lundi 12 novembre 2018 19:52:59

M. Djellab au Salon « Hospitality and Food » à Doha : Développer les mécanismes de partenariat

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a réaffirmé, hier à Doha (Qatar), la «volonté» des responsables des deux pays d’œuvrer au renforcement de la coopération bilatérale, soulignant les mécanismes nécessaires à la promotion du niveau de partenariat et d’investissement bilatéraux.

PUBLIE LE : 08-11-2018 | 0:00
D.R

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a réaffirmé, hier à Doha (Qatar), la «volonté» des responsables des deux pays d’œuvrer au renforcement de la coopération bilatérale, soulignant les mécanismes nécessaires à la promotion du niveau de partenariat et d’investissement bilatéraux.

Présidant les travaux de la réunion entre la Chambre algérienne de commerce et d’industrie, et la Chambre de commerce et d’industrie du Qatar, en marge du Salon «Hospitality & Food», M. Djellab a fait savoir que sa rencontre hier avec le ministre qatari du Commerce et de l’Industrie dénotait la bonne volonté de mettre en place les mécanismes nécessaires permettant de promouvoir le commerce bilatérale entre opérateurs économiques algériens et qataris. «Le gouvernement algérien a adopté une nouvelle dynamique visant la diversification économique, tout en accordant aux importations une place particulière, après une vingtaine d’années de mise en place d’infrastructures et d’ouverture de passages frontaliers», a-t-il ajouté. Dans ce contexte, M. Djellab a rappelé l’ouverture du poste frontalier Mustapha-Benboulaïd entre l’Algérie et la Mauritanie, et d’un autre avec le Niger, en vue de s’orienter vers les marchés africains. Lors de cette réunion, le ministre a fait état du lancement, en 2019 au Qatar, d’un Salon dédié aux produits algériens, avec la participation de plus de 200 entreprises algériennes. Outre sa participation avec 33 entreprises au Salon «Hospitality & Food» au Qatar, l’Algérie avait participé avec 50 entreprises, lors de la manifestation des «Journées algériennes à Washington (États-Unis d’Amérique)», avec 75 entreprises en Belgique et 170 en Mauritanie (Nouakchott). Pour sa part, le président du Conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie du Qatar, Sheikh Khalifa Bin Jassim Al Thani, a indiqué que cette exposition constituait un nouveau départ pour la relation économique bilatérale et une nouvelle étape commerciale entre les deux secteurs d’affaires dans les deux pays. Il a affirmé, en outre, que cet évènement constituait une importante opportunité pour explorer les nouveaux aspects de la coopération commerciale et d’investissement, outre les projets communs en faveur de l’économie des deux pays. Qualifiant les relations entre les deux pays d’«historiques et privilégiées», M. Khalifa Bin Jassim Al Thani a relevé que cette relation avait impacté les aspects économiques, en réalisant d’importants progrès, ces dernières années. Selon la même source, le volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et le Qatar a atteint 164 millions de riyals qataris, en 2017, contre 143 millions en 2016, soit une croissance de 22%. Le même responsable qatari a estimé que ces équations positives n’étaient pas encore à la hauteur des capacités des deux pays, soulignant l’impératif de rattraper toutes les insuffisances entravant l’augmentation des échanges commerciaux bilatéraux. Pour rappel, 115 compagnies algéro-qataries sont actuellement présentes sur les marchées du Qatar. La Chambre tend à augmenter ce chiffre en soutenant les opérateurs des deux pays. Selon la même source, plusieurs opportunités d’investissement sont disponibles au niveau des marchés algérien et qatari dans le domaine des petites et moyennes industries, l’Algérie étant une destination prisée par les hommes d’affaires qataris. M. Khalifa Bin Jassim Al Thani a rappelé, à ce propos, le projet de sidérurgie de Bellara entre l’Algérie et le Qatar, lequel représente un «important investissement qui devrait ouvrir de larges perspectives de coopération entre les deux parties». De son côté, le président de la CACI, Laïd Benamor, s’est dit «satisfait» du choix de l’Algérie en tant qu’«invité d’honneur» de cette 4e édition du Salon, soulignant que cette manifestation était de bon augure en matière de partenariat. Les rencontres bilatérales, prévues hier dans le cadre de Salon, permettront de rapprocher les vues entre les opérateurs, a indiqué M. Benamor. «Toutes ces données reflètent la forte volonté commune d’instaurer une plateforme solide pour établir des relations communes durables et prometteuses à même de renforcer les opportunités de coopération bilatérale.» La réunion a été marquée par un échange de vues entre les opérateurs sur les difficultés rencontrées en matière d’échange commercial, à l’instar des coûts de transport et du chargement des marchandises. Les opérateurs ont appelé à la création d’une ligne aérienne directe pour le transport des marchandises entre l’Algérie et le Qatar, en vue de réduire la durée de transport des marchandises par bateau qui dure 4 mois. Les intervenants, lors de la séance débat, ont relevé la forte demande sur le produit algérien par les citoyens qataris, lors de ce Salon, appelant les responsables des deux pays à appuyer les échanges commerciaux.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions