lundi 18 mars 2019 21:31:40

PATRIMOINE : Yemma Gouraya dans toute sa beauté

Bejaia, Begayeth, Bougie, Nacéria, El hamadia, la perle de l’Afrique du Nord, tant de noms donnés à cette magnifique ville qui compte 3000 ans d’histoire. Bejaia recèle à elle seule une multitude de lieux saints et qui se chiffrent à 99 lieux.

PUBLIE LE : 16-03-2019 | 0:00
D.R

 Bejaia, Begayeth, Bougie, Nacéria, El hamadia, la perle de l’Afrique du Nord, tant de noms donnés à cette magnifique ville qui compte 3000 ans d’histoire. Bejaia recèle à elle seule une multitude de lieux saints et qui se chiffrent à 99 lieux. 

Jadis les visiteurs passaient    « Bir Essalem » (puits de la paix), l’un des vestiges symbole qui donnait à la cité millénaire un caractère de ville sainte. La légende raconte que les visiteurs et pèlerins venus des quatre coins du Maghreb y puisaient de l’eau pour épancher leur soif mais aussi pour faire leurs ablutions avant de fouler le pied dans la cité qu’Ibn Arabi désignait comme « la petite Mecque » tant la ville comptait beaucoup de saints et de soufis.  . Certes au fil du temps et de l’histoire, Bejaia a connu durant les siècles passés   toutes les étapes de sa civilisation. Bejaia ville de l’art, culture et civilisation, elle est la seule ville qui peut offrir aux visiteurs un mariage de la nature entre la montagne et la mer. Un des facteurs qui font d’elle, une ville très visitée par des milliers de personnes venus des différents horizons. Mais si la nature a fait de Bejaia un endroit idéal et magnifique, ses mausolées qui ont fait son histoire demeurent incontestablement les lieux les plus prisés. Dès que le visiteur pénètre la ville, le mont de Gouraya attire son premier regard.   Il suffit d’emprunter la route vers la haute ville en atteignant le plateau Amimoum pour accéder vers le territoire du parc national de Gouraya.  Un parcours boisé et scindé par une route sinueuse et étroite mènera le visiteur jusqu'à la grande esplanade qui surplombe toute la ville et la mer qui s’étire vers l’infini.  Situé à 670 mètres d’altitude de par sa position stratégique le fort Gouraya a été construit par les espagnols, le panorama qu’offre ce site et les légendes qui l’entourent en ont fait le lieu de pèlerinage le plus fréquentés par la population Bejaouie et tous les visiteurs qui s’y rendent dans la capitale des Hammadites. Les visiteurs seront extrêmement enchantés de ce lieu naturel aux mille parfums de la forêt et de la mer en accédant à pied à travers des escaliers en pierres taillées vers le fort. Ces derniers jours, beaucoup de monde s’y rend pour organiser des cérémonies de « Ouadda » à travers les traditions et coutumes des populations de la région. Chacun selon ses convictions et ses vœux.  Des plats de couscous avec viande, des crêpes dit « El Bagherir », et les beignets sont offerts aux pèlerins et qui expriment une satisfaction déjà acquise ou un vœu à exhausser. Les hôtes de ce lieu déposaient également leurs offrandes de toutes natures dont des sommes d’argent qui permettront de prendre en charge quelques réfections ou l’achat de tapis et autres. Face au mausolée des dizaines de femmes assises par terre priées la sainte Gouraya de concrétiser leurs vœux et recueillir la bénédiction ; alors que d’autres entonnaient des « Echouwiks » (chants religieux) pour agrémenter l’atmosphère. Certes ce site demeure incontestablement le plus visité par les personnes qui affluent vers Bejaia. Un site à préserver   mais certains visiteurs ne cachent pas leur amertume sur l’environnement et la situation dégradante que connait ce lieu qui mérite une attention particulière des responsables locaux et particulièrement de la commune de Bejaia.  Un constat que nous livra Saddek un habitué des lieux : «   Les visiteurs ne font pas attention, ils jettent les ordures partout, la forêt est affecté par ces ordures et autres détritus qui risque de créer des feux de forêts. Il y également cette présence gênante de certains couples illégaux qui choisissent ce lieu pour leur satisfaction amoureuse. En plus le manque de sécurité surtout en fin de journée ou vous pouvez être agressé par des voyous le long du trajet et ce en l’absence d’un poste permanent de services de sécurité. 
M. Laouer
 
 
                                                             
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions