mardi 26 mars 2019 00:11:42

Motos et scooters : Les dangers de la conduite en milieu urbain

Combien de jeunes motards casse-cou se sont plantés en voulant slalomer entre les voitures à Alger ou ailleurs dans notre pays ?

PUBLIE LE : 07-01-2019 | 0:00
D.R

Combien de jeunes motards casse-cou se sont plantés en voulant slalomer entre les voitures à Alger ou ailleurs dans notre pays ?
Eh oui, le dramatique constat est là, plus cinglant que jamais : trop de jeunes motards perdent souvent leur vie -et même quelque fois la font perdre à d’autres citoyens- en voulant faire des pirouettes avec des motos qui, très souvent, sont vieillissantes au point de ne plus répondre aux normes en vigueur.
Or, voyez-vous, cette situation est devenue récurrente, ne serait-ce que dans ce cas de figure bien simple : vous êtes un(e) piéton(ne) respectueux (euse) du code de la route et vous vous apprêtez à traverser sur un passage protégé. Jusque-là, rien d’anormal dans la mesure où, grâce au geste que vous vous êtes senti(e) obligé(e) de faire de la main, celui précisément de lever la main et cela, en dépit du fait que vous vous trouvez sur un passage protégé, vous arrivez malgré tout à faire ralentir des véhicules qui, jusque-là, venaient plutôt vite et donnaient l’impression de foncer droit sur vous ; des véhicules donc, dont les conducteurs savent pertinemment qu’ils ont à faire à un passage protégé pour piétons.
Sur ces entrefaites, surgit un motard de derrière ces véhicules, lequel, en raison de la vitesse insensée de sa  moto, vous tétanise au moment même où vous traversez la rue ; mais, une fois vos esprits retrouvés, ce même motard fou vous oblige à vite réagir en accélérant le pas, voire en courant pour finir de traverser la rue, sans quoi vous risquez d’être tout bonnement buté (e).
Ces motards sont-ils appréhendés par les agents de la circulation ?
Et ce ne sont certainement pas vos jurons qui vont faire changer d’habitude à ce motard car, au moment même où vous les proférez, il est déjà loin pour commettre éventuellement d’autres transgressions, étant donné que son comportement laisse à penser n’a été jusque-là, appréhendé par aucun agent de la circulation  routière.
Passe encore pour ce genre de motards qui chaque jour vous empeste l’existence avec leur façon de conduire hors normes.
Le plus grave, c’est lorsque nombre d’entre eux traficotent les tuyaux d’échappement de leurs «engins» pour vous empester davantage l’existence avec les pétarades assourdissantes, dégageant bien souvent du monoxyde de carbone, pétarades qui fusent au moment où ils accélèrent. Avec ou sans casque, ces jeunes motards qui semblent, pour certains d’entre eux, ne pas avoir la majorité, se comportent inconsciemment, comme s’ils étaient les seuls à conduire sur la chaussée, bien entendu sans tenir compte qu’ils roulent dangereusement en «slalomant» à tout-va parmi des véhicules bien plus puissants que leurs «engins» à deux roues.
Une interrogation tombe alors sous le sens : ces motards sont-ils appréhendés systématiquement par les agents de la circulation, sinon les tolère-t-on et pourquoi ? Car on les voit chaque jour que Dieu fait, sans casque, sans modération dans leur conduite et surtout plus insouciants que jamais.
Kamel Bouslama

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions