samedi 24 aot 2019 17:10:11

Nouvelles de Sétif, EL-EULMA : Une ville Qui se projette dans l’avenir

Habitat : Remise de 175 logements promotionnels aidés

PUBLIE LE : 13-03-2019 | 23:00
Ph. : Dj. Krache

Page animée par FAROUK ZOGHBI

Ceux qui ont connu et vécu à Saint Arnaud avant l’indépendance et s’y trouvent encore aujourd’hui témoignent des avancées remarquables  qu’a connues cette ville durant ces dernières années, et ce dans tous les secteurs.

Une grande ville où le progrès et la modernité se conjuguent au présent dans une symbiose qui vaut aux
« Eulmis » d’être fiers de toutes ces réalisations et d’un passé aussi fort que le nationalisme de « Messaoud Zeghar », l’enfant de cette cité et bien des partisans de la liberté.
La dernière visite effectuée par le wali Nacer Maskri dans ce chef-lieu de daira, seconde grande ville de la wilaya avec des ambitions aussi forte que ces projets multiples , soigneusement étudiés et mis au grand jour, a été plus que révélatrice de cette formidable dynamique qui confère aujourd’hui à El Eulma, la dimension d’une ville qui se projette dans l’avenir et où il fait bon vivre. Des spécificités d’autant plus importantes qu’elles sont jalousement entretenues par tous les enfants du terroir, chefs d’entreprises, cadres, industriels, opérateurs économiques qui veillent au grain et adhèrent aux efforts d’envergure consentis par l’état.
Dans ce contexte, c’est après sa visite des chantiers implantés sur un des nouveaux pôles urbains, d’une superficie de 57 hectares pour une population attendue de plus de 17.000 habitants et la réalisation de 3.500 logements  AADL, sur lesquels 2.000 sont déjà achevés et 1.030 attribués, au moment ou sur un second site de 1.500 unités est lancé, que le wali à permis rapidement aux bénéficiaires d’habiter enfin leur logement et a donné son accord pour la levée de toutes les réserves, à l’exception de celles se rapportant au désenfumage des tours de 14 étages appelant chacun à prendre ses responsabilités face à de telles exigences. Face à l’absence criarde de communication au niveau local et principalement des responsables de certains organismes de réalisation, le wali consacrera  s’entretiendra longuement avec les acquéreurs visiblement « déboussolés » qui craignaient d’être « déracinés » et envoyés dans une autre ville.
Ce dernier visitera ensuite un autre projet, non moins important de 1.100 logements publics locatifs, qui sont achevés et donnera  aussi son accord pour l’organisation immédiate du tirage au sort pour l’affectation des bénéficiaires et la remise des clefs, abondant dans cette même dynamique lorsqu’il se rendra sur le site des 175 logements LPA où il donnera des instructions strictes pour l’attribution immédiate du programme.
Sans concession aucune avec les responsables concernés qu’il instruira à communiquer constamment avec le citoyen, acquéreur de surcroit, le wali contraint de le faire partout où il passera comme à son habitude, consacrera également cette visite à un autre grand secteur, celui de la santé. Il inspectera notamment le chantier d’un nouvel hôpital de 240 lits dont le taux d’avancement a atteint les 61% et l’ouverture programmée pour le premier semestre 2020. Un projet visiblement bien organisé ou le chef de l’exécutif appellera a renforcer le chantier et veiller scrupuleusement aux délais. 
Il s’est  rendu ensuite à «Djermane » ou il procédera à une action analogue sur le chantier de la nouvelle polyclinique dont l’ouverture est programmée pour le mois de mai.  Le chantier de réhabilitation par la voie du volontariat inter-entreprises, de la polyclinique « Charef Amor » au centre ville ne sera pas sans susciter l’intérêt du wali, satisfait de la solidarité citoyenne qui gagne du terrain dans tous les secteurs à travers cette wilaya.

---------------------------

Habitat
Remise de 175 logements  promotionnels aidés

En application des instructions qui ont été données par le wali lors de la  visite de travail et d’inspection qu’il a consacré aux grands projets de la ville d’El Eulma, les autorités locales de ce chef lieu de daira ont procédé deux jours après, à la remise des clefs de 175 logements du type LPA, implantés au niveau du POS 37 qui regroupe des milliers de logements de différents segments et constitue, avec tous les équipements qu’il compte un noyau important de la nouvelle ville.
Une décision qui n’a pas été sans susciter un profond sentiment de satisfaction au sein des nombreux acquéreurs d’un tel programme qui s’intègre dans un plan global de 1.170 logements qui date de 2014 et constitue une des formules qui a déjà permis à de nombreuses familles de bénéficier de logements dans ce grand centre urbain, le second de la wilaya de par l’importance de sa population. Dans ce contexte, il est utile de souligner qu’El Eulma a déjà bénéficié de plus de 12.500 logements tous segments confondus pour les deux derniers quinquennaux, dont 4.600 du type public locatif, 3.800 LSP, 1.300 LPA, 3.500 en location vente et 260 pour la formule LPP, nous indique le directeur du logement. Autant d’acquis qui seront consolidés avec la remise prochaine des clefs de 1.100 logements de type LPL et, sur ce même site 1.030 logements AADL attribués et 970 en voie de l’être sur les 2.000 logements AADL qui sont achevés.  C’est donc dans un climat de joie intense que les acquéreurs des 175 logements LSP de la cité Hachani Hamou ont tenu à marquer cette cérémonie.

---------------------------

Gestion urbaine
Des moyens financiers et des retards

C’est un constat rigoureux qui a été dressé par le comité de la ville de Setif au lendemain de son installation, voilà prés de 3 mois, par le wali suite à la situation peu reluisante qui prévalait au niveau de l’APC du chef lieu de la wilaya, notamment en matière de developpement et de gestion des opérations inscrites à l’indicatif de cette assemblée.
 Ce comité composé du chef de la daira de Sétif, des élus de cette assemblée et des directeurs de l’exécutif, directement impliqués dans la redynamisation de ces projets et l’assistance à prêter aux responsables de cette commune, s’est donc réuni sous la présidence du wali à l’effet  de procéder à une évaluation détaillée de la situation qui prévaut et partant  mettre en œuvre une stratégie  tendant à éponger, sinon alléger le retard accusé dans une ville qui, faut il le reconnaitre a perdu de sa verve ces derniers temps alors que des opérations importantes sont inscrites pour soigner cette réputation et améliorer le cadre de vie du citoyen.  
Le bilan établi par le chef de daira à l’issue de cette rencontre qui s’est tenue au siège de la wilaya en présence du secrétaire général de la wilaya, les cadres techniques et les responsables des EPIC, fera en effet ressortir un pactole de prés de 7 milliards de dinars d’autorisation de programme pour le seul budget communal y compris les opérations inscrites au BP 2019 et un taux de consommation de 16% pour les 5 secteurs de l’aménagement urbain, les constructions scolaires, les espaces verts, les infrastructures administratives et celles de la jeunesse et des sports.
Une situation qui dévoilent même des opérations PCD datant de 2012 avec AP de 659 millions de dinars pour les 7 opérations inscrites  dont 3 sont achevées, 3 autres en cours et 1 non lancée.
 Le président d’APC interviendra à son tour en s’étonnant des montants alloués à la commune et faire état d’un contentieux qui a fait, dira t’il que l’année 2018 a été une année de mise à niveau, d’assainissement de la nomenclature et de mise en branle des programmes à l’arrêt.
Le wali agissant à la lumière de la situation qui prévaut ne manquera pas de dresser un constat rigoureux en revenant sur toutes ces opérations qui sont en attente dans bien des secteurs importants et l’impact qui en est attendu par le citoyen.
Il relèvera par la même l’absence de coordination inter-services et  fera état d’une série d’instructions allant dans le sens de l’amélioration de cette situation  car les moyens  financiers ne manquent pas. Une commune, dira-t-il, ou le taux d’encadrement est l’un des meilleurs nécessitant simplement d’être redéployé .
Comme il appellera les composantes du comité de la ville dont la mise en place consiste à booster le developpement et mettre en place cette coordination inter-services à se fixer des échéances et travailler sans relâche : « Il faut qu’on se mette au diapason des exigences d’une ville de l’envergure de Sétif ».
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions