mercredi 16 janvier 2019 14:27:34

Grand angle : Par la foudre des… urnes

Les temps changent et rien n’est plus comme avant.

PUBLIE LE : 09-01-2019 | 0:00
D.R

Les temps changent et rien n’est plus comme avant. En Afrique, les mœurs évoluent et le pouvoir n’est plus ce fruit convoité que l’on vient cueillir à souhait comme avant. Près de trois ans après le dernier «coup de balai» forcé réussi, en Égypte, l'Afrique tourne progressivement mais sûrement sa page la plus sombre de son histoire contemporaine. Les coups d’états n’ayant pas totalement disparus ils ne sont plus légions, non plus, dans un continent ou pourtant tout concorde à leur prolifération. Corruption, pauvreté, marginalisation, sous développement, mauvaise distribution des  richesses, autant de facteurs qui stimulent la prise du pouvoir par les armes. Le continent aux 87 putschs est-il en voie de se calmer ? «Trop de coups d’État en Afrique, ça suffit comme ça», chantait à la fin des années 1980 Alpha Blondy en battle-dress et casquette de parachutiste. Un quart de siècle plus tard, la mode des putschs militaires est-elle enfin passée sur le continent ? Ces dernières années, toutes les tentatives de prise du pouvoir par la force en Afrique ont échoué, certains ont même fait les choux-gras d’une population meurtrie par le quotidien certes mais, toujours bienveillante à l’égard des caricatures. Le pronunciamiento tenté en septembre 2015 par le général Diendéré au Burkina Faso, a été qualifié par les Burkinabè de
«coup d’État le plus bête du monde», alors que celui d’hier au Gabon a hérité de celui du «plus bref au monde».  L’UA qui a été la première institution à réagir ne laisse désormais plus de place à la complaisance, ni à ce silence lourd. Condamner les putschs fait partie intégrante de l’acte fondateur de l’union signé et ratifié par l’ensemble des ses pays membres. Les auteurs de pronunciamiento, «coup d’Etat» ou «coup de balai», qu’importe l’appellation, sont passibles de poursuite devant les grandes juridictions internationales. L’adoption des valeurs républicaines par nos armées, est en marche et c’est tant mieux pour tous les peuples de cette vaste étendue qui prend conscience de ses atouts malgré les travers de certains dirigeants qui ne tarderont pas à subir la foudre des… urnes
M. T.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions