mercredi 19 juin 2019 15:08:55

Incendies de forêt : Les pompiers se familiarisent avec les techniques de lutte

La lutte contre les incendies de forêt n’est pas seulement l’affaire des forestiers.

PUBLIE LE : 16-04-2019 | 0:00
D.R

La lutte contre les incendies de forêt n’est pas seulement  l’affaire des forestiers. 

En effet, venir à bout de ces derniers ou encore maîtriser un feu qui se déclare afin d’éviter également sa propagation  à plus grande échelle et donc minimiser des dégâts collatéraux, graves et avérés, ne se limite point aux services concernés directement par la gestion et le développement du patrimoine végétal et de la ressource forestière.  
C’est certainement une question qui devrait associer les riverains, les services communaux ainsi que la Protection civile qui cumule déjà,  une grande expérience dans les interventions lors d’éventuelles catastrophes naturelles, entre autres les incendies. En fait, les services de la Protection, civile qui mettent le paquet chaque année, pour garantir aux vacanciers, une saison estivale sans danger, s’inscrivent, cet été, dans une démarche dédiée à la formation aux techniques de maîtrise d’un feu de forêts. Dans ce sillage,  une session a été ouverte au profit, des nouveaux officiers de ce corps,  de la wilaya de Blida, en prévision de la saison estivale qui débutera le 1er juin prochain. Cette espace, élargi à l’utilisation et à la gestion des moyens, mobilisés généralement dans ce cadre, s’étalera sur cinq jours,  entre cours théoriques et  pratiques, sanctionnées,  par des sorties dans des zones montagneuses pour des exercices de simulation.
Ces stages d’initiation aux techniques de lutte contre les incendies de forêt ont une importance capitale,  pour juguler ce fléau ravageur qui porte un lourd préjudice aux massifs et reliefs forestiers, menacés de surcroît par l’érosion des sols, la désertification ainsi que la coupe illicite de bois. Chaque année, des milliers d’hectares partent en fumée et certaines espèces forestières ne sont pas concernées par le processus de régénération, ce qui expose au recul inéluctable de plusieurs variétés. En  2018, à titre illustratif, les incendies de forêt ont causé la perte de plus de 2.000 hectares, à travers le pays. Ces derniers ont été enregistrés, plus particulièrement entre juin et septembre, selon les services des forêts.
Aujourd’hui, à l’heure des changements climatiques et leurs conséquences sur le couvert végétal, il  s’avère plus que nécessaire d’adopter des actions et des stratégies en faveur du développement du capital forestier, de plus en plus vulnérable au réchauffement de la planète.
Le reboisement de nos jours est également  une alternative pour protéger nos forêts et essayer de mettre un terme aux massacres et agressions.
Pour un pays semi-aride comme l’Algérie, la valorisation des forêts doit passer avant tout par la nécessaire révision des politiques actuelles, d’autant plus que le taux de boisement demeure très faible par rapport aux autres pays.   Il faut savoir que l’activité de reboisement ne dépasse guère les 13%. Un chiffre dérisoire en connaissant la  superficie de l’Algérie.
Samia D.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions