mardi 18 juin 2019 02:58:27

Cérémonie de béatification de 19 personnalités chrétiennes à Oran : Amitié et fraternité

Un grand signe de fraternité de l'Algérie à destination du monde entier

PUBLIE LE : 09-12-2018 | 0:00
Ph. F. Bradai - El Djoumhouria

En présence de plus de 1.000 personnes dont 500 venues de l’étranger, du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, du Cardinal Giovanni Angelo Becciu, représentant du Saint Siège, des ambassadeurs de neuf pays et d’une trentaine de journalistes étrangers, une cérémonie de béatification de 19 religieux, assassinés pendant la décennie noire, a eu lieu hier à la basilique de Notre-Dame de Santa Cruz.

Un évènement, premier du genre dans le Monde musulman, qui s’est déroulé dans un climat marqué par une forte émotion. La béatification a été précédée par l’accueil des familles des 19 religieux par la communauté musulmane à la grande mosquée Ibn-Badis. Une initiative qui n’a pas laissé indifférents les membres des familles et proches des martyrs victimes du terrorisme des années 90. «Je suis très contente que cette béatification se fasse en terre d’Algérie, car elle symbolise le rapprochement entre les Français et les Algériens et les catholiques et les musulmans», confie Gabriel Séarémon, membre de la famille de la religieuse sœur Sorpone Elène, l’une des 19 martyrs catholiques. De son côté, Mme Barrère, membre de la famille du frère Henri Vergès, se dit très touchée et émue d’avoir été invitée à cet évènement. «Henri Vergès était aimé par ce peuple et aujourd’hui nous lui rendons hommage en venant dans ce pays pour rencontrer les gens qu’il aimait tellement», a-t-elle ajouté. Dans un message lu en son nom par un membre de la délégation du Vatican, le Pape François a qualifié cette célébration d’évènement inédit:  «Nous croyons que c’est un évènement inédit qui dessinera un signe de fraternité fort dans le ciel d’Algérie à destination du monde entier. » Il a remercié, par ailleurs, le Président Abdelaziz Bouteflika pour le soutien et les efforts qu’il a déployés afin que cette célébration se tienne dans les meilleures conditions possibles.La béatification des 19 religieux catholiques est «un grand signe de fraternité de l'Algérie à destination du monde entier», a estimé le Pape François. «C’est un événement inédit dans d’autres pays, qui dessinera un grand signe de fraternité dans le ciel algérien, à destination du monde entier», a souligné le souverain pontife dans un message, lu par un membre de la délégation du Vatican. Le Pape François a également fait part de sa reconnaissance au Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, d’avoir facilité l’organisation de cette cérémonie en terre algérienne. Il a également exprimé son «affection pour le peuple algérien qui a connu de grandes souffrances durant la crise dont il a été victime lors de la dernière décennie du siècle passé». «Que cette célébration aide à panser les blessures du passé et crée une dynamique nouvelle de la rencontre et du vivre ensemble», a ajouté le Pape François, dans son message. La cérémonie de béatification a été ouverte par une courte allocution de bienvenue de l’évêque d’Oran, Jean Pierre Vesco, qui a évoqué feu Mohamed Bouchkhi, chauffeur de l’ancien évêque Pierre Claverie, mort avec ce dernier dans l’attentat qui l’avait visé à Oran. Une minute de silence a été observée à la mémoire de toutes les victimes de la décennie noire.
Amel Saher

----------------------------

Un journaliste de la section française de radio Vatican à Rome
« Au cœur la rencontre entre la culture musulmane et chrétienne »

« C’est un moment émouvant car les religieux qui sont béatifiés aujourd’hui sont des contemporains et nous rencontrons ici à Oran, leurs amis, leurs parents frères et sœurs. Habituellement dans l’église catholiques on béatifie et on canonise des personnes très anciennes et là on parle d’une actualité très récente mais cela me touche particulièrement car elle est au cœur l’espace méditerranéen et de la rencontre entre la culture musulmane et chrétienne, c’est un grand défi aujourd’hui pour nous de réussir à se comprendre, se parler, à partager des valeurs spirituelles et profondes et qu’on sorte d’une logique de conflit qui fait, malheureusement, la une de l’actualité mais qui n’est pas la réalité vécue par les deux populations »
En marge de la cérémonie d’accueil des familles des martyrs, le ministre des affaires religieuses et des wakfs Mohamed Aïssa a indiqué que l’Algérie est un pays pluriel et défend le vivre ensemble, la co-existence et la cohabitation, ce qui prouve, a-t-il souligné, que c’est un pays de droit. Mohamed Aissa a rappelé que la constitution algérienne dans son article 45, confirme la liberté de conscience et à la faveur de la révision de la constitution de 2016 , l’article a été renforcé par la garantie d’exercice d’un culte autre que musulman. Une délégation conduite par le cardinal Giovanni Angelo Becciu, représentant du Pape françois et le Saint siège est arrivée après midi à Oran pour diriger la cérémonie de la béatification de 19 religieux. Parmi les membres de la délégation, Jean Landouzi, chef de la section francophone au Vatican, Vagnes François du vatican et l’ambassadeur du saint Siège en Algérie Luciano Russo. Les ambassadeurs de 9 pays ont participé à la cérémonie dont la France, l’Italie,la Belgique, la Hollande, l’Espagne, le Portugal, la Croatie, le Brésil et le Vatican.
A. S.

----------------------------

Fabien Emberguer journaliste de la Radio télévision suisse
«Une réconciliation de l’image de l’Algérie dans le monde»

« Je dirai que la suisse romande partage avec l’Algérie, la France et d’autres pays, la langue française , donc il existe un lien culturel fort avec ce qui se passe ici,des liens spirituels avec les monastères trappistes et des liens personnels car j’ai retrouvé ici des suisses et on sent qu’il y a une préoccupation de ce que devient l’Algérie qui s’est réanimée ces dix quinze dernières années. On parle de nouveau de ce pays et il est important pour nous, de comprendre ce qui se passe ici et ce qui va se passer après la béatification. J’ai l’impression que les catholiques sont très attentifs à être insérés dans la société. Je ne pense pas que cela va changer quelques chose à la préoccupation qui est la leur, mais plutôt à l’image du pays dans monde. Je pense qu’il y a une réconciliation avec l’image de l’Algérie qui va se faire en France, sans doute en en Suisse aussi où on va en parler avec des termes un peu différents, une histoire qui trouve un épilogue. »

----------------------------

Dargnies Guilhem de l’Hebdomadaire des familles chrétiennes
« Beaucoup de joie et d’espoir»

«Vu que mon organe s’adresse à des catholiques, cet évènement est important pour nos lecteurs . Très souvent en France, on parle des moines de Tibehrine mais on n a pas forcément en tête que 19 religieux ont été assassinés au milieu de plusieurs dizaines de morts d’autres. On commence à en parler que depuis que cette béatification a été annoncée. C’est un évènement qui étonne et qui va apporter beaucoup d’espoir et de joie, car ce sont 19 témoignages qui ne montrent qu’un rapprochement qu’une amitié est possible entre chrétiens et musulman dans le respect des différences. Les 19 religieux sont allés chercher dans la foi de l’autre, des éléments qui les font grandir , humainement et spirituellement dans leur propre identité religieuse .Pour moi cela est essentiel et c’est cela qui fait mon engagement de journaliste dans la presse chrétienne »

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions