jeudi 18 avril 2019 18:16:46

Un monde qui séduit les algériens

L’effet des designs, des créations des modélistes et des stylistes sur les jeunes, chez-nous, est spectaculaire. Une véritable traînée de poussière qui se répand partout et qui laisse des traces sur son passage.

PUBLIE LE : 09-02-2019 | 0:00
D.R

L’effet des designs, des créations des modélistes et des stylistes sur les jeunes, chez-nous, est spectaculaire. Une véritable traînée de poussière qui se répand partout et qui laisse des traces sur son passage.

Les filles, les garçons, les jeunes et moins jeunes, de tous les milieux sociaux et intellectuels, sans exception, affichent tous les jours leur «faible» pour les prouesses de ces hommes et ces femmes, à travers le monde, en matière de formes, de couleurs ou de coupes  qui ont fait le tour de toute la planète. La publicité, dans tous ses états, boostée ou plutôt adoptée à bras-le-corps par les nouvelles technologies et plus particulièrement la toile, permettent, sans grande peine, aux jeunes d’effectuer un voyage dans le monde de la mode en un simple clic. Plus besoin de se déplacer, une petite consultation des nombreux sites du e-commerce donne une idée sur  les nouveaux goûts. d’ailleurs, de surcroît, on se charge même de la livraison jusqu’à domicile.  En effet, les nouveaux canaux de communication ont laissé leurs griffes sur ce que nous portons, nos coupes de cheveux, notre mode de vie,  notre langage, nos hobbies e surtout nos  préférences et nos goûts. On ne s’habille pas comme on veut, mais plutôt comme on peut, disent  beaucoup, même si certains suivent le «mouvement» et optent pour les nouvelles tendances qui sortent parfois de l’ordinaire, pour ne pas dire carrément  qu’elles sont  à la limite de l’excentrisme et du bizarroïde.

L’habit et le moine

Le monde de la mode n’a certainement pas de secrets pour les Algériens qui ont  développé une autre passion qu’est de prendre soin de leur petite personne comme il se doit, parfois en tombant  dans l’excès, sous le prétexte de faire attention à leur look. Dans ce domaine, une chose est sûre, C’est le plus que parfait qui est  gâté. De la tête aux pieds, tout doit être étudié,  en fonction des nouvelles donnes. La montre, la paire de lunettes de soleil doivent  être en harmonie avec les autres pièces. C’est une équation  de mathématique, face au miroir, pour soigner son look, à répéter tous les jours avant de  pointer son nez dehors. L’aspect extérieur ou encore être sur son trente-et-un est  une affaire très  sérieuse. Un dernier coup d’œil  dans le miroir ou encore le rétroviseur des voitures garées sur le  passage  s’impose, pour être au top.  Si certains s’entichent pour les marques connues et n’hésitent pas à payer rubis sur l’ongle une paire de chaussure ou une paire de lunettes signées ou un parfum dernier cri,  pour des raisons de qualité certes, mais aussi pour faire parler d’eux,  d’autres se mettent à la mode à leur manière  et  en fonction de leurs moyens. Etam, Exit, Tatou, Zara, kiabi, pour ne citer que ceux-là, font le bonheur  de  beaucoup. Pour d’autres, la contrefaçon arrive à leur secours, bien-sûr.  Il faut dire que, sur ce plan,  les adolescents et les férus des  pâles copies  sont gâtés, avec les imitations  qui répondent à tous les goûts et leur permet ainsi de  vivre aux couleurs et aux designs universels, enfin presque, pour un coût vraiment dérisoire.       
La mode est devenue carrément de nos jours un phénomène social qui ne se limite pas  au simple aspect vestimentaire ou à la coupe de cheveux de tel ou  tel acteur ou actrice, un   footballeur ou autres. Les nouvelles tendances s’élargissent aux décors des maisons et surtout au domaine des cosmétiques, des produits capillaires et d’entretien du body qui tentent de plus en plus a frange masculine après qu’ils étaient  jusque-là  une chasse gardée des seules femmes. La kératine, les crèmes pour visage et anti-rides et même des extensions de cheveux,  tels un aimant, aspirent les jeunes qui se montrent très  à cheval sur leur  aspect extérieur. En  d’autres termes, la mode a réussi à unifier les goûts.

Fin des cheveux frisés pour les ados

La modernité passe aussi et surtout pour les jeunes par des cheveux méchés, «kératinés»  qui font tabac. A voir  toutes ces têtes de jeunes,  on se rend compte qu’un  saut chez un pro a été bel et bien effectué pour être dans l’air du temps. Se faire coquet n’est plus l’affaire des femmes mais aussi des hommes qui deviennent des habitués des salons de coiffure et de beauté  pour la gent masculine. Aujourd’hui, l’obsession  de soigner sa silhouette ou son look prend parfois l’aspect de régime sévère, d’activité sportive. Depuis ces dernières années, avec l’émergence de salons et d’instituts  de beauté pour les hommes, l’aspect beauté tente aussi une bonne partie des hommes algériens prêts à débourser des fortunes pour améliorer leur look ou tout simplement être beaux et chics. Autres temps, autres mœurs !  
Samia D.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions