mercredi 16 janvier 2019 14:23:59

Mise en place d’un Comité de normalisation pour la fédération namibienne

Le Bureau du Conseil de la FIFA a mis en place un Comité de normalisation pour la Fédération namibienne de football (NFA), qui vit une crise depuis la destitution du président Frans Mbidi et de son secrétaire général Barry Rukoro, il y a plusieurs mois, selon un communiqué de l'instance internationale.

PUBLIE LE : 12-01-2019 | 0:00
D.R

Le Bureau du Conseil de la FIFA a mis en place un Comité de normalisation pour la Fédération namibienne de football (NFA), qui vit une crise depuis la destitution du président Frans Mbidi et de son secrétaire général Barry Rukoro, il y a plusieurs mois, selon un communiqué de l'instance internationale.

Cette décision a été prise par la FIFA, devant l'impossibilité d'un retour à la normale au sein de la Fédération namibienne de football et malgré les nombreuses injonctions de la FIFA, ajoute la même source. Le Comité de normalisation mis sur pied aura pour tâche de
«conduire les affaires courantes, puis d’organiser de nouvelles élections. le mandat du Comité court jusqu’au 31 mai», explique la FIFA. Il est à rappeler qu'en novembre dernier, le comité exécutif de l'organe directeur du football namibien (NFA) avait décidé de limoger son président Frans Mbidi de ses fonctions à la suite d'une réunion à Windhoek, l'accusant de «non-respect de ses obligations». Mbidi n'a pas assisté à la réunion, selon les médias locaux. Le comité exécutif avait désigné le vice-président de la fédération, Naftal Ngalangi, pour assurer l'intérim jusqu'aux élections du 12 janvier.  Quelques jours après, la Fifa avait riposté pour rejeter la décision de limogeage ainsi que son remplacement par Ngalangi. «Nous ne reconnaissons aucune de ces décisions», avait indiqué un porte-parole de la FIFA à la BBC. «Nous attendons les documents officiels du comité exécutif de la Fédération namibienne de football pour étudier la situation», ajoute la même source.  Mbidi, qui avait dirigé la Fédération namibienne depuis 2014 jusqu'à novembre dernier, avait déclaré aux médias locaux qu'il n'était pas au courant de son licenciement et ne pouvait donc pas se prononcer
là-dessus.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions