jeudi 18 avril 2019 18:16:20

Nouvelles de Tizi Ouzou, Foncier industriel : Création de six zones d’activité sur plus de 150 hectares

319 demandes d’investissement validés pour un montant de 87 milliards de dinars.

PUBLIE LE : 20-01-2019 | 0:00
D.R

Page animée par Belkacem Adrar

Le foncier industriel de la wilaya de Tizi Ouzou sera prochainement renforcé par la création de six nouvelles zones d’activité d’une superficie de 158 hectares, a-t-on appris, mercredi dernier, du directeur local de l’industrie et des mines (DIM), Moula Hamitouche.

Ces six nouvelles zones sont localisées dans cinq communes. Deux seront réalisées dans la commune d’Aghribs, l’une de 39 ha, et l’autre de 31 ha, une autre zone de 30 ha à Bouzeguène et une autre de 27 hectares à Fréha.
À cela s’ajoutent deux micro-zones, l’une à Timizart de 15 ha et une autre à Irdjen de 12 ha, a annoncé le même responsable, en marge d’une journée d’étude et d’information sur la nouvelle loi relative à la promotion de l’investissement, organisée par le guichet unique décentralisé de l’Agence nationale du développement de l’investissement (ANDI), à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Ce responsable a rappelé que sur instruction du wali Abdelhakim Chater, une prospection des disponibilités foncières réelles des biens privés de l’É    tat a été lancé. Les résultats de cette étude, qui seront annoncés «dans les prochains jours», font déjà ressortir un portefeuille foncier de plus de 200 ha qui pourra être mis à la disposition des porteurs de projets, demandeurs de lots de terrains, a-t-il encore souligné, lors de cette rencontre, en citant quelques localités disposant de ces assiettes foncières qui sont situées sur l’axe Aït Chafaâ/ Idjeur/Illoula Oumalou/Bouzguène. Lacréation de zones d’activité «permettra de promouvoir toute cette région, par la création de richesse et d’emploi, et d’asseoir une dynamique de développement local des communes de cette partie est de la wilaya, qui, vu leur enclavement, n’offrent pas de possibilités de développement sur le plan économique», avait fait savoir le même responsable, lors de la dernière session de l’APW de Tizi Ouzou, qui s’est tenue les 18 et 19 décembre de l’année dernière. En plus de ces nouvelles zones, qui sont en cours de création, le foncier industriel local, réparti sur 16 zones d’activité et une zone industrielle totalisant 351,92 ha et 1 231 lots, a été renforcé, en 2016, par deux zones d’activité dans les communes de Timizart et de Fréha, et de deux zones industrielles à Draâ El-Mizan/Tizi Gheniff, totalisant 45,69 ha et 24 lots et dont l’enquête parcellaire et la phase d’expropriation sont en cours. Concernant les zones industrielles de Draâ El-Mizan et Tizi Ghenif qui sont en phase d’expropriation des propriétaires des terrains abritant ces zones, une enveloppe financière de l’ordre de 1.7 milliard de dinars est déjà mobilisée pour les indemnisations des expropriés et les travaux de viabilisation de ces deux zones, a par ailleurs rassuré le DMI, tout en déplorant l’arrêt de la procédure de concrétisation du grand projet de réalisation d’une zone industrielle à Souammaâ, pour cause d’opposition des riverains qui réclament la propriété des terrains sur lesquels est projeté ce mégaprojet. Ce parc industriel, prévu sur un terrain d’une superficie de 327 ha, un bien de l’État, selon la wilaya, créé en 2012, a été doté d’une enveloppe financière de plus de 9,3 milliards de DA pour étude et réalisation. Le directeur local de l’industrie et des mines a par ailleurs déploré la non- exploitation par leur bénéficiaire de pas moins de 40% des lots attribués à travers ces zones, soit un total de 130 hectares non exploités, assurant toutefois que des mesures sont en cours pour la récupération de ces lots et les redistribuer à d’autres investisseurs en attente de terrain pour la concrétisation de leur projet. Plusieurs mises en demeure sont d’ores et déjà adressées aux bénéficiaires qui n’ont pas encore lancé leur projet, a-t-il encore précisé, en ajoutant que ce processus de récupération des lots inexploités connaîtra une courbe ascendante, avec l’application d’une taxe annuelle de 05% de la valeur du terrain contre tout investisseur qui ne réalisera pas son projet. Le montant des pénalités de retard, qui sera très important, va certainement pousser les bénéficiaires, soit à concrétiser la réalisation de leur projet ou à restituer son terrain, a également expliqué le directeur local de l’industrie et des mines. La wilaya de Tizi Ouzou dispose d’un tissu industriel de l’ordre de 16.424 PME employant un total de 68.000 personnes, selon les statistiques établies par la DMI. Ce chiffre de PME ne prend pas en compte celui des entreprises artisanale qui sont au nombre de 12 mille, a précisé Moula Hamitouche, en insistant sur la nécessité de sauvegarder ces PME et les postes d’emploi qu’elles ont générés, ainsi que d’œuvrer à rendre toutes ces PME compétitives pour s’imposer et se développer davantage.  Concernant l’investissement, le directeur local de l’industrie et des mines a annoncé que la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré un total de 1.350 demandes d’investissement, dont 319 demandes ont été validées pour un montant d’investissement de pas moins de 87 milliards de dinars et la création de 18 mille postes d’emploi. 157 projets d’investissement sur les 319 demandes validées ont reçu les actes de concession de terrain, 37 projets sont en cours de réalisation et 13 projets en exploitation, a-t-il par ailleurs détaillé.

----------------------------

Glissement de terrain sur l’échangeur d’Azazga
Une commission interministérielle pour expertiser le site

Une commission mixte composée des représentants des ministères des Travaux publics et des Transports, et des ressources en eau, s'est déplacée, mercredi dernier sur le site du glissement qui s’est produit au niveau de l’échangeur d’Azazga sur la RN 12, pour constater les dégâts et décider des mesures pour sa remise en état. Le déplacement de cette commission interministérielle est intervenu 24 heures après la visite qu’a effectuée le wali de Tizi Ouzou, Abdelhakim Chater, sur ce même site, où il a jugé nécessaire d’entamer une expertise pour la prise en charge définitive de ce problème d’affaissement. Lors de cette visite, le wali a fait savoir qu’il a sollicité le concours des ministères des Ressources en eau, et des Travaux publics, pour l’envoi d’une commission qui procédera à l’expertise du site et ce pour la prise en charge définitive et effective de ce glissement. Après constat qui a été fait en présence des directeurs des travaux publics et des ressources en eau, de l'urbanisme et de la construction, les attachés de cabinet et des autorités locales d’Azazga, il a été décidé de procéder au lancement des travaux de réhabilitation de l'échangeur en même temps que les travaux de déplacement de la conduite de l'assainissement déjà entamés. Les entreprises en charge des travaux ont été par ailleurs instruites à l'effet de booster la cadence de réalisation et achever les travaux dans les meilleurs délais, et ce afin de rétablir la circulation, sur cet axe routier qui enregistre un trafic quotidien très important. Le glissement ayant endommagé une partie de cette rocade est causé par une nappe d’eau souterraine, selon des explications fournies sur place. Pour y remédier, Abdelhakim Chater a instruit la direction concernée à engager une opération de canalisation et d’évacuation de ces eaux souterraines à l’origine de cet important affaissement du terrain. Le wali a également instruit la direction des travaux publics à sécuriser le site, par la mise en place de signalisation qui indiquera la zone de glissement aux automobilistes afin d’éviter d’éventuels accidents surtout durant la nuit.

----------------------------

Mekla
Arrestation d’un malfaiteur

Dans un communiqué rendu public, la cellule de communication de la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou a fait état de l’arrestation, au courant de la semaine écoulée, d’un malfaiteur auteur de plusieurs vols commis dans la région de Mekla, une vingtaine de kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou. Selon les indications fournies par la même source, cette arrestation fait suite à une plainte d’un citoyen de la région de Mekla, pour vol de son véhicule sur la base de laquelle les forces de police de la sûreté de daïra de Mekla ont ouvert une enquête qui a abouti à l’identification et l’arrestation de l’auteur, âgé de 23 ans, repris de justice. Au cours de l’interrogatoire, le mis en cause a reconnu son implication dans plusieurs autres affaires de vol, dont des véhicules, vols par effraction et autres méfaits, commis dans d’autres circonscriptions.
Le mis en cause dans cette affaire a également donné les noms de ses 3 complices dans ces vols. Ces derniers sont activement recherchés par la police. Présenté au parquet de la ville d’Azazga, le malfaiteur arrêté a été mis en détention préventive, pour les chefs d’inculpation d’association de malfaiteurs en vue de la commission d’un délit de vol et port d’arme apparente.

----------------------------

Draâ El-Mizan
Une bande de malfrats hors d’état de nuire

Les éléments de la brigade de gendarmerie de Draâ El-Mizan ont mis hors d’état de nuire une bande de malfrats auteure d’un vol de véhicule avec violence, selon un communiqué du groupement local de la gendarmerie de Tizi Ouzou, rendu public jeudi dernier. Les faits de cette affaire remontent au 29 décembre 2018, lorsqu’un citoyen avait signalé à la brigade de Draâ El-Mizan, la présence d’un individu blessé dans un massif aux abords d’un chemin menant au village Senana, relevant de la commune de Draâ El-Mizan. Évacuée à l’hôpital Krim-Belkacem, pour recevoir les soins nécessaires, la victime a informé les enquêteurs de la gendarmerie sur son agression et le vol de son véhicule,  donnant un descriptif de ses agresseurs ayant facilité la confection d’un portrait robot de ses agresseurs.
Les investigations menées par les gendarmes ont abouti à l’identification de l’un des autres de cette agression, suivie de vol d’un véhicule.
Soumis à un interrogatoire et confondu, le mis en cause a avoué sa participation à l’agression et au vol, et balancera les noms de ses quatre acolytes, dont trois ont été arrêtés et le quatrième reste en fuite et activement recherché. Les gendarmes ont récupéré auprès de l’un de ces malfaiteurs le véhicule volé de Type Dacia Logan. Présentés au parquet de Draâ El-Mizan, les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt, pour les chefs d’inculpation d’association de malfaiteurs, vol avec violence et tentative d’homicide volontaire.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions