jeudi 21 fvrier 2019 01:51:51

Au volant : Les Femmes plus prudentes !

Les femmes seraient plus respectueuses du code de la route ! En tout cas, c’est la conclusion de l’enquête d’une étude analytique réalisée par les services de la sûreté de wilaya de Guelma sur les accidents de la route enregistrée en 2018 qui a relevé «qu'aucune femme conductrice n’a été impliquée dans ces sinistres des routes».

PUBLIE LE : 07-02-2019 | 0:00
D.R


Les femmes seraient plus respectueuses du code de la route ! En tout cas, c’est la conclusion de l’enquête d’une étude analytique réalisée par les services de la sûreté de wilaya de Guelma sur les accidents de la route enregistrée en 2018 qui a relevé «qu'aucune femme conductrice n’a été impliquée dans ces sinistres des routes».
«La lecture analytique faite par les brigades spécialisées relevant de la sûreté de wilaya fait ressortir que les femmes conductrices de véhicules n’ont été signalées dans aucun des accidents enregistrés dans cette wilaya durant l’exercice 2018», a précisé mardi à l’APS le chef de sûreté de wilaya, le contrôleur Omar Chouder.
Au volant, les femmes restent des conductrices modèles. La probabilité de se blesser grièvement ou de trouver la mort dans un accident est nettement plus élevée du côté des hommes. Au volant, la gent féminine se montre de manière générale plus prudente et prend moins de risques. Elles conduisent sans vitesse, un des  facteurs de risque qui distinguent clairement les deux sexes sur la route.
 Cela dit, le nombre d'accidents chez les hommes et les femmes est à peu près le même lorsqu'il est mis en relation avec les kilomètres parcourus. Mais les accidents causés par les hommes sont beaucoup plus graves que ceux engendrés par les femmes. La probabilité de se blesser grièvement ou de trouver la mort est nettement plus élevée du côté de la gent masculine.
Au total, 430 accidents de la route dont 303 accidents corporels ont été enregistrés durant l’année 2018 à Guelma causant la mort de 12 personnes et des blessures à 377 autres, a-t-il fait savoir. Le facteur humain demeure la première cause des accidents de la route, a révélé Omar Chouder, estimant que le respect du code de la route observé chez les femmes conductrices et   l’adoption de conduite «saine» au volant, «loin de la violence et   l’agressivité» sont autant de facteurs à prendre en considération dans le   résultat de cette étude.
Le chef de sûreté de wilaya de Guelma a déclaré que les femmes conductrices empruntent aussi comme les hommes les longs trajets sur les routes nationales menant vers Guelma, Annaba, Constantine et Souk-Ahras, notamment entre Guelma et Oued Zenati et Boucheggouf. La sûreté de wilaya de Guelma a mis en place un programme de sensibilisation relatif  à l’importance du respect du code de la route, a ajouté la même source, considérant que la sensibilisation influe «positivement» sur les conducteurs, au même titre de la répression «qui demeure nécessaire pour la sécurité routière».
R. S.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions