samedi 15 dcembre 2018 15:51:54

Enseignement des mathématiques : Vers une stratégie nationale

La ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, a affirmé, hier à Alger, que seulement 3,46% des élèves, toutes spécialités confondues, s’intéressaient aux mathématiques.

PUBLIE LE : 25-11-2018 | 0:00
D.R
La ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, a affirmé, hier à Alger, que seulement 3,46% des élèves, toutes spécialités confondues, s’intéressaient aux mathématiques. 
Dans son allocution d’ouverture des Journées internationales sur l’histoire des sciences, la ministre a déploré «le désintérêt des élèves, toutes spécialités confondues, pour les mathématiques», ajoutant que seulement «3,46% seulement s’y intéressent». 
Plus explicite, la ministre révèle que 11,13% des élèves ont choisi la branche maths-techniques, contre 15,80% pour technologie, a-t-elle poursuivi, estimant que ce taux «reste en deçà des normes internationales où le taux est fixé à 30%». Pour pallier ce dysfonctionnement, Mme Benghabrit a souligné l’impératif de mettre en place une stratégie commune entre son secteur et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, en vue de promouvoir l’enseignement des mathématiques dans les trois cycles, et de les rendre plus attrayantes pour les élèves. «Le ministère de l’Éducation adopte une stratégie nationale qui promeut les mathématiques, en proposant des alternatives pédagogiques afin d’examiner les difficultés entravant l’apprentissage de cette matière chez l’élève en se basant sur la référence nationale d’apprentissage, d’évaluation et de formation», a indiqué la ministre, rappelant l’existence depuis 2012 d’un lycée de mathématiques à Alger. 
Elle a appelé les enseignants chercheurs, les membres de la corporation et de la société civile à œuvrer à la création «d’une dynamique scientifique et pédagogique concernant l’enseignement des mathématiques, en vue de remédier aux problèmes d’apprentissage chez l’élève». 
Dans ce sens, la première responsable du secteur a mis en avant l’impératif de «réaliser une complémentarité entre les cycles d’enseignement, dans le but de promouvoir l’enseignement des mathématiques».
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions