quantité de cosmétiques et psychotropes
 
Les services des douanes activant au niveau de l’aéroport Rabah Bitat de Annaba ont réussi lundi dernier à saisir une quantité de quatre vingt trois unités de cosmétiques d’un label mondial lors d’un traitement d’un vol en provenance de Paris (France). Le communiqué de presse qui révèle l’information indique, par ailleurs, que 355 comprimés de psychotrope ont été également saisis le lendemain au poste frontalier d’Oum Theboul dans la daïra d’El Kala (El Tarf). 
Cette quantité a été découverte après la fouille corporelle d’un passager en provenance de Tunisie.
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions