mardi 21 mai 2019 06:48:57

Mohammad Ibrahim Chtayyeh, nouveau PM palestinien : relever les défis face à l’occupation israélienne

Appels au soutien de toutes les parties palestiniennes pour relever les défis

PUBLIE LE : 12-03-2019 | 0:00
D.R

M. Mohammad Ibrahim Chtayyeh, figure de la scène politique palestinienne, a été nommé, dimanche dernier, Premier ministre par le président Mahmoud Abbas pour former un nouveau gouvernement, alors que les Palestiniens sont appelés à relever les défis, notamment économiques face à l'occupation israélienne. le porte-parole de la présidence, Nabil Abou Roudeina, a indiqué que M. Abbas a chargé un membre du comité central du mouvement "Fatah", M. Chtayyeh, de former le gouvernement en remplaçant Rami Hamdallah qui a démissionné fin janvier dernier.
"Je suis honoré d'accepter ce mandat, au nom du mouvement Fatah, protecteur de notre projet national, défenseur de la décision indépendante et dirigeant de l'unité nationale dans le cadre de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), unique représentant légitime du peuple palestinien", a affirmé, de son côté, le nouveau premier ministre qui a souligné être "pleinement conscient de la situation dans laquelle se trouve la cause palestinienne". Dans sa lettre de désignation à M. Chtayyeh, M. Abbas a déclaré que la mission du nouveau gouvernement serait "d'accélérer la réunification de la Cisjordanie et de la bande de Ghaza, ainsi que de préparer les élections législatives en Cisjordanie, y compris El Qods-Est et à Ghaza, pour renforcer la démocratie". Il continuera également à soutenir financièrement les familles des prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes et les personnes tuées par l'armée d'occupation israélienne, afin de "renforcer la fermeté du peuple palestinien sur son territoire face aux politiques de colonisation israéliennes, de défendre El-Qods et ses lieux saints musulmans et chrétiens à la lumière des tentatives israéliennes de changer leur statut et de construire une économie nationale forte". M. Chtayyeh aura trois semaines pour former un nouveau gouvernement, un délai qui pourrait être prolongé de deux semaines si nécessaire.

Appels au soutien de toutes les parties palestiniennes pour relever les défis

S'inscrivant dans les positions constantes de la direction palestinienne, notamment celles portant sur la fondation d'un Etat indépendant et souverain, ayant El Qods pour capitale et les frontières de 1967, et sur le droit au retour des réfugiés palestiniens, M. Chtayyeh appelle au soutien de toutes les parties palestiniennes relever les défis et répondre aux attentes des Palestiniens.
"L’unité de la terre et du peuple palestinien, l’établissement du même système politique, la légitimité de la loi et la levée des souffrances de notre peuple pour vaincre l’occupation israélienne sont les éléments les plus importants de la mission du gouvernement ", a-t-il souligné dans un message adressé au président Abbas suite à sa nomination à la tête du gouvernement.
Politicien et économiste, M. Chtayyeh est membre du comité central du Mouvement de Libération de la Palestine (Fatah), du Conseil d'administration de l'Université Al Qods et du Conseil économique et de reconstruction de la Palestine. Il a participé activement à de nombreuses initiatives politiques et de développement.
Il s'est vu confier la plupart des programmes de développement et de reconstruction des territoires palestiniens, ainsi que la création du Fonds pour le développement palestinien, du Conseil du logement palestinien et de l'Institut national des technologies de l'information afin de contribuer au développement des compétences locales et de répondre aux besoins du développement palestinien. Il a été également membre de la délégation de l'OLP aux négociations de Madrid et aux pourparlers de Washington.
Avec la nomination de M. Chtayyeh, M. Abbas choisit un fidèle de son parti, le Fatah, et s'oriente, selon les analystes, vers un gouvernement dominé par ce mouvement, contrairement au précédent qui s'appuyait sur un consensus entre les différents courants palestiniens. M. Roudeina, a affirmé que le nouveau gouvernement sera formé en raison de l'échec des négociations avec le Hamas.
"Si le Hamas ne veut pas de la réconciliation, si le Hamas ne veut pas d'élections, si le Hamas veut toujours former avec d'autres un mini-Etat à Ghaza (...), si c'est leur stratégie, nous devons mettre fin à la relation. C'est pourquoi nous devons former un nouveau gouvernement", a-t-il déclaré le mois dernier.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions