vendredi 22 mars 2019 22:31:05

Personnes handicapées : Entre prise en charge et… prise en compte

Que le handicap survienne dès la naissance, suite à un accident ou à une maladie invalidante, le quotidien des personnes à mobilité réduite peut s’avérer un véritable parcours du combattant. Ils sont parmi nous… pas assez éloignés pour ne pas les voir, ni assez étrangers pour les oublier.

PUBLIE LE : 06-01-2019 | 0:00
D.R

Que le handicap survienne dès la naissance, suite à un accident ou à une maladie invalidante, le quotidien des personnes à mobilité réduite peut s’avérer un véritable parcours du combattant. Ils sont parmi nous… pas assez éloignés pour ne pas les voir, ni assez étrangers pour les oublier. Ces passants, qui font l’expérience d’une autre voie, d’un autre code et connaissent une mise à l’écart du mouvement général, ne sont pourtant pas des inconnus : ce sont des enfants, des adultes dont le handicap est venu bouleverser leur vie. Ils vivent des difficultés énormes, notamment pour l’accès aux espaces publics (transports, administrations de service public, routes, etc.)… Mais l'une de leurs revendications principales, comme le soulignent de nombreux documents, demeure le manque d'accessibilité des bâtiments et des logements pour cette frange de la société ! Cet aspect est fondamental pour leur permettre de vivre et de travailler de façon autonome et de jouir des droits fondamentaux. Les compétences du pays sont limitées dans ce domaine, mais des actions peuvent être entreprises pour encourager les bonnes pratiques entre la société civile et les pouvoirs publics, dans les programmes d'échange, par exemple, y compris la promotion du concept de logement adaptable à vie et la garantie d'accès à tous les bâtiments du pays… L'Algérie compte environ trois (3) millions de personnes handicapées, soit 10% de sa population. Les lieux dits « publics « sont généralement inaccessibles à ces personnes et ce, en dépit du fait que l'accès soit garanti par la loi. Il se trouve que de nos jours encore, cette frange de la société continue à souffrir de ce manque flagrant et nombre d’administrations font fi de la loi. Une loi qui impose bien l’aménagement d’équipements et de moyens à même de permettre un accès équitable à tous les citoyens, parce que nul n’est à l’abri et qu’un accident peut à tout moment faire d’une personne valide, un handicapé à vie. Cela dit tout n’est pas si noir que l’on pense puisque des exemples encourageants existent à l’instar des accès pour les personnes aux besoins spécifiques qui sont aménagés sur les lignes nouvelles du métro d’Alger telle que la station Ali Boumendjel. Par de simples matériels et aussi la disponibilité du personnel de la Direction Clientèle, des citoyens infirmes peuvent faire leur déplacement sans le besoin d’un accompagnateur…
Il est vrai qu’une société inclusive s'adapte à ses citoyens et non l'inverse, en tenant compte des spécificités de chacun. L’insertion peut être vécue dans tous les domaines de la vie quotidienne: dans le domaine du sport, de la culture ou des transports, dans le secteur de l’habitat, au travail, à l’école etc. Chacun d’entre nous peut, à sa manière, contribuer à une société plus inclusive en apprenant à vivre ensemble avec ou sans handicap… et cela en vaut vraiment la peine.
    Sarah Sofi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions