mercredi 24 avril 2019 06:06:46

Projet de réformes associer les jeunes et les femmes

La Conférence nationale inclusive, qui se tiendra cette année, verra la participation de toutes les franges populaires pour prendre des décisions qui donneront naissance à un nouveau régime de gouvernance, alors que les systèmes politique, économique et social auront aussi à connaître leur mue pour venir à bout des défaillances apparues jusque-là.

PUBLIE LE : 20-03-2019 | 0:00
D.R
La Conférence nationale inclusive, qui se tiendra cette année, verra la participation de toutes les franges populaires pour prendre des décisions qui donneront naissance à un nouveau régime de gouvernance, alors que les systèmes politique, économique et social auront aussi à connaître leur mue pour venir à bout des défaillances apparues jusque-là. Le peuple a effectivement revendiqué la nécessité de changer complètement le paysage politique, ce qui est perçu comme un bond qualitatif en comparaison aux coutumes qui ont été la base de la gestion des affaires publiques depuis des années. La démarche proposée consiste, notamment à associer les jeunes et les femmes dans le processus de décision auquel ils n’avaient pas participé de manière efficiente. Pour consolider ces évolutions, le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a encore affirmé, dans son message à l’occasion de la fête du 19 Mars, que la révision constitutionnelle «globale et profonde» est l’un des piliers de ce chantier. Ce n’est qu’après l'approbation du texte par référendum, qu’interviendra l'élection d'un nouveau président et son organisation sera tenue par une commission indépendante : une première. Dans l’intervalle, l’heure est à la recherche d'un consensus national sur les grands desseins à accomplir pour l’Algérie dans les années à venir.
On sait déjà que la conférence s’attellera aussi à proposer des solutions à même de permettre d’atteindre une croissance économique forte et concurrentielle garantissant la continuité du modèle social basé sur la justice et la solidarité. 
Le Président assure que la conférence aura la mission de délibérer, en toute liberté, sur l'avenir socio-économique du pays, pour contribuer à faire sortir l'Algérie de sa dépendance aux hydrocarbures et aux fluctuations des cours de pétrole sur les marchés internationaux. 
Au chapitre des objectifs recherchés, le Président évoque la nécessité de consolidation du pays au double plan économique et social, ce qui permettra de mieux préserver l’unité territoriale et la sécurité.
Des enjeux cruciaux lorsqu’on se réfère aux dérèglements dans un voisinage en pleine effervescence et dans un monde menacé par les risques de crises multiformes. 
Le Président en appelle au peuple, pour souligner que la sécurité et la stabilité requièrent de prêter main- forte à l’armée, pour préserver l'Algérie contre les dangers extérieurs, et jouir de la quiétude et de la stabilité.
En cette journée du souvenir célébrant le cessez-le feu, le Président a ainsi redit sa détermination à réaliser la feuille de route tracée, tout en affirmant que ce projet est la meilleure reconnaissance envers les chouhada et les moudjahidine. «Tel est l'objectif suprême que je me suis engagé à concrétiser avant la fin de mon parcours présidentiel, à vos côtés et à votre service, pour que l'Algérie vive, dans un avenir proche, une transition harmonieuse et assiste à la remise de ses rênes à une nouvelle génération afin de poursuivre notre marche nationale vers davantage de progrès et de bien-être, à la faveur de la souveraineté et de la liberté», a conclu le Président.
A. M.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions