mercredi 21 aot 2019 08:30:35

Libye : Poursuite des combats près de Tripoli

121 morts et 561 blessés depuis le début de l’offensive, le 4 avril.

PUBLIE LE : 14-04-2019 | 23:00
D.R

Alors qu’aucune date n’a encore été fixée ou du moins annoncée pour la tenue de la réunion tripartite à laquelle l’Algérie a appelé « sans délai » mercredi dernier, en vue d’examiner les voies susceptibles d’aider les Libyens à dépasser la nouvelle crise, née de l’offensive militaire lancée le 4 avril par le maréchal Haftar sur Tripoli, les craintes de voir la situation devenir incontrôlable sont de plus en plus réelles. Les combats violents qui opposent les forces du Gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, aux hommes du maréchal Haftar se poursuivent en dépit des appels à un cessez-le-feu. Et, comme si ces combats au sol ne suffisaient pas pour que la situation
dans laquelle se trouve le pays depuis la chute, en 2011, du régime Khadafi soit encore plus chaotique, les deux camps mènent quotidiennement des raids aériens. Les conséquences ne se sont pas faites attendre. Depuis le début de l’offensive au moins 121 personnes ont été tuées et 561 autres  blessées selon l’Organisation mondiale de la santé. Un bilan appelé à augmenter puisque les civils sont pris en étau entre ceux qui veulent défendre Tripoli et ceux qui veulent s’en accaparer. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l'ONU a fait état de son côté de 13.500 personnes déplacées par les combats, dont 900 ont été hébergées dans des centres d'accueil. Mais alors que la situation humanitaire tend à se détériorer, le maréchal Haftar n’entend pas renoncer à la prise de la capitale. Pour le journaliste Cheikh Dieng, « Si Haftar a le courage de marcher sur Tripoli pour renverser un gouvernement reconnu par l’ONU, c’est qu’il a obtenu le soutien de puissances étrangères ». Dès lors, faut-il qualifier les appels qui lui ont été adressés en vue de cesser son offensive sur la capitale d’ « hypocrites » et de « larmes de crocodiles » ? Ce qui est certain, c’est qu’il ne peut en aucun cas agir de son propre chef. Forcément il existe un ou plusieurs responsables de la dégradation de la situation en Libye. En effet, il est difficile de croire que Haftar qui avait donné son accord pour participer à la conférence nationale de Ghadamès prévue du 14 au 16 avril, décide dix jours avant la date retenue, de marcher sur Tripoli. Il ne pouvait ignorer que son offensive allait forcément conduire au report de cette conférence qui devait se tenir sous l’égide de l’émissaire onusien. D’autant que cette conférence et les efforts déployés par l’ONU représentaient « la dernière chance pour un règlement pacifique du conflit en Libye », selon Mohammed Issam Laaroussi, professeur en relations internationales cité par l’agence Sputnik. Plus grave encore pour cet expert en dehors de cette voie, « la crise libyenne n'aura que deux issues possibles : une impasse infinie ou un conflit militaire». Ces scénarios sont forcément connus par toutes les puissances mondiales et régionales ainsi que par les acteurs libyens eux-mêmes. Faut-il en déduire que pour nombre d’entre-eux les intérêts de la Libye passent après les leurs ? Est-ce aussi pour cette raison que toutes les initiatives visant à réconcilier les Libyens sont sabordées ou avortées
dans l’œuf? Lors de son entretien téléphonique avec son homologue libyen, M. Boukadoum, ministre des Affaires étrangères, a fait part à M. Siyala « de la grande préoccupation de l’Algérie face aux dangers qui guettent la Libye et toute la région, du fait de la grave détérioration de la situation sécuritaire dans ce pays frère », réitérant l’appel à la retenue lancé par l’Algérie à toutes les parties libyennes, les exhortant à « favoriser la voie du dialogue et de la réconciliation ».
Nadia K. et Agences
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions