mercredi 24 juillet 2019 06:24:30

Nouvelles de Béjaia, Pénétrante : Tunnel de Sidi Aïch : Les travaux de creusement avancent

2.470 Logements AADL supplémentaires

PUBLIE LE : 06-02-2019 | 0:00
D.R

L’étape la plus compliquée dans la réalisation de la pénétrante autoroutière reliant Béjaïa à Ahnif se situe au niveau du tunnel de Sidi Aïch, dont les travaux se poursuivent avec beaucoup de prudence, vu certains aspects spécifiques au relief du terrain qui se situe dans une zone montagneuse, mais aussi à l’existence d’habitations au-dessus de l’ouvrage.

Les travaux de réalisation du tunnel de Sidi Aich, d’une longueur de 1,700 km, se poursuivent, dont 1.000 mètres linéaires sont déjà achevés, soit un taux d’avancement de 80%. 
C’est le groupement d'entreprises sino-algérien (CRCC-SAPTA) qui est chargé des travaux de ce tunnel, mais qui a enregistré un grand retard au niveau de ce site qui sera prolongé jusqu’à la ville d’Amizour et qui permettra l’évitement total de la ville de Sidi Aich qui enregistre à longueur de journée des embouteillages monstres.
 L’autre contrainte ayant influé négativement sur l’avancement de ce chantier est d’ordre technique, puisque l’entreprise de réalisation n’effectue qu’un mètre linéaire de creusement par jour avec des moyens manuels pour éviter l’effondrement de la structure.

-------------------------

Pénurie d’eau potable a Béjaïa et Oued Ghir

Depuis plus de dix jours, les citoyens des  deux communes de Béjaia et Oued Ghir vivent le calvaire avec une pénurie d’eau potable persistante. Des robinets à sec et une distribution désastreuse d’eau potable à raison d’un jour sur deux. les services de l’Algérienne des eaux (ADE) semblent être incapables de gérer la situation malgré l’existence du grand barrage de Tichi Haff.    les promesses des responsables à la tête de ce secteur et de la wilaya, qui avaient déclaré que Béjaïa serait alimentée en eau 24h/24 durant l’année 2018, sont restées sans suite.  
Un rêve utopique pour les habitants de cette wilaya. Ainsi, depuis la réparation de la fuite sur la conduite de 1000 mm alimentant la daïra de Béjaia à partir du barrage de Tichi Haff, au niveau de la commune de Oued Ghir, tous les quartiers de la commune de Béjaia ont été privés d’eau potable. actuellement, la perturbation persiste au niveau de certains quartiers et la distribution se fait à raison d’un jour sur deux.
Cette conduite, située sur un terrain accidenté et d’une profondeur de près de 7 mètres, a rendu la travail difficile pour les équipes de l’ADE qui souligne que les dernières intempéries sont la principale cause de cette coupure.

-------------------------

GAZ NATUREL
Plusieurs foyers raccordés

 Le wali de Béjaïa, Ahmed Maabed, continue de sillonner les différentes communes de la wilaya pour s’enquérir du plan de raccordement de gaz naturel des foyers dans les zones montagneuses, entre autres les communes de Tizi M’berber et Aokas, où 1.620 foyers ont été raccordés. Ainsi à Tizi M’berber, 780 foyers sont alimentés en gaz naturel, et dans le village Tala Khaled, commune d’Aokas, 840 foyers passeront l’hiver au chaud.
Les deux localités vivent chaque année un hiver des plus rigoureux, marqué par un froid glacial et de la neige. Les habitants avaient recours auparavant aux bonbonnes de gaz et au bois de chauffage. Par ailleurs, la semaine dernière, la commune de Bouhamza, (daïra de Seddouk) située sur les hautes montagnes de la vallée de la Soummam, a bénéficié du raccordement de 1.272 foyers en gaz naturel pour un montant financier de plus de 60 milliards de centimes. Une action favorable que les populations rurales ont fortement accueillie lors de la mise en service du réseau par le wali qui, dès son arrivée à la tête de la wilaya, a fait du problème de gaz une de ses priorités sur sa feuille de route pour le lancement des différents projets en retard afin d’améliorer le cadre de vie des populations de la wilaya. Ahmed Maabed, qui reconnait que la wilaya de Béjaïa accuse un grand retard dans l’acheminement du gaz naturel aux populations, a souligné que 18.000 autres foyers situés dans les zones montagneuses seront prochainement raccordés, et le programme se poursuivra à travers toutes les localités de la wilaya pour passer vers un taux de raccordement plus supérieur ; de 50% à 60 % vers la fin de l’année en cours. Par ailleurs, il faut souligner que lorsque la commune bénéficie de la mise en service du gaz, les citoyens sont confrontés à un parcours du combattant, celui de l’installation intérieure. Ils doivent se rapprocher des agences Sonelgaz pour payer le compteur à raison de 10.000 DA et attendre plusieurs jours pour que le gaz puisse arriver, enfin, dans les maisons.

-------------------------

CHU : Halte à la violence envers le personnel médical !
Relance du projet de dédoublement de la voie ferrée

Le projet gelé du dédoublement de la voie ferrée Beni Mansour - Béjaïa sera relancé suite à la décision du wali de Béjaia qui a consacré une réunion regroupant tous les services concernés. Ce projet, qui avait retenu toute l’attention des responsables locaux, consiste à doubler la voie ferrée actuelle qui relie Beni Mansour à la ville de Béjaia par la rectification de son tracé et la mise en place de rails pour permettre aux trains de rouler à une vitesse de 160 Km pour les voyageurs et 100 km pour les marchandises. Le wali, Ahmed Maabed, compte relancer ce projet économique à la wilaya dans un bref délai. Selon le schéma présenté par l’ANESRIF, le tracé existant connaitra un chevauchement de parcours de près de 35 km, et le reste, soit 52 km, avec la mise en place de 55 ouvrages d'arts (55 unités) et de 3 tunnels. La ligne sera électrifiée en 25 KV/50 Hz, dotée de moyens de signalisation et de télécommunication de pointe et pourvue de nouveaux équipements roulants. Ce projet a été retardé par les nombreuses oppositions des propriétaires des terrains pour le passage de la double voie sur leurs propriétés privées. Cette volonté du wali de repêcher ce projet   lors de cette importante séance de travail regroupant tous les secteurs concernés permettra d’épargner la démolition d’une centaine d’habitations et une dizaine d’unités économiques avec le nouveau tracé d’évitement proposé. Selon la cellule de communication de la wilaya et à la demande du wali, le Directeur général de la SNTF a annoncé la mise en service d’un nouveau train, Coradia, vers le mois de juillet prochain. Ce train, roulant à une vitesse de 160 Km/h est composé de six voitures d’une capacité totale de 250 sièges.

-------------------------

2.470 Logements AADL supplémentaires 

La forte demande enregistrée dans l’habitat dans la wilaya de Béjaia et le retard accusé dans la distribution des logements achevés ont poussé les responsables locaux à user de tous les moyens pour répondre à ce manque flagrant en sollicitant le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville de dégager un quota supplémentaire pour satisfaire les demandes de logements type AADL. A la demande du wali de Bejaia, une délégation du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, dirigée par le secrétaire général, accompagné de quatre directeurs centraux, s’est rendue dernièrement dans la wilaya de Béjaïa pour examiner de près la situation du projet de réalisation du pôle urbain, sur le site Ighzer Ouzarif, dans la commune d’Oued Ghir.
Ce pôle urbain, qui compte 16.000 logements, tous types confondus, est confronté au problème des VRD qui ne sont pas inclus dans le projet de réalisation. Les membres de la délégation se sont entretenus avec les intervenants sur le site, à savoir les directions de l’urbanisme, du logement, de l’OPGI, des équipements publics et des entreprises de réalisation, pour arrêter les mesures urgentes à prendre pour débloquer les entraves qui sont purement d’ordre financier, comme l’a souligné le directeur de l’urbanisme, pour entamer les travaux de réalisation des conduites d’alimentation en eau potable, du raccordement en gaz naturel, en électricité et le réseau d’assainissement. Le manque de crédits financiers pour achever les travaux de viabilisation de ce pôle urbain a été pris en compte par la délégation ministérielle qui a promis de dégager une enveloppe financière supplémentaire pour achever les travaux restants pour permettre aux bénéficiaires de prendre possession de leur logement avec toutes les commodités requises. Face à la demande croissante des citoyens, la wilaya a bénéficié d’un autre programme de 2.470 logements AADL qui seront prochainement implantés dans les sites choisis.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions