dimanche 21 juillet 2019 00:12:08

Tizi Ouzou : Grandioses festivités

De grandioses festivités de célébrations de Yennayer, premier jour de l’an amazigh, décrété journée nationale fériée, chômée et payée, par Son Excellence le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, débuteront aujourd’hui à Tizi Ouzou, à l’initiative de la direction locale de la culture et la collaboration de plusieurs directions de l’exécutif de la wilaya et des établissements qui leur sont attachés.

PUBLIE LE : 07-01-2019 | 0:00
D.R

De grandioses festivités de célébrations de Yennayer, premier jour de l’an amazigh, décrété journée nationale fériée, chômée et payée, par Son Excellence le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, débuteront aujourd’hui à Tizi Ouzou, à l’initiative de la direction locale de la culture et la collaboration de plusieurs directions de l’exécutif de la wilaya et des établissements qui leur sont attachés. L’ouverture officielle de ces activités célébrant Yennayer et le premier anniversaire de son institutionnalisation comme journée nationale aura lieu à la maison de la Culture Mouloud- Mammeri, en présence des autorités locales, à leur tête le wali Abdelhakim Chater, des élus locaux et nationaux, ainsi que des acteurs et militants de la reconnaissance de l’identité nationale amazighe. Pour cette première journée de célébration de Yennayer 2969, il s’agira de l’organisation du traditionnel carnaval Ayrad, de l’ouverture des expositions autour du patrimoine culturel national, avec la participation de plusieurs instituions, notamment le HCA, CNRPAH, CNPLET, CNRA et des  maisons d’édition, des livres, des arts, ainsi que des produits de l’artisanat et des arts culinaires, avec la participation des associations culturelles.
Il s’agira également de l’ouverture des ateliers pédagogiques au profit des enfants, animé par le musée de la wilaya de Médéa, de la préparation et dégustation des plats de Yennayer avec l’association Cherif Kheddam du village Boumessaoud, de l’annonce du concours «Le plus ancien et authentique bijou d’Ath Yenni», en collaboration avec l’association des artistes de la même localité, ainsi que du lancement des journées d’étude autour du patrimoine immatériel amazigh, en hommage au défunt professeur Mohand Akli Haddadou, éminent universitaire chercheur dans le domaine de la culture et la langue amazighes disparu récemment.
L’annexe  de la maison de la Culture Mouloud-Mammeri d’Azazga abritera le même jour et par la même occasion une cérémonie de projection du film l’Insoumis, de Yazid Khodja et Rachid Ben Allal, alors que le Théâtre régional Kateb-Yacine de la ville des Genêts est choisi pour le lancement du concours de «La meilleure pièce théâtrale produite par les associations culturelles» et la présentation de la pièce théâtrale Afarkus, une production de l’association culturelle Irathen. Plusieurs autres pièces théâtrales sont au programme de cet établissement dédié au 4e art, tout au long de cette semaine culturelle. Ces décisions historiques du Président de la République avaient été saluées par tous les militants qui avaient par le passé revendiqué la reconnaissance de l’amazigh comme un des fondements de l’identité nationale. Après avoir considéré à leur  juste valeur ces décisions en faveur de l’un des piliers de notre identité, ces militants identitaires sont unanimes à dire que tous les efforts se doivent de converger sur la recherche des voies et moyens de promotion de la langue et de la culture amazighes.   
Bel. Adrar

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions