dimanche 16 dcembre 2018 12:55:31

Nouvelles de Sidi Bel Abbès : Un nouveau souffle

Une Option pour l’investissement productif

PUBLIE LE : 13-11-2018 | 0:00
D.R

Page animée par Abbes Bellaha

Assurément, un nouveau souffle est donné à la vie socio-économique, culturelle et sportive locale, à la suite du récent changement opéré à la tête de la wilaya, dans le cadre du mouvement dans le corps des walis, décidé par le Président de la République, pour qu’une confiance se rétablisse et la région se réconcilie graduellement, du moins avec ses marques et ses repères, et se consacre à son propre développement.

Un développement dont la réalisation exige également l’implication des élus locaux et l’adhésion des opérateurs et la participation à la chose publique de la société civile. De grands défis sont immanquablement à relever pour remettre un train sur les rails, retrouver le rythme brisé il y a deux ans et se projeter dans l’avenir en exploitant au mieux les potentialités existantes et valorisant les équipements livrés et les installations réceptionnées. Du pain sur la planche pour le nouveau premier responsable de la wilaya, M. Sassi Ahmed Abdelhafid, qui, en plus de la gestion d’un héritage, doit faire face à un certain nombre de préoccupations, répondre aux urgences, relancer une machine et s’inscrire exclusivement dans l’option de l’investissement productif pour la création des richesses et de l’emploi… Et le responsable en question, qui maîtrise parfaitement son sujet pour être  conscient de l’immensité et de la complexité à la fois de la  mission, s’est déjà engagé dans l’évaluation et la définition des priorités.
En sillonnant, depuis son arrivée, les communes et dairas de la wilaya, en inspectant au quotidien pratiquement les chantiers de construction des équipements collectifs et en effectuant, même parfois, des visites inopinées dans les établissements et structures socio-éducatives, M. Sassi semble être fixé et en prise avec la réalité du terrain pour s’inscrire dans le temps et l’espace, rendre attractive cette région, valoriser au mieux son équipement et accompagner sa mutation. Des rencontres à ce propos sont organisées à chaque sortie sur le terrain avec le mouvement associatif des différentes communes et dairas pour s’imprégner du quotidien de ces populations de l’Algérie profonde, recenser leurs préoccupations et doléances et prendre en considération leurs propositions et suggestions quant à l’amélioration de leur cadre de vie. Toute une approche reposant sur un diagnostic est mise en œuvre par le nouveau  wali, qui fait de la communication et du dialogue des paramètres essentiels dans la  réalisation de son programme d’action et la réussite de sa mission.
Une communication, un dialogue et une mobilisation également des opérateurs locaux qui ont fui cette wilaya pour des raisons diverses et multiples, notamment une bureaucratie paralysante. Sur ce registre et au-delà d’audiences accordées à ces opérateurs, une réunion de travail est annoncée prochainement pour débattre des obstacles et renforcer l’outil de réalisation local à la caractéristique de performance assez établie. Un réelle reprise en main de la situation semble s’amorcer à la faveur de ce changement opéré à la tête de cette wilaya aux grands atouts économiques valorisés au gré de l’effort de l’Etat qui s’est traduite par son équipement et l’instauration d’une imposante infrastructure de base, de nature à favoriser l’investissement productif. «Effectivement, c’est une wilaya qui recèle d’énormes potentialités qu’on va falloir exploiter et rentabiliser…
Nous sommes en phase de l’établissement d’un état des lieux pour, d’abord, redynamiser les chantiers des projets en cours et relancer, ensuite, l’activité socio-économique de la wilaya. Evidemment, notre objectif principal demeure l’investissement productif pour générer des richesses et créer des emplois. Il y a une ébauche qui est esquissée en ciblant les créneaux porteurs et rentables… », déclare le wali qui demeure fixé sur les moyens à mettre en œuvre et les objectifs à atteindre…
Effectivement, un travail de base a été effectué à la faveur des différents programmes de développement pour remettre à niveau cette wilaya, assurer, un tant soit peu, l’équilibre entre ses zones et l’équiper confortablement en bénéficiant le plus souvent de projets structurants, à l’image du passage de l’autoroute Est/Ouest sur 71 km au moins, de la transition des réseaux de chemins de fer au titre de la modernisation du secteur et de la réalisation d’imposantes infrastructures sanitaires, telles que le centre régional anticancer et autres relevant du secteur de l’habitat, de l’hydraulique et des travaux publics. Des assises ont été jetées, sûrement pour favoriser le développement durable de cette wilaya dont la vocation est essentiellement agricole, en dépit d’une percée industrielle illustrée par la présence des complexes de l’ENIE et de PMA, en plus évidemment d’un tissu privé si étoffé dans les filières de l’agro-alimentaire et de la PME en général.
Grandes sont aujourd’hui les attentes de la population qui a retrouvé certes la sérénité et la stabilité après des épreuves sanglantes d’une période, mais en quête d’une promotion sociale et d’une activité pérenne. Et ce ne sont guère les opportunités qui manquent.

------------------------------------

Préoccupations majeures

S’il est vrai que la wilaya de Sidi-Bel-Abbès a bénéficié de grands projets pour son équipement et le renforcement de son infrastructure de base, incitatrice à l’investissement productif pour générer des richesses et créer des emplois, il n’empêche que des préoccupations majeures sont exprimées pour la perfection de l’œuvre. Beaucoup a été certainement fait pour que la région soit remise à niveau pour se consacrer à son propre développement en exploitant au mieux ses potentialités et en rentabilisant au maximum ses ressources.
Des milliers de logements ont été construits, des dizaines d’établissements réalisés, une université en expansion avec ses deux pôles, des communes raccordées au gaz naturel et approvisionnées en eau potable, des centres de santé livrés... bref un programme d’une si rare consistance a été mis en application et exécuté pour donner un essor considérable à cette wilaya. Aussi, les opérations centralisées tels les passages de l’autoroute sur 71 km et de l’extension des lignes de chemins de fer menant aux régions des hauts-plateaux et du grand Sud ont attribué de la dimension à cette partie de l’Algérie profonde  pour valoriser davantage sa position géographique car considérée comme la plaque tournante ou un carrefour de transit de l’ouest du pays. Effectivement, la wilaya s’est équipée confortablement pour répondre aux besoins de sa population et réunir les conditions d’épanouissement et de promotion du citoyen. Ceci dit que de nouvelles préoccupations sont formulées au vu de la mutation qu’a connue la région aujourd’hui, éprouvant la nécessité d’équilibrer ses zones pour lutter contre les disparités, de viabiliser les zones d’activités et industrielles pour l’investissement, d’exploiter cette grande étendue alfatière et de se concentrer sur la vocation première, qui est l’agriculture.
Par ailleurs, le chef-lieu mérite également une attention particulière pour redorer le blason de cette cité qui s’est modernisée avec l’introduction du tramway et la construction d’ouvrages d’art et d’imposantes infrastructures socio-éducatives et universitaires.
Des contraintes sont cependant à lever pour l’homogénéité de cet élan d’équipement et sa valorisation… On songe plus précisément à l’aménagement d’oued Mekkerra, ce canal d’eaux usées à ciel ouvert, devenu une urgence, la réalisation de parkings de stationnement, pour la fluidité d’une circulation de plus en plus encombrante, le déplacement de la rocade, aujourd’hui dépassée au vu de l’extension du tissu urbain, la restauration du vieux bâti et la remise  en état des routes… Autant d’actes à accomplir pour donner de véritables assises à cette ville qui s’est inscrite dans le temps et l’espace pour s’ériger en un pole attractif.

----------------------------

Un wali à l’écoute

A la faveur du dernier mouvement dans le corps des walis, M. Sassi Ahmed Abdelhafidh a été nommé à la tète de la
wilaya de Sidi-Bel-Abbès, ce qui constitue aux yeux de la majorité d’une population locale un privilège au vu du riche parcours de ce commis de l’Etat et de son expérience à se mettre au service du développement local. Et une telle impression s’est vite confortée compte tenu de l’activité débordante de ce responsable constamment à l’écoute des pulsations.
Et lors de ses tournées d’inspection et de travail à travers les différentes dairas et communes, il va à la rencontre du mouvement associatif pour s’enquérir d’un état et recueillir leurs préoccupations et attentes en décidant sur place ou en invitant ses collaborateurs à suivre les doléances exprimées.
L’autre fait saillant de ces sorties réside au niveau de la recherche de la qualité dans la réalisation des ouvrages et équipements collectifs, rappelant aux opérateurs en charge de l’exécution de ces projets l’exigence de se conformer aux normes et de faire preuve d’innovation. Une chose est certaine, le relai est bien passé ou encore fortement réussi entre lui et Hattab qui, faut-il le rappeler, a effectué un travail remarquable dans la remise à niveau de cette wilaya. Et la
population demeure reconnaissante.

-------------------------

Une Option pour l’investissement productif

« Il est évident que la tendance est à la reprise et à la relance des chantiers en cours pour être au rendez-vous et maintenir une certaine cadence, surtout que la wilaya se caractérise par la performance de son outil de réalisation. Notre priorité toutefois reste la dynamisation de l’investissement productif pour créer des emplois et générer des richesses…», nous confie le wali  M. Sassi Ahmed Abdelhafidh, qui semble être déterminé à  promouvoir les capacités de cette région et développer une économie locale florissante. Une option tout bonnement pour l’investissement productif. Le ton est donc donné pour que l’implication des opérateurs et élus locaux soit totale et traduire sur le terrain la volonté affichée par le premier responsable de la wilaya qui compte jeter son dévolu sur la transformation agricole, l’agro-alimentaire, les prestations touristiques et le développement de la sous-traitance avec les complexes industriels implantés au niveau de la wilaya tels que l’ENIE et l’EN PMA. En clair, c’est de la promotion de la PME et de la PMI qu’il s’agit… En fonction donc de la vocation de la région et des spécificités économiques valorisées en la circonstance par la réalisation d’imposants projets structurants ayant jeté les fondements d’une infrastructure de base moderne, une approche est conçue pour à propos nécessiter la conjugaison des efforts et la simplification des procédures d’investissement d’où cet engagement également des directeurs en charge de suivi des investissements et l’adhésion des élus de base en prise avec la réalité du terrain… Une véritable course contre-la-montre est livrée dans la perspective de susciter l’intérêt des éventuels et potentiels investisseurs et de leur réunir les conditions de leur installation...L’appel est sans cesse lancé par le wali qui explore le terrain, identifie les créneaux d’activité et fixe les priorités… Autant d’ambitions affichées par cette wilaya qui s’est métamorphisée pour prendre de la hauteur et de la dimension au gré d’un élan national d’équipement dont la finalité reste la construction d’une Algérie forte et sereine. Forte par une infrastructure de base moderne et une économie performante et florissante. Sereine par l’attachement de sa nation à ses valeurs.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions