mardi 20 novembre 2018 23:37:52

Réunion ministérielle du Forum des pays exportateurs de gaz : M. Guitouni à Trinité-et-Tobago

Le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni, prendra part, le 14 novembre à Port d’Espagne (Trinité-et-Tobago), à la 20e réunion ministérielle du Forum des Pays Exportateurs de Gaz (FPEG).

PUBLIE LE : 08-11-2018 | 0:00
D.R

Le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni, prendra part, le 14 novembre à Port d’Espagne (Trinité-et-Tobago), à la 20e réunion ministérielle du Forum des Pays Exportateurs de Gaz (FPEG). Lors de cette réunion, qui marquera la célébration du 10e anniversaire du FPEG, les ministres des pays membres débattront, entre autres sujets importants, du rôle du gaz dans l’économie mondiale et des tendances actuelles et futures des marchés énergétiques, telles que projetées dans le Global Gas Outlook 2040 (GGO) et dans le Bulletin statistique annuel du FPEG, à paraître en décembre 2018. Les ministres aborderont, notamment les projections énergétiques modélisées à long terme, fondées sur des hypothèses en rapport avec les conditions macroéconomiques, les prix de l’énergie et les politiques énergétiques en vigueur. Dans l’intervalle, M. Guitouni interviendra, le 13 novembre, dans un panel consacré au gaz naturel et à la sécurité énergétique à long terme, et ce à l’occasion de la tenue d’un Symposium spécial organisé par le FPEG, en collaboration avec le ministère de l’Énergie et des Industries énergétiques de Trinité-et-Tobago. Participeront à ce symposium, les ministres de l’Énergie membres du FPEG, des responsables d’organisations internationales de l’énergie, telles que l’Organisation latino-américaine de l’Énergie (OLADE) et l’Union internationale du gaz (UGI), ainsi que de grandes compagnies énergétiques. Pour rappel, la 19e réunion ministérielle du Forum des pays exportateurs de gaz s’était tenue, en octobre 2017 à Moscou, pour examiner la situation du marché mondial du gaz, et élaborer une stratégie commune pour la période 2018-2022. Lors de cette réunion ministérielle, il avait été décidé officiellement, que l’Algérie abrite le futur siège de l’Institut de recherches gazières.
 En confiant ce projet à l’Algérie, les pays membres du FPEG avaient confirmé ainsi la résolution adoptée, en ce sens, en 2015, lors du Sommet des chefs d’État et de gouvernement.
La décision, prise à Moscou, intervenait après la présentation de l’étude de faisabilité élaborée par un bureau d’études international, qui avait démontré l’apport considérable qu’apportera cet institut, une fois réalisé, aussi bien pour le FPEG, en tant qu’institution, que pour ses pays membres. Le FPEG est une organisation intergouvernementale créée, lors de la 8e session du Forum informel des pays exportateurs de gaz, tenue en décembre 2008 à Moscou. Il est actuellement composé de 19 pays membres, à savoir Algérie, Bolivie, Égypte, Émirats arabes unis, Guinée équatoriale, Iran, Libye, Nigeria, Qatar, Russie, Trinidad-et-Tobago et le Venezuela, ainsi que de 7 pays observateurs : Azerbaïdjan, Irak, Kazakhstan, Norvège, Oman, Pays-Bas et Pérou.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions