mardi 26 mars 2019 00:09:43

Unités aériennes de la sûreté nationale : des outils high tech

Un appareil doté des dernières prouesses technologiques

PUBLIE LE : 10-01-2019 | 0:00
Ph. Billel

La direction des unités aériennes de la sûreté nationale vient de se doter d’une des dernières technologies en matière de détection des excès de vitesses et autres types d’infractions au code de la route.  Il s’agit de la caméra embarquée Wescam MX15 «Speedo/Tracking» qui a été présentée hier, à la presse nationale. Un bijou technologique de dernière génération «qui contribuera à la sécurité des citoyens», comme l’ont souligné les responsables présents. «Ce nouvel acquis est la traduction sur le terrain du travail des unités de la DGSN.  Il s’agit là d’un soutien aérien des forces déployées sur le terrain», a indiqué à cet effet, le commissaire divisionnaire Yahiaoui Abdelmadjid, chargé de la direction des unités aériennes de la sûreté nationale. M. Yahiaoui qui recevait la presse à la base de l’unité à Dar El Beida, a fait savoir que l’UASN s’est dotée de dix caméras Speedo qui seront opérationnelles cette année dans les grande villes, notamment Alger et Oran et bientôt Sétif.  «Cette fonctionnalité va permettre de donner plus d'options opérationnelles à la police afin de traiter les problèmes liés aux infractions de la route, avec zéro marge d'erreur», a-t-il dit. Cela sans compter la détection des personnes se trouvant au bord des véhicules et la possibilité de leur reconnaissance, de même que l’interception de véhicules et individus suspects.  Très sollicitées dans ce genre de missions, les caméras embarquées à bord des hélicoptères captent des images nettes permettant la vérification des plaques d’immatriculation.
La réduction des accidents de la route demeure le cheval de bataille de la DGSN et de toutes ses unités. Des accidents où le facteur humain demeure en cause dans plus de 90 % des accidents. «Les moyens modernes, notamment cette caméra Speedo, constituent un saut qualitatif dans la détection des infractions. Cet appareil va permettre de renforcer le système de prévention et de dissuasion adopté par la Direction générale de la sûreté nationale, dans le domaine de la réduction des accidents de la route», a précisé le commissaire divisionnaire.

Un appareil doté des dernières prouesses technologiques

Détaillant les nouvelles fonctionnalités de cette caméra embarquée, M. Yahiaoui dira qu’«elle permet la modernisation de la symbolique et des menus, en améliorant l’interface homme/machine telle que l’estimation de la dimension des objets, les alarmes silencieuses, la visualisation de la position de système en mode pictographique, l’indication du nord de la cible, l’indication de mission», pour ne citer que ces aspects.
L’autre fonction appelée : «point d’intérêt» permet de marquer une ou plusieurs positions géographiques dans le système d’utilisation de cette fonctionnalité et de retrouver un objet, marquer la dernière position géographique, aller d’un point d’intérêt à un autre sans avoir à recharger la position. Pour les autres prouesses technologiques, l’on apprendra que celle-ci dispose aussi d’éléments de mesure de vitesse, d’ailleurs le mode de mesure «Speedo» est basé sur la prise de 3 lectures de vitesse au minimum séparées d’un intervalle de trois secondes, et la moyenne entre les trois lectures sera validée.
Cependant, il convient de noter que si la différence entre les trois lectures est supérieure à la tolérance, le résultat ne sera pas affiché ou pris en compte «la vitesse ne sera pas affichée si la vitesse est inférieure à 20 km/h ou supérieure à 350 km. Dans la nouvelle caméra digitale figure également l’option de la disponibilité de l’«Advanced vidéo tracker» (AVT) qui améliore les performances et simplifie la charge de travail de l’opérateur. Elle signale les caractéristiques de niveau supérieur, c’est-à-dire l’acquisition de cible simplifiée et le maintien de l’auto-tracking d’une cible qui est devenu plus facile. Elle permet également un meilleur suivi de formes des objets même en faible luminosité.
Il y a lieu de rappeler que l’Unité aérienne de la Sécurité nationale a pour principale mission d’assurer la sécurité vue du ciel, au niveau de la capitale, ainsi qu’au niveau des agglomérations pour assurer le trafic routier et la gestion efficace des manifestations sportives et culturelles qui génèrent une grande affluence, et évidemment le maintien de l’ordre public à travers «l’accompagnement des unités de terrain, en assurant une information visuelle en temps réel pour une performance optimale. «Pour cela, nous employons les gros moyens» a affirmé le commissaire divisionnaire.
Pour rappel, l’Unité aérienne de la Sûreté nationale se compose de 56 pilotes et de 19 opérateurs caméra et dispose de quatre hélicoptères Ecureuil dont deux équipés de caméra de télésurveillance et de dix hélicoptères Agusta dont huit équipés de caméra de télésurveillance. Ces 14 appareils opèrent dans le ciel algérois et des grandes villes du pays.
Sarah A. Benali Cherif
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions