lundi 27 mai 2019 15:28:40

Classe polique : A l’écoute des voix multiples

Le Président de la République, ainsi que des partis, des associations et des personnalités ont salué le civisme qui a caractérisé les marches populaires, ainsi que le comportement qualifié de professionnel et d’exemplaire des différents corps de sécurité ayant eu à contribuer à éviter tout débordement, hormis quelques dépassements à la fin des manifestations.

PUBLIE LE : 10-03-2019 | 0:00
D.R


Le Président de la République, ainsi que des partis, des associations et des personnalités ont salué le civisme qui a caractérisé les marches populaires, ainsi que le comportement qualifié de professionnel et d’exemplaire des différents corps de sécurité ayant eu à contribuer à éviter tout débordement, hormis quelques dépassements à la fin des manifestations. Nos concitoyens ont eu recours à des moyens pacifiques, pour exprimer leur opinion dans l’attente de se diriger vers les urnes le jour du scrutin pour formaliser leur choix sur leur représentant pour les prochaines années. Les candidats à la candidature sont à l’écoute des voix multiples qui ont eu à plaider diverses causes, avec, comme objectif principal, celui d’appeler à tracer la stratégie devant guider le destin de la nation.
La société réclame des réformes politiques et économiques, tout en voulant maintenir le cap du développement dans tous les domaines.
Conscients que l’Algérie a besoin de poursuivre sa marche vers la démocratie, le progrès et la prospérité, les manifestants ont adressé un message clair à la classe politique, pour en finir avec la corruption et l’exclusion afin de parvenir à une gestion saine des richesses de la nation.
L’ambition est aussi celle de maintenir les acquis et de les consolider, même si cela devait passer par un changement de système et l’avènement d’une nouvelles République. Dans l’intervalle, les jeunes demandent à être mieux formés et veulent que le marché du travail puisse absorber les milliers de diplômés qui sortent chaque année des universités, appelés aussi à devenir des incubateurs de démocratie à travers la formation de l’élite. C’est à ces inquiétudes et incertitudes que les programmes des candidats doivent répondre, car la responsabilité historique est celle de bâtir l’Algérie de demain.
Femmes et hommes politiques ne sont pas les seuls à être interpellés, et la conférence nationale projeteé après les élections sera mise à contribution, pour un débat et des propositions sur les grands enjeux de l’heure.
    A. M.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions