jeudi 25 avril 2019 17:58:12

Asphyxiées par le monoxyde de carbone : Décès de 6 personnes à Bologhine et à Aïn Naâdja

Décidément, il ne se passe pas un hiver sans que le monoxyde de carbone ne fasse parler de lui. Hier, la commune de Bologhine a été plongée dans l'émoi.

PUBLIE LE : 10-02-2019 | 0:00
D.R


Décidément, il ne se passe pas un hiver sans que le monoxyde de carbone ne fasse parler de lui. Hier, la commune de Bologhine a été plongée dans l'émoi. Quatre personnes sont décédées asphyxiées par le monoxyde de carbone émanant d'un chauffe-bain, a-t-on appris des services de la Protection civile de la wilaya d'Alger.  
Ces derniers ont enregistré dans la nuit du vendredi au samedi, aux environs de 00h30, le décès de 4 personnes (1 homme et 3 femmes), victimes d'une asphyxie au monoxyde de carbone émanant d'un   chauffe-bain dans un appartement sis à la cité 80 logements Abderrahmane-Mira à Bologhine, a précisé, dans une déclaration à l'APS, le lieutenant Khaled Benkhalfallah, chargé de l'information de ce corps. Les victimes ont été transférées à morgue de l'établissement hospitalier Mohamed-Lamine-Debaghine (ex-maillot), a conclu la même source. Par ailleurs deux autres personnes ont trouvé la mort, vendredi, par le monoxyde de carbone qui émanait d'un chauffe-bain aussi, a-t-on appris des services de la Protection civile de la wilaya d'Alger.  Ce drame a été enregistré, à 13h00, dans un appartement sis à la   cité des 2540 logements à Ain Naâdja, a précisé le Lieutenant Benkhalfallah,  ajoutant qu'il s'agit de deux frères quinquagénaires, qui ont inhalé le monoxyde de carbone qui émanait du chauffe-bain non équipé en système d’évacuation des gaz brûlés.  
Les deux victimes ont été transférées vers la morgue d'El Alia par les agents de la Protection civile, a-t-il ajouté. Rappelant le bilan des accidents d'asphyxie au monoxyde de carbone à Alger, en 2018, qui fait état du décès de 14 personnes et du secours de 253 autres incommodées par ce gaz inodore, le même responsable appelé à la nécessité de la maintenance des appareils fonctionnant au gaz et à s'assurer de l'existence d'un système d'aération, afin d'éviter d'autres   drames similaires.
Il faut dire que le monoxyde de carbone tue toujours et ce n'est pas faute de campagne de sensibilisation et d'information. Chaque année, les directions de la Protection civile à travers les 48 wilayas du pays organisent des journées de sensibilisation destinées au large public pour le familiariser aux différents risques, et en particulier au monoxyde de carbone qui fait de nombreuses victimes, notamment durant l'hiver. Ces campagnes de sensibilisation avaient  pour but de donner une image claire et simple sur le danger des fuites de  gaz sur la vie du citoyen et ce, par l'organisation d'expositions illustrées et la distribution de dépliants expliquant comment détecter les fuites et éviter les asphyxies. Cela dit, l’implication des citoyens à respecter les mesures de sécurité reste primordiale !
R. S.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions