mardi 26 mars 2019 00:18:30

Tizi Ouzou : un cachet particulier

Quelque 35 exposants de plusieurs wilayas ont pris part, hier à Tizi-Ouzou, aux festivités commémoratives de Yennayer 2969, a-t-on appris dimanche auprès de la direction locale de la culture. Venus de Médéa, Tlemcen, Constantine, Khenchela et Ghardaïa, ces exposants exposeront tout au long de cette célébration qui s'étalera jusqu'au 13 de ce mois "leurs spécificités locales et leurs apports à cette fête qui constitue un patrimoine commun à tous les Amazighs", a noté Goumezine Nabila, directrice locale de la culture.

PUBLIE LE : 08-01-2019 | 0:00
D.R

Quelque 35 exposants de plusieurs wilayas   ont pris part, hier à Tizi-Ouzou, aux festivités commémoratives de Yennayer 2969, a-t-on appris dimanche auprès de la direction locale de la culture. Venus de Médéa, Tlemcen, Constantine, Khenchela et Ghardaïa, ces exposants exposeront tout au long de cette célébration qui s'étalera jusqu'au 13 de ce mois "leurs spécificités locales et leurs  apports à cette fête qui constitue un patrimoine commun à tous les Amazighs", a noté Goumezine Nabila, directrice locale de la culture. 
Des expositions permanentes du patrimoine culturel national avec la participation de plusieurs musées nationaux figurent au programme concocté pour cette célébration, placée sous le thème "Yennayer : une référence nationale, historique et mémorielle", et coïncidant avec le premier anniversaire de la consécration de Yennayer, le 27 décembre 2017, comme fête nationale par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. "La commémoration de cette fête revêt un cachet spécial cette année car elle marque le premier anniversaire d'une étape importante dans la   promotion de la culture amazigh", a souligné Mme Goumeziane, qui a indiqué que "l'ensemble des structures relevant de la direction de la culture à travers la wilaya y participent avec chacune des programmes adaptés". Plusieurs comités de villages, a-t-elle ajouté, s'associent à cette célébration en collaboration avec la direction de la culture "pour ranimer l'esprit de cette fête, qui est celui de la convivialité et de la solidarité, en organisant, notamment, des Timechret (rituel traditionnel consistant à égorger plusieurs bœufs et à procéder à un partage équitable entre les habitants du village)". Considéré, aussi, comme "un moment de tradition culinaire", un "marché de Yennayer" sera organisé, à l'occasion, tout au long de cette célébration par la Direction des services agricoles (DSA) et la Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) à l’ancien Hôtel de ville et à la Place de l’Olivier.
Point important de cette célébration, les journées d’études autour du patrimoine immatériel amazigh, dédiées au professeur Mohand Akli Haddadou qui auront lieu, aujourd’hui 8 et demain, seront animées par une panoplie de conférenciers, linguistes, spécialistes de la culture amazigh et dans le domaine du patrimoine, dont Youcef Merahi, Guerchout Lydia, Saïd Chemakh et Hamid Bilek.
 Il est également prévu un colloque autour de la poésie populaire amazigh qui se tiendra à la bibliothèque principale de lecture publique, en collaboration avec l’association algérienne pour la littérature populaire, ainsi qu'une conférence autour de Yennayer animée par Rabia Farid, enseignant à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. Par ailleurs, plusieurs activités culturelles, expositions, spectacles artistiques, parades, ateliers pédagogiques, animation et projections sont   prévues à travers l’ensemble des structures culturelles de la wilaya. 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions