dimanche 18 novembre 2018 03:38:52

Solidarité nationale : Octroi de 40.000 micro-crédits et formation de 20.000 bénéficiaires en 2019

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme a déclaré que l'ANGEM œuvre, dans le cadre sa stratégie de l'année 2019, à l'octroi de 40.000 microcrédits chiffrés à 3,8 milliards de DA, au profit des porteurs de projet, à la formation de 20.000 bénéficiaires du micro-crédits dans le domaine de la création et de la gestion des micro-entreprises, et à l'aide des entrepreneurs pour promouvoir et commercialiser leurs produits.

PUBLIE LE : 10-11-2018 | 0:00
D.R

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme a déclaré que l'ANGEM œuvre, dans le cadre sa stratégie de l'année 2019, à l'octroi de 40.000 microcrédits chiffrés à 3,8 milliards de DA, au profit des porteurs de projet, à la formation de 20.000 bénéficiaires du micro-crédits dans le domaine de la création et de la gestion des micro-entreprises, et à l'aide des entrepreneurs pour promouvoir et commercialiser leurs produits. Lors de la présentation du budget de son secteur au titre du PLF 2019, Mme Ghania Eddalia s’est également exprimée au sujet du budget alloué au secteur, au titre du PLF, révélant que la totalité des affectations de fonctionnement s'élèvent à 67,385 milliards de DA, soit, en légère baisse de l'ordre de moins de 1%, par rapport à l'année 2018. La ministre indiquera notamment, dans ce sillage, que les affectations allouées au mouvement associatif à caractère social sont estimées à 50 millions DA. En fait, le ministère accompagne 3.746 associations locales et 56 associations nationales à travers le soutien financier, l'orientation, l'accompagnement et la formation des encadreurs. Un budget de plus de 76 milliards DA est alloué, par ailleurs, à l'agence du développement social permettant la prise en charge de plus de 1,5 million de personnes dans le cadre des dispositifs de soutien et d'insertion sociale, tels que la prime forfaitaire de solidarité et le programme d'insertion sociale destiné aux jeunes diplômés. La ministre, qui souligne que le plan d'action du gouvernement tend à préserver les acquis sociaux, réduire la précarité sociale, lutter contre toutes les formes de marginalisation et veiller à la concrétisation de l'équité et de la justice sociale, fera remarquer que «l'Etat ne renoncera en aucun cas à ses responsabilités en termes de soutien et d'accompagnement en faveur des franges vulnérables et nécessiteuses». Faisant rappeler toutes les catégories vulnérables prises en charge par son secteur, Mme Eddalia affirme que pour ce qui est de la protection des personnes handicapées, «les affectations consacrées à l'exercice 2019 s'élèvent à 11,764 milliards de DA, équivalentes à celles de 2018 destinées à la prime estimée à 4.000 da/mois pour les handicapés à 100% pour ceux âgés de plus de 18 ans et sans revenus». Et d’ajouter que «le nombre des bénéficiaires de cette prime a atteint 241.969 personnes jusqu'au 20 septembre dernier». Aussi, une enveloppe financière de plus de 2,764 milliards de da est dégagée pour l'exercice 2019 au profit des handicapés qui n'exercent aucune activité professionnelle et ce, pour leur permettre de bénéficier d'une couverture sanitaire, notamment l'achat des médicaments, les analyses médicales et appareillages pour handicapés. Cela traduit, en fait, une augmentation de plus de 7 millions de DA par rapport à 2018.  Toujours dans le cadre de la protection des personnes en situation sociale difficile et vulnérable notamment les sans-abri, le ministère a tracé un programme national visant à garantir une bonne prise en charge de cette catégorie en consacrant des entreprises spécialisées relevant du secteur, qui ont pour mission l'accueil, l'accompagnement, le soutien socio-psychologique outre l'insertion familiale et professionnelle. Les affectations financières accordées aux cinq établissements activant au niveau national (Batna, Béchar, Oran, Ouargla et Bordj Bou-Arréridj) s'élèvent à 81 millions de DA. Il faut savoir que pas moins de 23.599 sans-abri ont été pris en charge entre le 1er janvier et le 30 septembre 2018. A ces 23.599 personnes vulnérables s’ajoutent les malades mentaux, des handicapés moteurs et des malades chroniques qui figurent parmi les personnes prises en charge.
S. G.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions