dimanche 21 juillet 2019 00:12:31

intempéries : Intervention de l’ANP dans les zones enclavées

Des détachements de l’Armée nationale populaire sont intervenus dans les zones enclavées, pour l’ouverture des chemins et des routes coupés suites aux intempéries qui touchent plusieurs wilayas du Nord, mobilisant à cet effet tous les moyens humains et matériels nécessaires.

PUBLIE LE : 12-01-2019 | 0:00
D.R

Des détachements de l’Armée nationale populaire sont intervenus dans les zones enclavées, pour l’ouverture des chemins et des routes coupés suites aux intempéries qui touchent plusieurs wilayas du Nord, mobilisant à cet effet tous les moyens humains et matériels nécessaires. Dans ce cadre, des détachements ont ouvert dans la wilaya de Jijel (5e Région militaire), les chemins de wilaya 137 reliant Khnag El-Djemaâ, Bir-Ghezala et El- Kebaba, ainsi que  dans les wilayas de Blida (1ère Région militaire) au niveau de Chréa et à Bouira (1ème RM) au   niveau d'El-Djbahya et Souk El-Khmis ce qui a permis de normaliser la circulation normale.

Premières neiges sur Sétif  
Satisfaction des agriculteurs

Il neige enfin à Sétif ! Après plusieurs jours marqués plutôt par une forte gelée et un froid glacial, qui ont pesé sur cette wilaya où le mercure a régressé parfois plus bas que zéro, les premières chutes de neige ont fait leur apparition, à la grande satisfaction de la population et des agriculteurs, après une bonne campagne labours-semailles.

Des chutes de neige fortement ressenties sur les hauteurs de Djebel Megress et les zones montagneuses du nord, et qui n’ont manqué, comme de tradition, de se traduire, en ce week-end, par des désagréments sur les axes routiers où les services de la Gendarmerie nationale, de la sûreté de wilaya, de la Protection civile et des travaux publics étaient constamment à l’œuvre, pour rétablir la circulation, avec l’aide d’engins des communes.
Dans ce contexte, le commandant Kamel Tegar, Chef de bureau de la sécurité routière au niveau du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Sétif, que nous avons contacté hier à la mi-journée, devait nous indiquer que les axes routiers de la zone nord-est étaient ouverts à la circulation, notamment la RN9 et 9-Bis, ainsi que la RN 77 sur l’axe Sétif-Jijel et vers Ferdjioua. Une situation un peu plus difficile sur les zones montagneuses nord-ouest de Beni Ourtilène, Bouandas, Bougaâ et les communes se trouvant sur les routes nationales 74 et 75, qui ont, depuis toujours, constitué des axes sensibles en période d’intempéries et sur lesquels les routes fermées durant la matinée à la circulation faisaient l’objet d’intenses efforts pour leur réouverture. Les dispositions nécessaires à tous les niveaux ont été par ailleurs mises en œuvre pour l’assistance et l’orientation des populations dès l’annonce du bulletin météo spécial qui annonçait ces chutes de neige qui continuaient à s’abattre hier après-midi sur les hauteurs et par intermittence à plus basse altitude sur le chef-lieu de cette wilaya, où aucun accident de la route n’était relevé dans la matinée, alors qu’une extrême prudence s’imposait.

3.000 foyers raccordés au gaz

C’est dans un climat de convivialité, de fraternité et de solidarité, que les festivités officielles entrant dans le cadre de la célébration de Yennayer 2069 ont débuté jeudi à Sétif où d’imposantes activités allant, notamment, dans le sens de la valorisation de ce riche patrimoine, la consolidation de la dynamique du développement local et la mise en exergue de la solidarité citoyenne ont été organisées. Sous le ciel bas qui pesait sur la cité et la température glaciale, alors que les premiers flocons auguraient d’une bonne année agricole, le wali Nacer Maskri, accompagné du secrétaire général de la wilaya et des directeurs de l’exécutif, s’est rendu, dans la matinée, dans la daïra de Bir Larch, où il a lancé les travaux de raccordement au gaz de 1.700 foyers. Un projet, qui s’inscrit dans l’œuvre de densification menée à travers cette wilaya, où le taux de couverture atteint aujourd’hui 96%, en attendant l’achèvement des programmes en cours et qui n’a pas été sans susciter un profond sentiment dans ces zones rurales qui ont tenu à réserver au premier responsable de cette wilaya, un accueil chaleureux et fêter l’évènement dans une formidable ambiance, alors que des plats traditionnels «Rfiss», «Ghreif» et autres gâteaux traditionnels étaient offerts sous de vibrants youyous. Une rencontre qui consacrera aussi comme d’habitude une part non moins importante à la proximité, au moment où le wali, qui écoutait d’une oreille attentive, les préoccupations des uns et des autres, n’a pas manqué d’exprimer ses félicitations à la population de Belhaouchet et à l’APC de Bir Larch, pour leur contribution financière au montage d’une telle opération inscrite au budget de wilaya 2019, à raison de plus de 16 milliards de centimes. Dans la commune de Tella, la population rurale d’Ouled Abbes a tenu à fêter l’arrivée du gaz dans 270 foyers, dans une joie intense, et à célébrer Yennayer dans la convivialité. Des moments forts, à l’issue desquels les habitants de cette contrée rurale ne manqueront pas de faire preuve de leur hospitalité traditionnelle et convier tous les membres de la délégation, les citoyens venus de ces localités éparses, à un café chaud, du petit lait et des dégustations locales.

Remise de 450 logements
 
C’est dans ce même climat chaleureux, que le raccordement de 1.200 autres foyers au gaz dans la daïra de Guedjel sera vécu à Bendhieb, avant le retour à Sétif où le wali tiendra également à mettre en exergue les traditions de solidarité dans de nombreux secteurs, procédant à cet effet à l’inauguration d’une école de 9 classes réalisée par un citoyen qui a préféré garder l’anonymat.
L’après-midi sera consacré à la remise à Sétif de 110 logements LPA et 150 autres LSP intégrés dans un programme de 450 logements tous segments confondus. L’inauguration en début de soirée du grand souk de Yennayer, animé par les 48 wilayas dans 60 chapiteaux implantés au parc d’attractions, constituera le point fort de cette première journée.
F . Zoghbi

réouverture des routes à Tizi Ouzou   
Forte mobilisation

Les fortes pluie et la neige qui se sont abattues à Tizi Ouzou ont occasionné d’importantes perturbations sur le réseau routier, particulièrement celui traversant les localités de haute montagne, où la circulation est restée bloquée pendant plusieurs heures.
La poudreuse qui s’est abattue intensément a également causé la rupture de l’alimentation des foyers en électricité dans plusieurs localités. Selon la direction locale des travaux publics, la neige, qui a atteint dans certaines localités une épaisseur de 40 cm, a provoqué la fermeture de plusieurs axes routiers. En plus des cols de Tirourda, Chellata, Tizi Nkouilel, les CW 159 menant vers Zekri, 11 reliant Ouadhias à Agouni Gueghrane, 10 entre Tizi Rached et Larbaâ Nath Irathen et 100 Beni-Doula à Ouadhias ont été coupés à la circulation. Plusieurs autres chemins communaux étaient également fermés à cause de l’amoncellement de la neige, alors que la circulation demeurait périlleuse dans d’autres localités. À cet effet, la direction des travaux publics a mobilisé plus de 50 engins, notamment des chasse-neiges et autres, ainsi que des engins des APC et des privés, très tôt la matinée d’hier. Le directeur des travaux publics a également fait état de la participation de l’Armée nationale populaire dans cette opération de déneigement. L’ANP est intervenue essentiellement sur les trois cols qui reçoivent habituellement d’énormes quantités de neige. Les communes concernées ont également mobilisé tous les moyens en leur possession, pour désenclaver les villages et hameaux fortement touchés par ces intempéries. Le directeur de la SDC DE Tizi Ouzou, Mohamed Djouadi, a fait part de la rupture de l’électricité dans les régions de Draâ El-Mizan et d’Aïn El-Hammam, en raison de la chute de fils électriques sous le poids de la neige. Il a rassuré la population quant à la mobilisation des équipes de l’entreprise pour rétablir la distribution d’électricité. Concernant l’incident intervenu la veille sur le réseau de distribution de gaz qui a provoqué la rupture de l’alimentation dans certains quartiers de la ville, Mohamed Djouadi a indiqué que cette panne technique, détectée sur le gazoduc alimentant la wilaya de Tizi Ouzou au niveau de la localité de Si-Mustapha, dans la wilaya de Boumerdès, a été prise en charge par les agents de la SDC. Il a tenu aussi à mettre en exergue l’élan de solidarité dont ont fait preuve les travailleurs de l’ex-Sonelgaz, pour rétablir l’alimentation en gaz.
Les éléments de la Protection civile étaient également mobilisés dans les opérations de déneigement et de prise en charge des personnes, conformément aux instructions de la cellule de veille installée à la wilaya dés l’annonce du BMS.
Bel. Adrar

BéJAïA   
Pluies torrentielles, neige et froid glacial


Des pluies torrentielles et des chutes de neige se sont abattues depuis jeudi soir sur la wilaya de Béjaïa, accompagnées d’un froid glacial. Toutes les localités rurales en altitude ont été recouvertes d’un manteau de neige. Les communes d’Akbou, avec le col de Chellata, Barbacha, Aït Smaïl, Draâ El-Gaïd, Beni Maouche et Adekar ont reçu une quantité importante de neige qui a perturbé la circulation, rendant des routes et chemins inaccessibles. Plusieurs routes enneigées ont été coupées à la circulation, comme à Tizi Mbechar, entre les limites de Kherrata vers Sétif. De même pour la RN26 dans les communes d’Adekar et d’Akfadou vers Tizi Ouzou. Hier, les éléments des services de la direction des travaux publics étaient à pied d’œuvre pour dégager la neige pour permettre aux usagers de rejoindre leur destination. Les habitants sont sortis massivement pour immortaliser avec leurs portables le beau paysage blanc. Au chef-lieu de wilaya, les intempéries ont causé beaucoup de dégâts matériels sur les routes inondées, avec des chaussées complètement défoncées. Par ailleurs, les pluies torrentielles ont perturbé la grande parade prévue pour les festivités de Yennayer. Cet hiver qui s’annonce rigoureux a fait cependant la grande joie des agriculteurs.
M. Laouer

appareils de Chauffage au gaz   
Conformes aux exigences de sécurité


Les appareils de chauffage au gaz commercialisés sur le marché national «sont conformes aux exigences de sécurité», a affirmé un responsable auprès du ministère du Commerce, qui considère que les décès par inhalation du monoxyde de carbone sont dus à des problèmes d’installation et d’entretien. Selon le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes auprès du ministère du Commerce, Abderrahmane Benhazil, les contrôles effectués en 2018, par les services de ce ministère, et ce en amont de la commercialisation de ces produits sur le marché national, ont montré qu’à l’exception de deux appareils, les autres «ont été jugés conformes aux exigences de sécurité», telles que définies par l’arrêté ministériel de 2016 fixant les exigences de sécurité pour les appareils à gaz combustible domestiques. «Avec le dispositif de contrôle maintenu d’année en année, nous avons pu régler de manière définitive la question de non-conformité des appareils de chauffage, et ce aussi bien pour les produits locaux que ceux importés», poursuit M. Benhazil, qui observe que le phénomène de non-conformité de ces appareils a été fortement réduit depuis 2016. Dans ce sens, le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes soutient que les accidents d’intoxication au monoxyde de carbone sont dus à des problèmes d’installation et d’entretien de ces appareils.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions