vendredi 22 mars 2019 20:23:38

Nouvelles de Mascara : Relogement de 531 familles

Emploi des jeunes : Un conseil de wilaya pour traiter la question

PUBLIE LE : 06-01-2019 | 0:00
D.R

Page animée par Abdelkader GHOMCHI

En application du programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, et dans le cadre de garantir un logement pour tout citoyen dans le besoin, le wali de Mascara a procédé durant la journée du 25 décembre 2018 au relogement de 531
familles avec la remise de clefs de logement LPL, dont  241 a Mascara, 130 à Oued Taria, 120 unités à Ain Fekan, 20 autres  à Hachem et 20 à Froha. Durant l’année 2018, 2.401 logements LPL ont été attribués dont 401 dans le programme d’éradication RHP, 82 pour les victimes du terrorisme et 154 PPA. Pour l’amélioration des conditions de vie dans les zones rurales, 4.971 aides à l’habitat rural ont été également attribuées.

------------------------------

Emploi des jeunes
Un CONSEIL DE WILAYA pour traiter la question

Le secteur de l’emploi est un secteur névralgique vu son importance dans la promotion de la wilaya. L’application des mécanismes créés par l’Etat permet la création de postes d’emploi avec la participation de la direction du travail dans le cadre du contrat de travail aidé CTA et la participation de l’Etat dans le cadre de la formation jusqu’à 60% C.F.E. Dans une wilaya de 950.502 habitants, avec un taux de croissance de 1,91% et une densité de 185,102 habitants au km2, dont les zones urbaines compte 517.530 habitants et les zones rurales 432972 habitants, la wilaya de Mascara assure une recette de 109 milliards de DA avec un taux de développement de 6,3%. La main d’œuvre dans le secteur de l’agriculture est de 113.000 ouvriers, dont 80.082 permanents et 9.200 femmes rurales actives. Dans le secteur du tourisme, 21 agences qui offrent 71 postes de travail, les artisanats et métiers traditionnels comptent 4.862 artisans soit 746 métiers et arts qui offrent 2.760 postes d’emploi, 1.311 artisans pour la fabrication de matières offrant 3.277 postes de travail, 2.805 artisans en service pour 6227 postes. Les forêts occupent 90.223 ha,
soit 19,99% de la superficie de la wilaya et une zone protégée de 19.000 ha. Les projets d’investissement multiples sont entrés en fonction en 2017 et prévoit 1.558 postes d’emploi alors que les postes occupés sont au nombre de 807 dont 755 dans le classique, 11 en DAIP et 43 en CTA, alors qu’il y a 21.285 demandes d’emploi provenant des universités avec un nombre de 4.700 universitaires qui quittent chaque année les bancs des études vers la vie active,
10.090 personnes bénéficient de la formation professionnelle.

------------------------------

Police judiciaire
3.504 affaires traitées en 2018

Le service de wilaya de la Police judiciaire relevant de la Sûreté de wilaya de mascara a traité durant l’année 2018 écoulée un nombre de 3.504 affaires liées aux différents aspects de criminalité, dans lesquelles 4.230 individus ont été arrêtés, dont 211 femmes et 57 mineurs. Parmi ces personnes, 855 ont été placées en détention et les autres ont bénéficié des différentes formules de libération. Les affaires d’atteintes aux personnes arrivent en premier lieu, avec 1.863 affaires impliquant 2900 individus dont 94 femmes. Pour venir à la nature des actes de criminalité portant atteinte aux personnes, ils sont en majorité dus à des violences corporelles avec 668 affaires, dont 06 homicides. On compte aussi 662 affaires de coups et blessures volontaires et 67 affaires de violence sur ascendants. Le bilan fait aussi état de 24 affaires de violations de domicile, 372 affaires d’injures et insultes et 284 affaires de menace. Le service a aussi traité 77 autres affaires portant atteinte à la famille et aux bonnes mœurs impliquant 164 individus.  
Pour ce qui est des atteintes aux biens, 804 affaires ont été traitées, impliquant 914 personnes. Le bilan indique que les affaires de vols viennent en premier lieu avec 488 affaires dont 403 vols simples, 85 vols qualifiés et 222 affaires de dégradations de biens d’autrui.
En matière de crimes économiques et financiers, le service de wilaya de la Police judiciaire a traité 183 affaires durant l’année 2018, impliquant 274 individus dont 115 ont été placés en détention provisoire. Parmi ces affaires, on trouve 13 affaires d’escroquerie, 12 abus de confiance, 13 affaires de faux papiers, deux détournements de fonds publics, 09 infractions à la réglementation douanière, une affaire d’attribution d’avantages injustifiés, et 1 autre affaire de négligence manifeste de vol et gaspillage de derniers publics.

------------------------------

Gel de L’APC DE TIGHENNIF
LA GESTION CONFIÉE AU SG DE LA DAïRA

Après un blocage qui a duré plusieurs mois pénalisant toute la population et la commune de Tighennif, l’assemblée communale vient d’être gelée et la gestion de l’APC confiée au S.G de la daïra en la personne de Hadj Ali Hamou, à 20 km de Mascara, après le refus des élus de mettre un terme à la situation de blocage qui perdure depuis le 18 juin dernier. À titre de rappel, le 19 novembre dernier, par le biais d’une correspondance portant le n°3886, le wali a mis en demeure le président et les membres de l’APC de mettre un terme à la situation de blocage qui prévaut au sein de l’APC.
Le wali sur le terrain
Continuant sa visite de travail, d’inspection et surtout de contact avec la population dans les différentes franges, pour connaitre leurs conditions de vie en particulier dans les zones les plus reculées, le wali de Mascara, M. Baaïch Abdelhamid, s’est rendu au niveau de la daïra d’Oggaz pour visiter les chantiers des projets en cours de réalisation, qu’il a entamé à partir de la commune de Allaimia où on lui a fait une proposition d’extension de l’école pour six nouvelles classes. L’école actuelle compte 573 élèves et assure des cours pour 30 élèves par groupe, l’école assure également 200 repas chaud pour les élèves et 279 d’entre-eux bénéficié du transport scolaire.
Ensuite, le wali se rend au niveau de la commune de Ras Ain Amirouche ou il a inspecté le chantier de construction des 50 logements LPL qui devaient être achevés a la fin du mois de décembre, et a donné instruction au chef de la daïra pour l’établissement des listes des bénéficiaires dans la clarté totale.
 Il était également question de l’opération AEP et assainissement qui sont en cours afin d’entamer l’aménagement du bourg sans que les citoyens fassent d’autres travaux une fois l’opération aménagement entamée. Au niveau du chef lieu de la daïra, le wali a inspecté une cantine scolaire dont le coût a atteint les 6,708 millions DA et dont les travaux sont à 85% avant de se rendre sur le chantier des 60 logements dont les travaux sont à 95%. Ensuite, le wali devait rencontrer la société civile dans la salle de réunion de la daïra, avant de donner la parole aux citoyens présents qui venaient présenter leurs préoccupations. Dans le cadre du PCD, la daïra a bénéficié, de 2010 à  2018, de 122 opérations pour un montant global de 780 millions de DA, soit 32 opérations pour la commune de Oggaz pour plus de 254 millions DA, 48 opérations pour Allaimia (281 millions DA) et 27 opérations(244 millions de DA) pour Ras Ain Amirouche. Le wali a insisté sur l’équité entre les urbains et les ruraux, tout en préservant l’équilibre entre les deux.

------------------------------

Ils rêvaient de rejoindre le corps de la Police
Le vœu de deux enfants réalisé

Une sortie au profit de ces enfants en compagnie des éléments de la BRI.

En concrétisation du principe de police de proximité envers les différentes franges de la société et particulièrement les enfants, et à l’occasion des vacances d’hiver, les services de la Sûreté de wilaya de Mascara ont organisé une initiative au profit de deux enfants de la ville de Mascara. 
Il s’agit de Taharo Aymen Boubakeur et Bouderbala Mohamed Tahar. Le vœu de ces deux enfants, rejoindre le corps de la police et prendre part à une partie des missions quotidiennes des éléments de la Brigade de Recherche et d’Intervention, a été réalisé. Vêtus de l’uniforme de la police, les deux enfants ont joué pleinement le rôle de policiers, ce qui a été accueilli par les citoyens avec réactivité, à l’instar des automobilistes à travers les barrages de sécurité. Les petits enfants ont lancé un message aux conducteurs afin de faire preuve de vigilance et d’éviter l’excès de vitesse pour diminuer les accidents de la route. La méthode de contrôle administratif des véhicules leur a été inculquée. L’initiative a été accueillie avec satisfaction par les citoyens, et les deux enfants ont  été très heureux de concrétiser leur vœu, en souhaitant un jour rejoindre pour de vrai les rangs de la police à l’avenir.

------------------------------

ÉVOCATION
HOMMAGE  AU MOUDJAHID MELIANI MENOUER DIT DJAMEL

Le lycée Djamel-Eddine de Mascara a renoué avec de grandes figures qui sont passées par là. En effet, c’est en présence de l’ex-ministre de l’Intérieur, M. OuldKablia Daho, l’ex-ministre M. Aïchoubi, des ex-walis et d’autres grandes figures de la ville de Mascara que fut célébré l’évènement au lycée Djamel-Eddine. Selon des témoignages, on apprend qu’en 1958, M. Abdelmadjid Boussouf, dit si Mabrouk, conscient des insuffisances de la révolution demande aux cadres combattants de l’intérieur de rejoindre les bases de l’ALN au Maroc pour une formation spécialisée.
La Révolution venait de subir de sérieux revers en matière d’espionnage et perdu de nombreuses cargaisons d’armes et de munitions suite a l’arraisonnement des bateaux «Athos 1956 » et Slovenija en 19583. Le coup le plus dur est l’arrestation des chefs historiques du FLN, détournement de l’avion 1956. La situation est confuse, elle exige l’élaboration de services spécialisés dans le renseignement afin de protéger la révolution des agents SDEC, du Mossad très nombreux dans le Maroc récemment  indépendante et autres ennemis de la révolution. Mascara, originellement bastion de la résistance, a amené sa contribution en donnant à la révolution de nombreux résistants, particulièrement un groupe de jeunes enseignants et lycéens qui allaient jouer un rôle important dans le MALG, ministère mythique du GPRA. En 1958 commence l’aventure de ce groupe et c’est le parcours de l’un d’eux que l’on relate, il s’agit de Meliani Menouer dit command si Djamel, originaire de Mascara, plus précisément de la tribu d’Ouled Sidi Benytakhlef. À l’Aube de la Révolution, Si Meliani Menouer élève de 4e au lycée de garçon de Mascara, plus connu Djamel Eddine, en 1956, il est élève de seconde, sérieux et studieux, bénéficie de distinction (4e accessit en arabe, classe de seconde moderne).
En 1958 il est enseignant, proche des populations rurales, il se forge une conscience politique. Comme beaucoup de jeunes Algériens il ne sait pas que cette révolution allait changer totalement sa vie. En effet, a l’âge de 20 ans, le jeune Méliani se trouve a la tête d’une grève spontanée de lycéens en signe d’adhésion et de soutien a la Révolution en marche. Cet évènement représente un tournant dans sa vie. Il entre dans la rébellion et en même temps dans la clandestinité avec de nombreux Mascaréens, animés du même idéal. Désormais sa vie s’inscrit dans le combat. Si Mohamed Djilali, ami d’enfant et compagnon d’arme, le décrit comme un militant habile, audacieux et charismatique. Si Miliani a montré son sens de l’organisation et de meneur ; on aurait dit qu’il s’était déjà préparé a cette grève ou qu’il avait reçu des directives de l’ALN pour la déclencher. Après cette grève, Si Méliani et d’autres jeunes mascaréens rejoignent le maquis et se préparent à une aventure très risquée, rejoindre la Base Ben Mhidi à Oujda. L’Organisation s’organise a Mascara, le 1er groupe de maquisards est formé après plusieurs tentatives avortées, avec beaucoup de difficultés comme le retrace dans son témoignage Si Miloud Benkrama, un des organisateurs. Rappelons que les efforts de ce groupe aboutissent a la création de la zone 6 sous le commandement du capitaine Abdelkader (Zedour Yamani) avec comme adjoint les lieutenants Si Cheikh (Aichouba Mohamed) et Si Idriss (Boukahla Mouffouk).Si Méliani a eu un parcours édifiant, riche en événement, alors âgé de 20 ans il fait preuve de bravoure et de maturité politique.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions