lundi 12 novembre 2018 19:51:11

ingénieurs en génie civil : Création prochaine d’une organisation

Le président du Syndicat national des ingénieurs agréés en génie civil et bâtiment a indiqué être parvenu à la décision de création d’une entité des ingénieurs en génie civil, se félicitant des efforts consentis par la tutelle qui a ouvert les portes de dialogue et de concertation sur toutes les questions relatives aux lois sur le bâtiment.

PUBLIE LE : 10-11-2018 | 0:00
D.R

Le président du Syndicat national des ingénieurs agréés en génie civil et bâtiment a indiqué être parvenu à la décision de création d’une entité des ingénieurs en génie civil, se félicitant des efforts consentis par la tutelle qui a ouvert les portes de dialogue et de concertation sur toutes les questions relatives aux lois sur le bâtiment.

S’exprimant sur les ondes de la radio nationale, Omar Hadjeres, a estimé que les tâches de l'ingénieur en génie civil sont complémentaires à celles de l'architecte et que son rôle commence par la réalisation de l'étude scientifique du sol sur lequel sera construit le bâtiment, du coup il incarne le rêve du concepteur sur le terrain. Selon le représentant des ingénieurs en génie civil, bien que la loi 05.04 relative à l’aménagement et l’urbanisme, garantit le droit de l'ingénieur civil et le place au même rang que l'architecte en matière de responsabilité du bâtiment, et en dépit des encouragements de M. Temmar, l'application de cette loi ne reflète pas ce fait, puisque les entrepreneurs continuent, selon lui, à marginaliser les ingénieurs en génie-civil, en excluant les bureaux d'études de la participation aux appels d'offres. Il a ajouté que le nombre d’adhérents au syndicat est estimé à plus de 3.000 ingénieurs agréés, dont 2.000 sont exposés à la fermeture de leurs bureaux s'ils ne sont pas réellement impliqués dans des projets de construction. Il a précisé à ce propos que, pour la première fois, le ministère de l’Habitat a reçu une liste des ingénieurs agréés pour être affichée sur le site du ministère. Une liste qui sera actualisée tous les trois mois. Il convient de souligner que «le rôle de l’ingénieur en génie civil est de permettre à ce que l’homme ne tremble pas devant le tremblement de terre». Dans l’urbanisme moderne, le travail de calcul de l’ingénieur en génie civil est primordial. C’est lui qui détermine le dimensionnement des structures de tout ouvrage (logements, barrages, routes, ponts…). L’ingénieur tient compte, dans ses calculs, de la nature du terrain. Malheureusement, son rôle reste méconnu du grand public alors que son intervention sur les projets de construction est obligatoire. En Algérie, cette intervention est codifiée dans la loi 90/29 modifiée par la loi 04/5. Néanmoins, l’article 55 de la première loi reste ambigu. Il fait de l’architecte le concepteur de tout ouvrage soumis à la délivrance de permis de construire. Le responsable du syndicat, estime que leur travail est aussi important que celui de l’architecte alors que la loi fait d’eux les obligés de ce dernier. «Au procès du séisme de Boumerdès, rappelle-t-il, des ingénieurs du génie civil ont été inculpés par la justice. «Fort heureusement innocentés par la suite. Par contre, aucun architecte n’a été inquiété. La justice avait donc estimé que le travail de l’ingénieur en génie civil est plus important. Nous voulons notre autonomie pour être responsables de notre travail», dit-il. Il estime, par ailleurs, que depuis la catastrophe de Boumerdès, aucune modification n’a été apportée dans la réglementation puisque les mêmes pratiques de construction sont reconduites et on érige, dans tout le pays, des bâtiments sur des terres agricoles, sur des lits d’oueds ou sur des terrains glissants, sans se référer aux études techniques parasismiques. Il propose comme solution le désengagement de l’Etat pour le confiner dans le rôle de régulateur. «L’Etat doit se désengager des tâches des études et de la conception du bâti et laisser les experts et autres spécialistes faire ce travail en toute indépendance. C’est la règle partout dans le monde», a-t-il estimé.
    Salima Ettouahria


 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions