vendredi 22 mars 2019 22:28:15

Dans la lucarne : Les entreprises publiques à la rescousse

On ne dira jamais assez, le sport, les clubs particulièrement, ne peut se distinguer dans la compétition de haut niveau sans moyens financiers conséquents.

PUBLIE LE : 09-01-2019 | 0:00
D.R

On ne dira jamais assez, le sport, les clubs particulièrement, ne peut se distinguer dans la compétition de haut niveau sans moyens financiers conséquents. C’est un peu le principe de base. C’est comme l’être humain qui ne peut vivre sans «oxygène». C’est dans la normalité des choses qui font partie de l’impossible, l’inaccessible. C’est pour cette raison que l’apport financier  des pouvoirs publics est une question qui  est, de nos jours, primordiale, presque le souci de l’heure. C’est vrai que parmi les ateliers qu’on avait suivi dans le dernier lancement des «Etats généraux» du sport le problème relatif à la sponsorisation du sport, aussi bien à la base qu’au niveau de l’élite a été posé, l’Algérie étant une grande nation où le sport occupe une place de choix dans le monde sportif régional et même international. Il y a deux jours dans l’émission sportive de Tewfik Derbal de l’ENTP, on a abordé ce sujet assez brûlant et surtout qui occupe la scène sportive. Parmi les invités, il y avait le représentant du MJS (conseiller). Il avait montré son importance et surtout la nécessité d’un financement durable dans les contrées reculées du pays là où il n’y a pas de grandes entreprises pour aider financièrement les clubs locaux. En filigrane, les nostalgiques sont en train de se rappeler le passé ancien du sport algérien lorsqu’on avait lancé la réforme sportive et le code de l’EPS en 1976. À cette période, le football algérien avait atteint le firmament avec notamment la première qualification de l’Algérie au Mondial 82 en Espagne. Ces années fastes du football national n’ont pas été oubliées aussi bien par les clubs d’élite que la plupart de nos responsables politiques. Aujourd’hui, tout le monde constate que le niveau de notre sport, dans toutes les disciplines, a baissé. C’est ce qui pousse à reconsidérer la question du sponsoring dans le sport algérien pour lui permettre de retrouver la place qui a toujours été la sienne. Ce constat a été fait par tous les acteurs du sport algérien et a été retenu parmi d’autres points aussi importants les uns que les autres. Il est vrai que ce souci  peut remettre notre sport et plus particulièrement le football sur les bons rails. Certes, nombreux sont ceux qui sont contre le fait que le football soit le sport «dominateur» pour ne pas dire autre chose, qui bénéficie de toutes les «largesses» sur le plan financier pour vivoter comme il l’entend. C’est ainsi que quelques clubs qui étaient vraiment dans la «dèche» ont retrouvé le sourire. C’est un peu le cas de la JSK avec Cosider, le CRB avec Madar et le MCO avec Hydroc (Sonatrach). D’autres clubs le sont déjà comme le MCA, le CSC et la JS Saoura. D’autres clubs voudraient aussi bénéficier du sponsoring d’entreprises publiques pour alléger leurs problèmes financiers qui les «plombent» actuellement et les empêchent d’avancer. Ce problème concerne aussi les autres disciplines sportives qui voient d’un « mauvais œil » le fait que le football domine tout. Ils ne cessent de le dire, à chaque occasion qui se présente, surtout, dit-on, que les clubs de l’élite algérienne ne donnent rien par les temps qui courent à notre équipe nationale. Face à ce constat, les autres sports espèrent  qu’on partage un peu de cette « manne» qui va presque exclusivement aux clubs professionnels de football. Pourtant, toute le monde sait que les autres disciplines, dans un passé récent, donnaient aussi beaucoup de médailles et de satisfécits à notre sport, mais aussi au pays. Ils sont tous pour une répartition équitable des deniers publics pour qu’il y ait un «développement harmonieux» du sport algérien. C’est un peu le souci de tous dans l’optique de redevenir la «locomotive» du sport africain et arabe comme on l’a été il y a peu.                 
Hamid Gharbi
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions