vendredi 13 dcembre 2019 10:12:14

Dans la LUCARNE : Terminer en apothéose

Cela fait longtemps qu’on n’avait pas parlé de notre équipe nationale de football.

PUBLIE LE : 19-03-2019 | 0:00
D.R
Cela fait longtemps qu’on n’avait pas parlé de notre équipe nationale de football. Pourtant, elle reste la « vitrine » de notre « sport-roi ». Car, faut-il le rappeler, elle est appelée à participer à la CAN-2019 avec la ferme conviction de ne plus jamais « jouer les places de strapontin ». Certains font des quarts de finale ou demi-finales l’objectif à atteindre. Cela est analogue à une ambition « gagne-petit ». Il faut plutôt pour un sélectionneur national montrer « ses crocs » dès le départ. Car, c’est une façon de faire passer un « message » que  les Verts ne seront pas en juin prochain, en Egypte, « team » qui ne veut que remplir une formalité comme on l’avait fait en 2017, au Gabon. On s’est fait éliminer par des équipes loin du ghota africain dès le premier tour. C’est ce qui fait mal à notre équipe qui était à la première place en Afrique et au monde arabe avant de « dégringoler » comme jamais. Il faut toujours « bomber le  torse » afin de mettre tout le monde d’accord. D’ailleurs, Belmadi n’est pas de ceux qui veulent « cacher leurs options ». Il a été direct en affirmant qu’«en allant là-bas, c’est  pour gagner cette CAN ». En Egypte, ce ne sera pas facile, mais cela ne l’a pas empêché d’afficher ostensiblement ses ambitions pour éviter les reproches des journalistes en cas d’une « bérézina»  non attendue. C'est-à-dire qu’il ne devance pas les retombées de ses déclarations. Pour lui, l’équipe nationale d’Algérie est un «grand» d’Afrique, qui ne veut pas aller au pays des Pharaons en rasant les murs. Il montre d’emblée ce qu’il attend de son déplacement à la CAN-2019. Ce qui le rend quelque peu sûr de lui, c’est le fait qu’il dispose d’un bon groupe avec des joueurs de qualité. C’est ce qui fait que Belmadi a l’embarras du choix. Comment va-t-il faire pour contenter tout le monde ? C’est certain que c’est un peu le souci de notre sélectionneur national, Djamel Belmadi. Toutefois, l’homme a bien la « tête sur les épaules ». C’est quelqu’un qui sait où il va et surtout qu’il ne peut pas ramener avec lui en ce moment. Il n’a pas mis Brahimi sur sa liste des 26 face à la Gambie, pour le compte de la sixième et dernière journée, des éliminatoires de la CAN, et la Tunisie en match amical, ce 26 mars. Deux attaquants aussi ne seront pas présents. Il s’agit de Benzia et de Slimani. Certes, cette annonce a surpris. Ce sont ses choix et il faudra les respecter, c’est la moindre des choses. Les « comptes » viendront plus tard au cas où l’EN A ne ferait pas un bon parcours, ce que l’on ne lui souhaite pas. Belmadi s’est expliqué sur la question du fait qu’une telle position n’a pas échappé lors du point de presse de Belamdi et ce match contre la Gambie et qui se profile à l’horizon (vendredi 22 à 20h45). Là, on aura une idée plus précise sur les vraies ambitions de Belmadui et de son groupe quant au rendez-vous égyptien.
 Hamid Gharbi
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions