jeudi 15 novembre 2018 18:49:41

Selon un rapport de l’OIT : 115 millions d'adolescents ont effectué des travaux dangereux

L'Organisation internationale du Travail (OIT) a mis en garde, vendredi, contre le nombre extrêmement élevé d'enfants qui, continuent d'être impliqués dans des formes de travail dangereux, soit 115 millions sur les 215 millions d'enfants qui travaillent.

PUBLIE LE : 12-06-2011 | 14:40
D.R

L'Organisation internationale du Travail (OIT) a  mis en garde, vendredi, contre le nombre extrêmement élevé d'enfants qui, continuent  d'être impliqués dans des formes de travail dangereux, soit 115 millions sur  les 215 millions d'enfants qui travaillent.  Selon un nouveau rapport intitulé, "Enfants dans les travaux dangereux: ce que  nous savons, ce que nous devons faire" publié à l'occasion de la Journée mondiale  contre le travail des enfants prévue demain, même si le nombre  total d'enfants âgés de 5 à 17 ans confrontés à des formes dangereuses de travail,  a baissé entre 2004 et 2008, le nombre de ceux âgés de 15-17 ans a augmenté  de 20 pour cent durant la même période, passant de 52 à 62 millions. "Malgré d'importants progrès ces dix dernières années, le nombre d'enfants  au travail dans le monde  et notamment dans ses formes dangereuses demeure  élevé", constate le directeur général du Bureau international du Travail (BIT)  Juan Somavia.          
"Gouvernements, employeurs et travailleurs doivent travailler ensemble  pour mettre en place et faire appliquer les mesures nécessaires qui peuvent  mettre fin au travail des enfants. Sa persistance constitue clairement une mise  en cause du modèle de croissance prédominant. Mettre un terme aux formes de  travail qui mettent en danger la sécurité, la santé ou la moralité de l'enfant  doit constituer une priorité pour nous tous", a souligné Juan Somavia.  
Le rapport appelle par ailleurs à renouveler les efforts pour que chaque  enfant puisse aller à l'école au moins jusqu'à l'âge légal du travail. Il ajoute que des mesures doivent être prises rapidement pour s'attaquer  aux travaux dangereux effectués par des enfants qui ont atteint l'âge minimum  légal pour travailler mais qui sont susceptibles de faire face à des dangers  sur leur lieu de travail.   
Le rapport signale encore que l'exposition aux risques peut avoir un effet  particulièrement grave sur les enfants, dont le corps et l'esprit sont encore  en pleine croissance même à la fin de leur adolescence.   L'étude passe en revue six secteurs économiques: l'agriculture, la pêche,  le travail domestique, les mines et carrières ainsi que l'industrie des services  et le commerce de rue.

  • Publié dans :
  • OIT
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions