jeudi 21 fvrier 2019 01:45:41

Présidentielle 2019, ANR : « appel à une participation massive »

Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli a appelé hier à Ain Beidha (Oum El Bouaghi) le peuple à participer massivement aux prochaines élections présidentielles du 18 avril prochain.

PUBLIE LE : 10-02-2019 | 0:00
D.R

Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli a appelé hier à Ain Beidha (Oum El Bouaghi) le peuple à participer massivement aux prochaines élections présidentielles du 18 avril prochain. Lors d’une première conférence de sensibilisation sur les élections présidentielles animée au théâtre régional de la ville, M. Sahli a indiqué que l’objectif de la rencontre est de mobiliser les citoyens pour une participation forte aux urnes afin de «barrer la route aux prêcheurs du boycott et perturbateurs».
La prochaine élection est une opportunité pour «unir davantage les 40 millions algériens face aux défis qui interpellent la société et montrer aux sceptiques par leur participation forte au scrutin qu’ils détiennent la souveraineté». Lors de cette rencontre avec des citoyens et cadres de son parti, le responsable de l’ARN a réitéré le soutien de sa formation politique à la continuité au travers du soutien au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika pour un nouveau mandat. Cette position, a-t-il ajouté, envers la continuité «exprimée depuis juillet passé est motivée par les réalisations du chef de l’Etat sur les plans intérieur et extérieur durant les quatre mandats». Elle est également motivée, a soutenu M. Sahli, par la conviction que «le Président Bouteflika poursuivra le travail en faveur de la préservation des acquis, la consolidation du professionnalisme des institutions sécuritaires et la réaffirmation des principes de l’Etat algérien relatifs à la politique extérieure». Le secrétaire général de l’ANR a estimé que la conjoncture de 2019 diffère de celles de 1999, 2004, 2009 et 2014 surtout que «le pays traverse une crise économique et affronte des dangers sécuritaires» qui imposent, a-t-il soutenu «de choisir l’homme capable de gérer la prochaine phase par l’élection Abdelaziz Bouteflika, Président de la République».

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions