samedi 17 aot 2019 18:23:50

NOUVELLES de Tizi Ouzou

Le centre anticancéreux (CAC) de Draâ Ben-Khedda est fonctionnel depuis jeudi dernier, au grand soulagement des patients atteints de cancer.

PUBLIE LE : 01-02-2019 | 23:00
D.R

centre anticancéreux
Enfin la réception

 
Le centre anticancéreux (CAC) de Draâ Ben-Khedda est fonctionnel depuis jeudi dernier, au grand soulagement des patients atteints de cancer. L’ouverture partielle a été matérialisée par l’organisation de deux séances de radiothérapie à deux malades. Ce coup d’envoi a été donné par le directeur local de la santé, le Pr Abbès Ziri, et la représentante du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mme Ali Smaïl, en présence de cadres du secteur.

Selon le professeur Abbes Ziri, ce centre sera opérationnel dans sa totalité à la fin du mois de mai prochain. « Ce sont là les délais contractuels que nous avons fixés », a-t-il déclaré, exhortant l’entreprise réalisatrice à les respecter, faute de quoi, il sera procédé à la résiliation du marché.
Une fois mis en service à 100%, l’établissement atteindra sa vitesse de croisière dans moins d’une année avec la prise en charge de 150 malades de jour et de nuit, a-t-il encore assuré, précisant que sa réalisation a coûté pas moins de 9,7 milliards de DA et est doté de tous les équipements nécessaires  et de personnels spécialisés. Il a rappelé qu’à la faveur de la cadence de réalisation qui a connu une nette évolution, il y a une année, grâce aux efforts du ministère de tutelle et du wali, le centre est enfin une réalité palpable après près de 10 ans d’attente. En effet, le projet, inscrit en 2009 et lancé en 2011, a connu un énorme retard à cause de plusieurs contraintes. Le délai initial de réalisation était de 19 mois pour une capacité d’accueil de 140 lits. Le CAC a été inscrit dans le cadre du plan national anticancer du Président Abdelaziz Bouteflika. C’est une véritable bouffée d’oxygène  pour les malades de la wilaya atteints de cette pathologie, qui pourront enfin bénéficier de tous les soins appropriés et dans des délais raisonnables. «Une  fois la réception totale de ce centre à vocation régionale et nationale achevée, les délais de rendez-vous pour  les séances de radiothérapie ne dépasseront pas un mois à 45 jours », a par ailleurs déclaré le DSP, en avançant que ces délais pourraient être réduits avec la réception des autres centres en cours de réalisation à travers le pays. La représentante du ministère de la Santé,  Mme Ali Smaïl, a pour sa part, rappelé  tous les projets  déjà réceptionnés, citant, entre autres, les CAC de Batna, Sétif, Annaba, Sidi-Bel Abbès et Tlemcen qui ont déjà permis de réduire à 15 jours les délais en fonction des pathologies. Pour cette année, il est attendu la réception des CAC d’El Oued, Adrar, Béchar ainsi que l’acquisition d’accélérateurs pour les  CHU d’Oran, des hôpitaux  de  Messerghine, de Djelfa et Laghouat et  des hôpitaux militaires de Tamanrasset et Ouargla.
La réduction des délais de rendez-vous ainsi que l’amélioration de la qualité de soins évoquées par la représentante du ministère ont été confirmées par le Pr Ziri, qui a affirmé qu’à Tizi-Ouzou, « on est passé de 1.500 cas de cancer par an à 1.200 cas». Il a par ailleurs mis en exergue la qualité de toutes les acquisitions réalisées dans le cadre du plan national anticancer du Président de la République. Il a également  fait savoir qu’un bienfaiteur a sollicité une assiette de terrain à proximité de ce centre anticancéreux pour construire un hôtel qu’il mettra grâcieusement à la disposition des patients et de leurs accompagnateurs durant toute la prise en charge.
 

Investissement
Remise des arrêtés de concession  

 

Le wali, Abdelhakim Chater, a présidé  lundi dernier une cérémonie de remise de 9 arrêtés de concession de terrains et 4 permis de construire au profit des investisseurs  de la wilaya pour un montant global d’investissement de l’ordre d’un peu plus de 260 milliards de centimes.
La moitié de ces investissements sera réalisée au niveau de la zone d’activité de Boudjima, dont la superficie avoisine les 22 hectares, alors que le reste est dispatché sur d’autres zones d’activités de la wilaya, a-t-on précisé lors de cette cérémonie de remise des arrêtés de concession et de permis de construction qui est la seconde du genre a être organisée à Tizi-Ouzou en l’espace de  moins de deux mois.
La première cérémonie qui a eu lieu le 14 décembre de l’année passée a vu la remise de pas moins de 22 arrêtés de concession de lots de terrains au profit des investisseurs pour un montant d’investissement s’élevant à 7 milliards de dinars.  Selon les prévisions de la Direction locale de l’industrie et des mines, ces investissements  généreront quelque 518 postes d’emploi directs.
S’exprimant en marge de cette cérémonie, le premier magistrat de la wilaya de Tizi-Ouzou, Abdelhakim Chater, a assuré que ces opérations de  remise des arrêtés de concession et des permis de construire au profit des investisseurs se poursuivront jusqu’à ce que la totalité des 332 projets inscrits  et validés par le guichet unique soit concrétisée.  Ces 332 projets généreront plus de 18.600 postes d’emploi, a-t-il indiqué, soulignant que  ces opérations œuvrent à ouvrir les portes de l’investissement aux porteurs de projets de la région et même d’ailleurs. Elles viseront aussi à créer de la richesse et des emplois dans la région qui a tant besoin de la redynamisation de la cadence de son développement.
Le wali a également exprimé sa profonde satisfaction en constatant que la majorité des bénéficiaires de ces concessions pour l’investissement est constituée de jeunes.
Les projets d’investissements ayant bénéficié de la concession des terrains concernent plusieurs activités, dont le recyclage des matières plastiques, la fabrication de médicaments, la fabrication et transformation de verre, le conditionnement, les services, l’agro-alimentaire et l’hôtellerie. Les quatre permis de construire concernent quant à eux la réalisation d’un établissement hospitalier spécialisé  à Tamda (Ouaguenoune),  une station service à Imlel dans la commune de Azazga, un centre commercial à Tizi-Rached et un village touristique à Aboudib dans la commune de Laarba Nath Irathen. Ce dernier projet touristique est d’un montant de 500 millions de dinars et générera près de  80 postes d’emploi direct, apprend-on lors de cette cérémonie qui s’est déroulée au salon d’honneur de la wilaya en présence des autorités de la wilaya et des élus.
Dans son allocution du coup d’envoi de cette opération de remise des arrêtés de concession et de permis de construire, le premier responsable de l’exécutif de la wilaya de Tizi-Ouzou a rappelé la détermination et la volonté des autorités à concrétiser le programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, consistant en l’encouragement et l’accompagnement de l’investissement productif et générateur d’emplois et de richesse.
Le wali a par ailleurs fait part de la disponibilité de toutes les directions de wilaya concernées par l’investissement pour accompagner tous les investisseurs à concrétiser leur projet, et ce, par le biais du guichet unique installé récemment au niveau du cabinet du wali.
 


Lutte contre la criminalité
L’auteur d’une tentative d’assassinat arrêté


La brigade criminelle de la sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou a interpellé en début de semaine l’auteur d’une tentative d’assassinat avec arme à feu, perpétrée dans la nuit de samedi dernier à la nouvelle ville, sur un jeune de 27 ans, atteint d’une balle à l’abdomen, selon un communiqué de la cellule de communication.  L’auteur présumé des faits qui a été interpellé en un temps record est âgé de 34 ans, un repris de justice demeurant à Tizi-Ouzou, a indiqué la même source, qui a également précisé que l’arme a été récupérée. Présenté mardi dernier au parquet de Tizi-Ouzou, le présumé auteur a été placé en détention préventive pour les chefs d’inculpation de tentative d’assassinat, détention d’arme à feu de 4e catégorie et munitions sans autorisation.

Arrestation d’un individu spécialisé dans les vols par effraction

Suite aux investigations entreprises dans le cadre d’une enquête ouverte pour vols par effraction commis au village  Tala Allem, les éléments de la 8e sûreté urbaine sont parvenus à arrêter l’auteur, âgé de 27 ans, demeurant à Tizi-Ouzou, a annoncé la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Les objets volés, dont des micro-ordinateurs, appareils photo numériques, montre bracelet, téléphone portable, et autres objets ont été récupérés à l’issue de cette opération d’arrestation, a indiqué la même source.
Présenté mercredi dernier au parquet de la ville de Tizi-Ouzou, le présumé auteur de ce vol a été placé en détention préventive pour le chef d’accusation de vols par effraction.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions