jeudi 18 avril 2019 12:16:47

Exploitation des enfants : drame humain

Les enfants sont nés pour être heureux. Pas si sûr que cela puisse paraître, avec toutes les formes d’exploitation dont ils font l’objet tous les jours.

PUBLIE LE : 15-04-2019 | 0:00
D.R

Les enfants sont nés pour être heureux. Pas si sûr que cela puisse paraître, avec toutes les formes d’exploitation dont ils font l’objet tous les jours. L’esclavagisme, aboli par les conventions et traités internationaux, revient, avec un autre visage à peine masqué, et prend l’allure  d’abus sexuel, parfois de travail informel et autres. 

Les doits au bonheur, à une vie décente ou encore à la sérénité,  pourtant garantis — ou  du moins, ils sont censés l’être— par le législateur, n’arrivent toujours pas à protéger les bambins qui  sont incapables  de vivre leur âge, encore plus profiter des belles années de l’innocence qui leur ont été fauchées. Certains, en effet, ont grandi précocement, pour porter les petits et gros soucis de la famille et de la  rudesse d’un quotidien morose. Arrachés, sauvagement et cruellement, à l’insouciance, à la joie de vivre, ils se retrouvent face à une injustice qui a chamboulé leur existence et dont les auteurs ne sont autres que ceux chargés de veiller sur eux ; c’est-à-dire les adultes. En effet, le progrès réalisé tant en termes de la modernisation de la société que de la création  des centres et des associations pour l’accueil et la défense des droits des enfants, chez-nous, n’a pas  pu éviter à de nombreux enfants d’être victimes d’attentat à la pudeur, de viol carrément et dans les  meilleurs des  cas, de quitter les bancs de l’école très tôt pour se transformer en vendeurs à la sauvette de galettes ou  des bouteilles d’eau minérale et autres sur les autoroutes, afin de subvenir aux besoins d’une famille démunie et sans ressource, et de, surcroît, frappée par la perte, la maladie du père ou de la mère ou tout simplement un divorce bouleversant qui a fait exploser la famille. Les  enfants, de nos jours, ne sont plus en sécurité.  Ils sont  même exposés à tous les dangers. 

Plus de 5.000 enfants victimes d’agression sexuelle

Le réseau algérien pour la défense des droits de l’enfant NADA a tiré, plusieurs fois, la sonnette d’alarme quant  au fléau de l’abus sexuel qui a fait, en 2018, plus de 5.400 victimes. Ces chiffres restent approximatifs et en deçà de la réalité. Le sujet, à vrai dire, demeure tabou pour la société algérienne qui évite de signaler le fait à l’origine d’un traumatisme psychologique, rendant nécessaire, ainsi, un suivi et une prise en charge pouvant aller à plusieurs années et entraînant, très souvent, des traumatismes sur l’enfant.
L’exploitation des enfants, malheureusement, est présente et revient même  tous les jours, à travers des scènes écœurantes, voire inhumaines, qui renvoient à l’importance de revoir  nos attitudes et nos comportements, en plus des lois, pour éviter les atteintes à l’enfance de quelle manière qu’elle soit.  Il n’est  certainement pas gai de voir tous ces enfants qui s’adonnent à des petits jobs pour gagner quelques sous ou encore à la mendicité, à l’heure où ils sont censés être, au même titres que leurs pairs, à l’école. Les données des pouvoirs publics en Algérie sur le travail des enfants se montrent rassurantes, si l’on se fie aux chiffres, mais ces derniers ne reflètent  nullement la réalité, pour la simple raison que beaucoup d’enfants ne sont pas identifiés puisqu’ils sont dans l’informel.  C’est dire que la lutte contre l’exploitation des enfants devrait être au rang de priorité  axée en premier lieu sur  le durcissement des textes de loi et même la poursuite judiciaire des parents ou même le placement des enfants dans des centres spécialisés, au cas où les parents faillent à leur mission de veiller sur leur progéniture.
Samia D.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions