jeudi 20 juin 2019 13:24:16

Météo : à vos parapluies !

Chapeaux, manteaux et gants de retour

PUBLIE LE : 09-01-2019 | 0:00
D.R

C’est du moins ce qu’ont annoncé les services de la météo qui prévoient des chutes de neige, des baisses sensibles de températures et des pluies sur plusieurs régions du pays. Les barrages hydrauliques, les terres agricoles et les ménages aussi, seront certainement gâtés, avec le retour d’un hiver qui a tardé de pointer son nez. Tout le monde se frotte les mains, ne se gêne nullement de manifester sa «big» joie, rien qu’à penser au merveilleux décor des montagnes et des rues couvertes de couches épaisses de neige. Certes le mauvais temps, gâche, très souvent, ces paysages splendides qui vont jusqu’à rivaliser avec des œuvres, réalisées par de grands maîtres de l’art qui ne se répètent que rarement, chez-nous, ces dernières années, avec les changements climatiques et leurs effets catastrophiques, déjà là, cependant, on ne peut être insensible à cette beauté naturelle, ensorcelante, voire «pudique» qui met du baume aux cœurs des adultes et des petits. Les services de l’ONM sont formels. La pluie, la neige et le froid arrivent. Il était temps. Il faut s’y préparer. L’artillerie spéciale saison, restée dans les placards, va sortir pour la circonstance. Même les magasins de vêtements qui avaient du mal à écouler manteaux, grosses vestes et autres habits, conçus pour dompter le froid et ses conséquences sur notre immunité, crient alléluia !
Un BMS de l’office de la météo, annonce, un changement radical des conditions climatiques, à partir d’aujourd’hui.

Chapeaux, manteaux et gants de retour

Après une petite pause d’hibernation qui aura duré plusieurs semaines, l’hiver arrive enfin pour annoncer la couleur et surtout nous montrer de quel bois il se chauffe. Le soleil et les températures agréables, qui avaient marqué le début de l’hiver, ne sont que passagers. Après tout, une hirondelle ne fait pas le printemps. Il est donc temps de vivre, au rythme de l’hiver et pour cela, bien sûr, il faut déterrer la «hache de guerre», histoire d’être dans le bain.
Les parapluies et autres moyens costaux sont de retour pour marquer le grand événement météorologique. Pour les agriculteurs, c’est une bénédiction divine qui arrive tout simplement pour sauver leurs récoltes dont les campagnes labours-semailles avaient commencé, il y a plus de trois mois. On dit que l’eau est source de vie et c’est maintenant que les choses sérieuses commencent pour les paysans. Une saison, sèche équivaut tout simplement à une catastrophe en termes de rendement, elle ouvre aussi la voie à la spéculation, et par ricochet à la flambée des prix.
Aujourd’hui, les changements climatiques ont laissé des traces sur l’environnement, l’économie, les ressources naturelles, ils n’ont pas épargné les récoltes agricoles, de plus en plus menacées par la rareté de la pluie, parfois, aussi des volte-faces imprévisibles de dame Nature qui vont des inondations dévastatrices, des pluies torrentielles, au verglas et autres signes du dérèglement du climat et de la folie humaine surtout, responsable des dégâts colossaux causés par l’homme à l’environnement et à toutes ses richesses  dont il tire profit, pour subvenir à ses besoins, voire pour vivre.
Samia D.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions