jeudi 17 janvier 2019 15:57:24

Lutte contre l’hépatite C : L’importance du dépistage

La journée de sensibilisation et de dépistage de l’hépatite C, organisée hier sous l’égide du ministère de la Santé, en partenariat avec «l’Elite des sciences médicales» et la Société du métro d’Alger à la place des martyrs à Alger, a drainé grand monde pour s’informer des dangers de cette maladie silencieuse.

PUBLIE LE : 13-01-2019 | 0:00
Ph. T. Rouabah

La journée de sensibilisation et de dépistage de l’hépatite C, organisée hier sous l’égide du ministère de la Santé, en partenariat avec «l’Elite des sciences médicales» et la Société du métro d’Alger à la place des martyrs à Alger, a drainé grand monde pour s’informer des dangers de cette maladie silencieuse. Des citoyens ont effectué des dépistages assurés par des praticiens avec des résultats en 20 minutes.
Pas moins de 200 tests ont été effectués et si les résultats s’avèrent positifs, les personnes concernées sont appelées à entamer, le plutôt possible, les traitements pour freiner la propagation de la maladie. Le président de l’association nationale SOS Hépatites-qui a initié cette activité a soutenu que son association est tout à fait «consciente des défis qui restent à relever pour combattre cette pathologie et arrêter la propagation du virus. L’association est consciente également du rôle important qu’elle est appelée à jouer dans la prise de conscience générale et d’information sur les dangers de l’hépatite». Pour cette raison «SOS Hépatites» s’engage dans la bataille de l’information et de la sensibilisation, tout en demandant aux autorités de santé de mettre en place un plan national de lutte. Cette année, la journée nationale a été célébrée durant deux jours consécutifs. La manifestation d’hier à la station du métro  Place des Martyrs a été précédée par un marathon auquel ont pris part quelque 200 participants, enfants et adultes. Tout le monde a mis «la main à la pâte» pour le succès de cette manifestation sportive et de sensibilisation qui s’est déroulée à travers deux circuits destinés aux adultes et enfants avec des circuits 15 et 1 kilomètre, au complexe olympique Mohamed-Boudiaf . Cet événement a été organisé sous l’égide du ministère de la Santé et du ministère de la Jeunesse et des Sports.
Il existe deux journées importantes pour les hépatites ; la journée nationale célébrée le 12 janvier, et la journée mondiale de l’hépatite le 28 juillet de chaque année. Cette pathologie qui se décline aujourd’hui en 4 formes (A, B, C et D) est «une maladie qui guérit», ce qui n’existait pas il y a quelques années où les patients pouvaient prendre des médicaments à longueur d’année sans garantie de guérison. «Aujourd’hui, le traitement est de trois mois en moyenne avec une garantie de 90% de guérison», assure un médecin.
L’hépatite virale est un virus qui s’attaque au foie par le biais du sang. Selon le président de l’association nationale SOS Hépatites, les virus les plus répandus en Algérie sont les virus B et C. En fait, «une personne sur douze est atteinte d’une hépatite C». A l’heure actuelle, il n’y a pas de vaccins disponibles pour contrer la maladie. Cela dit, un traitement aux résultats optimaux est proposé en comprimés aux porteurs de ce type d’hépatite. Pour les autres types de la maladie, à savoir l’hépatite A et l’hépatite B, les vaccins existent déjà, permettant ainsi une meilleure prévention.
Soraya Guemmouri

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions