samedi 15 dcembre 2018 15:50:44

8e Conférence mondiale sur le « e-parlement » à Genève : à l’écoute de l’innovation

Une délégation parlementaire de l'Assemblée populaire nationale (APN) et du Conseil de la nation prend part, depuis hier, aux travaux de la 8e conférence mondiale sur le e-parlement qui se déroule actuellement à Genève.

PUBLIE LE : 04-12-2018 | 0:00
D.R

Une délégation parlementaire de l'Assemblée populaire nationale (APN) et du Conseil de la nation prend part, depuis hier, aux travaux de la 8e conférence mondiale sur le e-parlement qui se déroule actuellement à Genève. Cet événement regroupant différentes délégations parlementaires venues du monde entier est, faut-il le rappeler, un forum bisannuel consacré à l’utilisation — par ces élus des peuples — des technologies de l’information et de la communication (TIC). Sont notamment évoqués, d’un point de vue politique et technique, les avantages potentiels de l’usage des TIC au parlement pour une meilleure exécution des tâches législatives, de représentation et de contrôle ainsi qu’une plus grande ouverture, accessibilité, transparence et efficacité.
Un communiqué du Conseil de la nation souligne que la présente rencontre qui s’étale sur trois jours relève que cette conférence, organisée par l'Union interparlementaire (UIP) sur le thème "Parlements, technologie et innovation", vise, en fait, à présenter le rapport   mondial sur l'e-parlement 2018 et à lancer le Centre pour l'innovation au parlement, précisant que «parmi les autres objectifs de la conférence, les nouveaux développements en matière d'outils technologiques pour les parlementaires, être à l'écoute des demandes des citoyens et l'intelligence artificielle dans la gestion des documents législatifs». La présentation de cet important événement fait ressortir que l'innovation sera, l’espace de cet événement, le fil conducteur de la Conférence mondiale 2018 sur l’e-Parlement.
Le volet politique étudiera l’impact des nouveaux outils sur le travail des parlementaires et sur l’institution alors que le volet technologique examinera minutieusement les différentes approches innovantes développées par les parlements aux fins de soutenir l’action des parlementaires et d’assurer la bonne exécution des fonctions centrales de l’institution.  En somme, et selon les données recueillies à travers le net, cette conférence s'articulera autour de nombreux points, notamment, le lancement du Rapport mondial 2018 sur l'e-Parlement pour l'innovation au parlement. Il y aura également, la déclaration liminaire portant sur l'innovation et ses implications dans le contexte parlementaire, des volets thématiques pour un débat approfondi sur la politique et les questions techniques, outre les séances dont les thèmes seront définis par les participants en fonction de leurs intérêts et priorités. Notons, dans ce contexte, qu’une  attention particulière sera accordée à la manière dont l'innovation apparaît dans différent contextes (par exemple, les petits parlements, les parlements disposant d'une infrastructure TIC limitée, les nouveaux parlements...). Il est question donc d’une «vitrine des parlements» grâce à laquelle ceux-ci pourront mettre en valeur leurs innovations et expliquer comment elles ont été réalisées. «Comment la technologie facilite l'innovation en vue de transformer les processus parlementaires ? Comment peut-elle servir de catalyseur à la modernisation, à l'évolution des mentalités, à la transparence et à une meilleure représentation ? », sont entre autres les questions qui seront traitées à la faveur de cet événement qui se tient tous les deux ans.
Soraya Guemmouri
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions