dimanche 18 novembre 2018 03:43:41

Nouvelles d'Oran, 20 milliards de Cts pour des travaux d’aménagement en prévision DES JM-2021 : Les entreprises installées aujourd’hui

Energie renouvelable dans les établissements scolaires : Une école à 100% solaire

PUBLIE LE : 06-11-2018 | 0:00
D.R

Page animée par Amel Saher

Dans le cadre des préparatifs des Jeux méditerranéens-2021, la commune de Bir El Djir lancera aujourd’hui les travaux des grands aménagements urbains de Haï Bendaoud ( RN 11), a-t-on appris hier, de M. Benzehira Nourredine vice-président de son assemblée populaire.

Cet important projet a bénéficié d’une enveloppe financière de 20 milliards de cts dégagée par le FCCL (Fonds commun des collectivités locales) relevant du ministère de l’intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et comprend quatre lots, à savoir une voie de piste cyclable, assainissement et voirie, aménagement de l’esplanade et éclairage extérieur en LED conformément aux instructions du Premier ministre, précise notre interlocuteur. Le dernier lot comprend l’aménagement d’un terrain de basket-ball et rénovation des deux autres terrain de football existants. Les entreprises ayant remporté le marché suite à l’avis d’appel d’offre national seront installées aujourd’hui, révèle le responsable. À cette enveloppe, s’ajoutera une somme de 10 milliards de centimes prélevée du budget communal. La commune de Bir El-Djir, qui accueille depuis une dizaine d’années toutes les populations relogées dans les nouveaux programmes d’habitat lancés par l’État (toutes formules confondues), fait face à un autre défi, celui de préparer les Jeux méditerranéens-2021. Pour cela, la commune doit se trouver de nouvelles ressources financières, et ce ne sont pas les potentialités qui manquent ni les outils réglementaires, avait confié récemment à notre journal son PAPC M. Amine Guenfoud. «La commune de Bir El-Djir dispose de moyens financiers, mais cela ne nous a pas empêchés d’en chercher d’autres pour les développer davantage. Nous avons créée récemment des bridages de finances chargées de suivre sur terrain le recouvrement de la fiscalité et des loyers de biens et espaces appartenant à la commune. Notre budget, qui oscille entre 160 jusqu’à 200 milliards de centimes, ne peut répondre aux besoins d’une population en croissance permanente. C’est pourquoi n’avons d’autres choix que de bouger et de chercher l’agent de la commune là où il est», a-t-il assuré.  Pour nous, l’actuel code ne constitue nullement une entrave au développement de notre gestion, même si certaines des dispositions méritent un enrichissement», confie le responsable. Il faut savoir que cette commune située à l’est du chef lieu de la wilaya, accueille l’un des plus importants pôles urbains du pays, créés durant les 15 dernières années. Il s’agit de nouveau pôle urbain de Belgaïd qui accueille plus de 40.000 logements et qui a vu la réalisation de nombreux équipements publics et structures de proximité, pour répondre aux attentes des populations nouvellement relogées, en terme de prestations, et faire de ce site une zone urbaine modèle. Ces efforts visent à rendre attractif ce pôle urbain appelé à accueillir les Jeux méditerranéens de 2021, soulignent les responsables locaux.

-------------------------------------

Energie renouvelable dans les établissements scolaires
Une école à 100% solaire

La première école primaire qui fonctionne à 100% à l’énergie solaire dans la wilaya d’Oran est opérationnelle depuis quelques semaines, a-t-on appris hier de M.Touati, chef des services techniques à l’APC d’Oran. Il s’agit de l’établissement Reguig Abdelkader construit récemment dans la nouvelle cité ayant accueilli les familles relogées dans le cadre du programme social, située dans le secteur El Menzah. «Conformément aux orientations du ministère de l’intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, nous avons lancé deux opérations témoins portant dotation de deux écoles relevant de la commune d’Oran, en panneaux solaires en prévision de l’année scolaire en cours. Les essaies ont été concluants pour l’école Abdelkader Reguig qui fonctionne désormais à 100% à l’énergie solaire»,  a indiqué le même responsable. Un deuxième établissement (Fatma Benkhaled) doté, à son tour, de panneaux solaire sera réceptionné dans un mois, selon le secrétaire général de l’APC d’Oran,
M. Fakha Benaoumeur. Vu que ces opérations sont  financées par l’assemblée communale d’Oran, cette dernière a décidé de dégager des inscriptions financières au profit d’une partie de ce programme à chaque adoption de budget. Ainsi, l’on croit savoir que chaque opération coûte au trésor communal un montant de 11 millions de dinars. Actuellement, un programme de dotation de six établissements en énergie renouvelable attend la couverture financière nécessaire pour être lancé, a-t-on indiqué. Ces écoles sont réparties dans plusieurs quartiers de la ville, entre autres, El Dhaya, Sidi El Houari et Bouâmama. Il convient de rappeler que le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Urbanisme, Noureddine Badaoui, a affirmé lors de ses visites de travail à
l’ Ouest, que l’Etat vise à couvrir les besoins des écoles primaires du pays en énergies renouvelables au cours des trois prochaines années, notamment l’énergie solaire, soulignant la nécessité de rationaliser la consommation énergétique. Il a fait savoir, par ailleurs, que 500 écoles primaires à travers le territoire national disposent actuellement d’équipements à énergies renouvelables.

-------------------------------------

Pêche et élevage aquacole
Appel à la création  d’un marché de gros 

La commission de la pêche et des ressources halieutiques relevant de l’assemblée populaire de la wilaya (APW) a recommandé la création d’un marché de gros pour le poisson et les produits de la pêche afin de mieux organiser le secteur, protéger la santé des consommateurs et casser le monopole sur cette activité. Concernant la vente au détail, la même commission propose le lancement de marchés couverts pilotes spécialisés exclusivement dans la vente des poissons, sous la direction du ministère du Commerce. Concernant les opérateurs activant dans l’élevage aquacoles, la même instance estime qu’il est nécessaire de réfléchir sur la création de laboratoires d’analyses et de mises en conformité avec les normes internationales des produits mis sur le marché, afin de mettre en place une véritable traçabilité des ces produits. Elle a insisté, par ailleurs, sur l’urgence de réparer les chambres froides au niveau de l’aéroport international d’Oran réservées aux opérations d’exportations. Il convient de rappeler que la commission de la pêche et des ressources halieutiques de l’APW sortante, avait approuvé 5 projets de fermes aquacoles à Oran, ce qui portera leur nombre à 8. Les cinq projets d’investissement devraient permettre un équilibre entre la pêche et l’aquaculture. Les trois fermes existantes sont spécialisées dans l’élevage de loups de mer, de conchyliculture.

-------------------------------------

Cybercriminalité
4 individus sous mandat de dépôt

Les éléments de la brigade de lutte contre la cybercriminalité relevant des services de la Sûreté de wilaya ont réussi à mettre un terme à l’activité d’un réseau de faux usage et d’escroquerie composé de quatre individus âgés entre 30 et 40 ans, dont trois de nationalités malienne et nigériane. Selon la police, des investigations approfondies menées par les services compétents ont confirmé l’activité de ce réseau dans dix wilayas à travers le pays en opérant sur les réseaux sociaux.
 Ses membres utilisaient des comptes numériques et bancaires fictifs pour escroquer leurs victimes auxquelles ils faisaient croire qu’ils appartenaient à des familles riches, influentes originaires de pays africains et qu’ils possédaient des comptes gelés dans des pays européens. Après un piège tendu par la police, les membres de ce réseau ont tous été arrêtés et un nombre d’équipements et d’accessoires utilisés dans leur activité ont été saisis dont 6 Smartphones, des jumelles, deux radios sans fil, des fausses cartes d’identité nationale et étrangères, des chéquiers aux fausses identités, 30 puces téléphoniques, des relevés de compte bancaires en devises et en dinars, deux permis de conduire et des cartes grises.
Les mis en cause ont été présentés devant la justice qui a ordonné leur placement sous mandat de dépôt. Par ailleurs, le bilan d’activité de la police durant les dernières 24 heures fait état de l’arrestation de 23 personnes dans diverses affaires dont trois pour détention d’armes blanches, six pour consommation et commercialisation de drogue, cinq étaient recherchées et neuf pour vol à la sauvette.

-------------------------------------

Santé
1es journées internationales de médecine interne

Les premières journées internationales de médecine interne du CHU Oran se tiendront le 12 et 13 du mois en cours  à l’hôtel Eden Phoenix. L’ordre du jour de cette manifestation scientifique tente de répondre à un nombre de questions en rapport avec l’actualité des recherches réalisées dans le domaine, a-t-on appris. Selon les organisateurs, la médecine interne dans notre pays doit répondre à deux principaux impératifs. «Le premier étant la prise en charge des maladies qui posent un problème de santé publique comme l’hypertension artérielle, le diabète, l’asthme, les accidents vasculaires cérébrales (AVC).
Le second est celui de la prise en charge des maladies systémiques et les maladies orphelines». Ainsi et dans le cadre de la formation médicale continue, le service de médecine interne CHUO et l’association des amis de la médecine interne CHU Oran (AAMICO) organisent ces premières journées. L’évènement se veut un rendez-vous annuel pour réunir des référents de la médecine interne au niveau national et la participation de référents internationaux. Plusieurs thèmes seront abordés, entre autres, le diabète sucré, la maladie lupique et les maladies orphelines. Au programme de ces journées, une vingtaine de communications orales et 61 affichées.  Il est attendu, par ailleurs, la participation de 300 à 400 médecins et de nombreux organismes représentant l’industrie pharmaceutique et plus de 22 laboratoires.

-------------------------------------

Exposition collective d’arts plastiques
 
Une exposition collective d’arts plastiques s'est ouverte jeudi dernier au Musée d’art moderne d’Oran (MAMO), à l’occasion de la  célébration du 64e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale.
Cette manifestation artistique, organisée par le musée national Ahmed Zabana d’Oran, enregistre la participation, un mois durant, des artistes Taleb Mahmoud, Cherif Belzina, Zemali Fouad Chawki et Cherif Slimane aux genres artistiques et tendances variés (abstrait, expressionnisme,  impressionnisme et figuratif).
Cette exposition, qui a été favorablement accueillie, regroupe 50 tableaux sur des thèmes divers reflétant l’expérience riche des artistes participants.
Le stand réservé à l’artiste Taleb Mahmoud composé de huit toiles et six fresques abordant notamment la guerre de Libération, a grandement suscité l'intérêt des visiteurs.
L’artiste Taleb a souligné que la guerre de Libération demeure une source d’inspiration des artistes qui œuvrent à transmettre ses valeurs à travers leurs œuvres aux générations montantes, signalant que dans ses tableaux se mêlent la calligraphie avec des sentiments soufies pour faire véhiculer son message artistique au public.
Cet artiste, d’une expérience   dépassant les 35 années, expose un portrait de l’atelier de son père dans la daira de Nedroma (Tlemcen) remontant à 1957 où s'exerçait la couture du drapeau national.
Pour sa part, l’artiste Belzina Cherif d’Oran participe avec six tableaux sur une collection de 60 tableaux réalisés cette année où il met en exergue le patrimoine arabe et amazighe de l’Algérie à  travers l’utilisation des symboles arabes et amazighes.
L’artiste a déclaré qu’il tente, à travers ses toiles, de mettre en valeur le legs culturel matériel et immatériel divers et riche du pays.
L’artiste, Cherif Slimane, de Mostaganem, quant à lui, expose 25 tableaux d’arts plastiques traitant de sujets et formes diverses en utilisant des couleurs rayonnantes inspirées de la vie.
Cette manifestation a été une occasion pour l’artiste Zemali Chawki Fouad d’Oran de participer pour la première fois à une exposition avec 4 tableaux  dont un pour le chahid Larbi Ben M'hidi et un autre sur la femme algérienne  au visage laissant apparaitre la douleur vécue durant l’époque coloniale.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions