mardi 21 mai 2019 06:42:34

Nouvelles de Mascara, Le wali sur le terrain : suivi rigoureux des projets

Contrôle des commerces : Respecter les règles

PUBLIE LE : 27-02-2019 | 0:00
D.R

Page animée par ABDELKADER GHOMCHI

Le wali a effectué une visite d’inspection et de travail, à Ghriss, entamée à partir du chef-lieu de daïra, où il a inspecté le projet des 200 logements LPL, un projet datant du programme 2014 qui a coûté à l’OPGI plus de 520 millions de DA, qui sera réalisé en F3 sur des blocs en R+4. Non loin de là, il a procédé à l’inauguration de deux terrains gazonnés jumelés, réalisés pour un montant de plus de 11 millions de DA.

Le wali a également visité un site de 85 ha qui abritait des constructions illicites dont la moitié a été démolie. Une superficie de 30 ha a été récupéré, elle va abriter un projet de 460 logements AADL sur un programme de 860 logements. Sept familles demeurent toujours sur le site, elles seront relogées selon les déclarations du P/APC. Les 30 ha récupérés font partie du foncier domaniale, les contraintes qui peuvent surgir vont être régularisées au fur et à mesure selon la DUCH et le chef de daïra qui sont chargés de suivre l’opération. Le wali s’est ensuite rendu au niveau de la commune de Makda où il a inspecté les travaux d’un mur de protection de l’agglomération des inondations. Il a été réalisé en trois tranches pour un montant de plus de 44 millions de DA, le village était menacé d’inondations durant les hivers pluvieux. Sur place, le wali a visité quelques rues avant de prendre la route vers la commune de Sidi Boussaid pour inspecter le projet de construction d’un château d’eau d’une contenance de 1.000 m3 pour alimenter le chef-lieu de la commune et plusieurs douars environnants, puis il a inauguré un terrain de proximité gazonné, réalisé pour un montant de plus de 9,407 millions de DA au douar Ould Sidi Amar. Le wali s’est ensuite rendu au niveau du pôle urbain de Teguagra dans la commune de Matemore où il a inauguré un puits hertzien d’une production de 10 l/s, ce qui porte le nombre de forage à 3 pour la commune qui passe à 25 l/s, en plus, cette commune est appelée à être renforcé à partir du MAO, au même lieu, le wali a inspecté le projet portant 620 logements, le chef de l’exécutif s’est inquiété du manque d’infrastructures d’accompagnement. L’école est ouverte provisoirement au niveau de la bibliothèque, la DUCH a longuement expliqué au wali la situation du pôle, suivi du directeur du logement et le DG de l’OPGI, le wali a également fait la remarque sur la route qui doit relier le pôle au chef-lieu de Commune et c’est le DTP qui informa le wali sur la double voie programmée qui doit partir du CW au pôle. Le dernier point était la visite de l’aménagement de la ville de Maoussa et l’inauguration d’un terrain de proximité gazonné.
Le wali a, tout au long de sa visite, écouté les préoccupations des citoyens qui se sont approchés de lui, bien que certaines revendications soient exagérées, le chef de l’exécutif a écouté les préoccupations des citoyens de la région en orientant les uns vers le chef de daïra, qui prendra en charge leurs doléances, d’autres vers les P/APC. Il a aussi effectué une autre visite au niveau de la daïra d’Ain Farès qu’il a entamé à partir de la forêt de Zakour dans la commune de Mamounia, cette forêt qui s’étend sur 124 ha, dont  7 ha ont été retenus comme forêt récréative affectée à l’EURL SOTRAWP qui a consacré une enveloppe de 154,456 millions de DA pour ce projet et qui doit comprendre un restaurant, des maisonnettes en bois, une piscine et un terrain de proximité pour permettre aux familles de venir avec leurs enfants s’épanouir.
Le wali a par la suite visité l’agglomération de Sidi Daho qui fait l’objet d’un aménagement urbain pour un montant de 9,791 millions de DA, le taux d’avancement des travaux est de 70%, le wali a fait l’observation aux responsables que l’aménagement s’effectue alors que le gaz va arriver prochainement. Le chef de daïra et le P/APC ont informé le wali que le gaz était destiné au douar Ouled Kada, cette agglomération est seulement proposée. Non satisfait, le chef de l’exécutif a ordonné aux responsables de se rapprocher du DAL afin de revoir cette situation.
Au niveau du chef-lieu de daïra, on a fait un exposé sur les travaux d’aménagement devant le wali, l’opération amélioration au niveau de la cité 50/70 logements a nécessité une enveloppe de 31,222 millions de DA pour l’amélioration du niveau de vie de quelque 150 foyers.
Les élus locaux ont fait d’autres propositions qui tournent autour d’une enveloppe de 26,721 millions de DA, mais le wali leur a demandé de faire ces propositions au niveau de la planification. La daïra vit un problème de terrain, en effet, aucune terre domaniale n’est enregistrée, ce qui empêche la réalisation de programmes de logements, d’ailleurs le RHP est bloqué depuis 2008 et risque de faire l’objet de transfert vers d’autres communes, voire d’autres wilayas. Le chef de daïra et le P/APC, chacun en qui le concerne, sont chargés de trouver un moyen pour avoir un maximum de terre pour la réalisation de leur programme. La daïra a une demande de 1.300 logements et a réalisé et attribué 683 logements, 80 logements sont l’arrêt, 40 prêts à être attribués et 20 en cours de réalisation.
Sachant que cette commune vit un problème d’érosion, il y a risque de dégâts dans un proche avenir si aucune décision n’est prise d’ici là...

---------------------------

Contrôle des commerces
Respecter les règles

La wilaya compte 14 zones d’activités et 4 zones industrielles, le nombre de commerçants et opérateurs 42.074 ce qui donne 1 contrôleur pour 412 activités commerciales. Le nombre d’opérateurs commerciaux 40.459, le nombre d’investisseur moraux 1.615, soit un total de 42.074.
Durant l’année 2018, la DCW a relevé l’augmentation des prix de certains produits comme la banane qui a atteint les 900 DA/kg ou le poulet a 280 DA/kg. En matière de lait, ce produit stratégique est disponible suffisamment, une production de 95.000 à 145.000 litres/jour de même pour les minoteries qui sont au nombre de 23 à travers le territoire de la wilaya qui produisent 2.596,7 tonnes/jour, ce qui permet approvisionnement de 209 boulangeries qui assurent l’approvisionnement en pain de la population de la wilaya de Mascara. Les villages et douars sont approvisionnés par des boulangers ambulants, les wilayas limitrophes de Mascara sont également servies à partir des boulangeries de la wilaya, aucun déficit n’est déclaré, ceci en plus d’une minoterie de transformation de semoule situé à Sig et qui arrive à produire 400 tonnes/jour de semoule et 280 tonnes de pâtes. Pour les fruits et légumes, vu que la wilaya est à vocation agricole, elle dispose de 3 souks de gros de fruits et légumes à Mascara, Mohammadia et Tighennif, bien que ce dernier soit objet de litige au niveau de la gestion. Les trois souks assurent 2.790 postes d’emplois, dont 1.200 postes permanents et 1.590 temporaires. Les souks hebdomadaires sont au nombre de 10, répartis entre les communes de Khalouia -Bouhenni-Zelamta-Bouhanifia-Ghriss-Maoussa-Oued Taria-Ain Fekan-Aouf et El Bordj dont 5 assurent la vente de bétail. Dans ce circuit, le respect de la clarté est de rigueur et la pratique du commerce avec respect de la concurrence loyale. Les buts que cherche la DCW sont le développement, la promotion et la protection de l’économie, la Direction du commerce impose l’application de l’affichage des prix, le respect dans l’application des prix réglementé afin de préserver le pouvoir d’achat du citoyen.  D’ailleurs, des systèmes de régulation des produits agricoles de larges consommation au niveau de Syrpalac par exemple et le système d’élimination de la rétention des stockage par le déstockage de la pomme de terre en particulier à travers les 96 chambres froides que compte la wilaya. Les systèmes de contrôle mis en place ont permis de mettre à nu le non paiement du fisc et des impôts, le montant découvert durant l’année 2018 est de 3,110 millions de DA. Ces analyses concernent presque tous les infrastructures comme les restaurants, les salles de fêtes et les cantines afin d’éviter au maximum les intoxications alimentaires.

---------------------------

Smala de l’émir
Réhabilitation du site

La Smala de l’Emir connaît ces temps-ci un grand aménagement, qui touche la muraille des vieux vestiges dont les travaux tirent à leur fin. Le directeur de la Culture a fait une proposition au wali pour l’ouverture d’une bibliothèque, ne serait-ce qu’à travers un camion-bibliothèque et ce, pour habituer les visiteurs à trouver des ouvrages à leurs goûts, en particulier ceux concernant l’histoire de la localité. Ce camion se déplacera quotidiennement à travers l’ensemble des sites historiques de la localité.  Il a également demandé l’ouverture d’une autre bibliothèque avec l’ensemble des livres écrits sur l’Emir Abdelkader par les philosophes, écrivains et journalistes du monde.
Le wali a ordonné au P/APC et chef de daïra et le directeur de la Culture, lors de sa visite sur le site, d’approfondir la recherche sur l’histoire de l’Emir et la région en général, qui demeure presque inexistante.

---------------------------

ALGéRIE TéLéCOM
A l’heure  des nouvelles technologies

Agissant dans le cadre de la mise en place de la nouvelle technologie et l’amélioration des anciens systèmes, Algérie Télécom a fait beaucoup de progrès surtout en matière d’internet et de téléphonie, avec la mise en place de nouvelles technologies à travers l’emplacement de 114,5 km de fibre optique, pour l’année 2018, plus de 3.800 nouveaux abonnés, ce qui porte le nombre d’abonnés à 65.000 et enregistre 6.700 dans les services d’internet (ADSL). 
On note quelque 4.000 nouveaux abonnés au téléphone fixe et l’internet à travers la nouvelle technologie nouvelle génération 4G-LTE et plus de 10.800 nouveaux abonnés dans les nouveaux services Internet ADSL+4G-LTE, donc le nombre d’abonnés est passé a 57.700 pour la wilaya de Mascara.
En ce qui concerne l’élargissement du réseau fibre optique et sa généralisation à travers la wilaya, plus de 114,5 km sont en cours à travers 95 projets pour le raccordement des équipements FTTH et FTTB et la station de diffusion par moyen de technologie 4G. La direction d’Algérie Télécom a entamé, à travers 27 projets, la mise en place de moyens pour la mise en service de téléphone et internet grâce au système FTTH et FTTB à travers le territoire de la wilaya de Mascara.
En 2018, a commencé réellement le fonctionnement du FTTH à travers 10 projets pour les communes de Froha-Tizi-Bouhanifia-Ouizert (Oued Taria) et la station d’El Bradja (El Gomri). La mise en fonction de ces stations permet à la wilaya d’être l’une des premières d’Algérie a mettre en fonction les nouveaux systèmes du FTTH et FTTB à partir de la fibre optique, sachant que les communes de la wilaya sont rattachées à la nouvelle technologie.

---------------------------

Délinquance juvénile
Régression des affaires  

La brigade de protection des personnes vulnérables relevant du service de wilaya de Police judiciaire de la sûreté de wilaya a enregistré en 2018 un nombre de 63 mineurs délinquants et 108 victimes mineurs, contre 85 délinquants et 94 victimes de la criminalité en 2017. En effet, la brigade a traité en matière de délinquance juvénile 53 affaires durant l’année 2018 impliquant 63 mineurs. On compte 13 affaires de vols, 27 affaires de violences diverses dont deux homicides, 2 affaires d’atteintes à la pudeur et 5 affaires de détention de stupéfiants.
Parmi eux 8 ont été placés au centre de rééducation, et 7 autres ont été placés au centre pour mineurs, alors que les autres ont été libérés, ceci contre 73 affaires traitées en 2017 impliquant 85 enfants. Pour ce qui est des enfants victimes, la brigade spécialisée a traité 108 affaires en 2018, impliquant 108 enfants victimes. Il s’agit de 64 affaires de violences, 42 affaires d’atteintes aux bonnes mœurs, une affaire d’homicide volontaire, et une autre affaire de tentative d’homicide. Ceci contre 94 affaires traitées en 2017 impliquant 94 enfants victimes. Un nombre de 55 enfants en danger moral ont été pris en charge, dont 32 ont été remis à leurs familles, 6 autres ont été placés en centres de rééducation, et 17 autres admis au centre d’entretien de mineurs.

---------------------------

GHRISS
TROIS PERSONNES SAUVéES DE L’ ASPHYXIE

Les éléments de la protection civile de Ghriss sont intervenus à la cité des 80 logements pour sauver trois personnes d’une mort certaine, après leur asphyxie au monoxyde de carbone dégagé par un chauffe-eau. Les victimes, deux femmes et leur mère, furent évacuées d’urgence vers l’hôpital de Ghriss.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions