samedi 15 dcembre 2018 04:12:59

Revue El-Djeich : Les efforts de l’ANP portent leurs fruits et démontrent la cohésion de ses formations

La complémentarité entre la ressource humaine compétente et les moyens matériels, mise en évidence

PUBLIE LE : 11-10-2018 | 0:00
D.R

«L’Armée nationale populaire a veillé — ces dernières années, avec le soutien et les orientations du Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, dans une démarche visant le développement du corps de bataille et reposant sur la doctrine de défense de notre armée — à ce qu’elle soit dotée de toutes les capacités et moyens humains et matériels lui permettant d’aller de l’avant dans l’acquisition des facteurs de puissance et, par là, de s’acquitter des nobles missions constitutionnelles qui lui sont assignées.»
C’est par ces termes, on ne peut plus clairs, que s’est exprimé le Haut commandement de l’Armée nationale populaire dans l’édito d’El Djeich. En effet, dans son n°663 de ce mois d’octobre, la revue de l’ANP évoque une stratégie globale ayant pour finalité «l’amélioration» des capacités de ses formations de combat lui permettant de se hisser aux plus «hauts» niveaux afin d’être à la «hauteur» de la confiance de la nation et de ses aspirations pour son armée dans sa quête graduelle de «gagner» la bataille du développement pour la mettre au service de la patrie et «défendre» sa souveraineté. «En cela, l’accent mis à maintes occasions par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, sur l’importance de la disponibilité et de la préparation au combat des unités et formations de l’Armée nationale populaire en tout points du territoire de notre pays afin de préserver et défendre son indépendance et son intégrité territoriale, ne participent pas du discours démagogique mais constituent une vérité qui s’est traduite par le fait qu’il ait tenu à superviser personnellement le déroulement des différentes manœuvres tactiques et exercices démonstratifs exécutés avec compétence et professionnalisme par différentes formations et unités de l’ANP», lit-on dans l’article qui met en valeur les efforts déployés dans nombre de domaines et qui ont porté leurs fruits et démontré le haut niveau de «complémentarité» et de «cohésion» existant entre les différentes formations de l’ANP, comme le «démontrent clairement» les différentes opérations de combat qu’elles ont exécutées et qui simulent les conditions véritables de la bataille. Allusion faite ici aux exercices visant en premier lieu à tester le niveau de disponibilité opérationnelle des unités ainsi que l’entraînement des commandants et des états-majors à la conduite des opérations, tout en consolidant leur savoir-faire en matière de planification, de préparation, d’organisation et d’exécution.

La complémentarité entre la ressource humaine compétente et les moyens matériels, mise en évidence

«En ce sens, ces opérations de combat, exécutées le plus souvent avec des munitions réelles, sont de nature à préserver et consolider la disponibilité opérationnelle», souligne encore la même source, se référant à ce sujet aux propos du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah. Ce dernier a déclaré en effet que les exercices exécutés sur le terrain avec «succès» au terme de l'année d'instruction ou à son entame témoignent tous des «efforts considérables» consentis et de l'intégration qui ne cesse d'être «renforcée» au service de l'Armée nationale populaire et de son «développement progressif» ainsi que pour «maintenir» sa force et son état de disponibilité.
«De même, la maîtrise par les commandants, à quelque niveau de responsabilité qu’ils soient, de la planification, de l’organisation et de la tactique militaire, tout comme la maîtrise par les cadres et éléments des systèmes d’armes et des équipements développés utilisés lors de l’exécution des différents exercices, que traduit l’obtention d’excellents résultats concernant la précision des tirs, prouve en vérité l’efficacité du système de formation de l’ANP», rapporte El Djeich qui assure que l’Armée nationale populaire a opéré de «grandes» avancées sur la voie du développement ainsi que celle s’agissant de dispenser aux éléments des connaissances pointues dans diverses spécialités du métier des armes. «Ce haut niveau atteint par l’ANP dans tous les domaines est le fruit de la conjonction des efforts de ses éléments, chacun à son poste. Ainsi, la complémentarité entre la ressource humaine compétente et les moyens matériels mis à disposition a été le catalyseur encourageant les éléments de l’ANP à donner davantage afin d’élever son niveau de professionnalisme», notera la revue pour qui, il est important de «préserver» et de «conforter» cet acquis du fait qu’atteindre ces «hauts» niveaux de disponibilité opérationnelle, leur «préservation» et leur «amélioration» en «permanence», constitue, comme l’a souligné le vice-ministre de la Défense nationale, une mission dont le rôle principal incombe au militaire lui-même, car c'est un comportement «professionnel» que l'homme acquiert et avec lequel il s'imprègne lors des périodes d'enseignement et de formation. «De surcroît, ce comportement se raffermit davantage durant les années de préparation au combat de différents niveaux et étapes», estime Gaïd Salah.
 
De grandes avancées sur la voie du développement
 
El Djeich affirme par ailleurs que dès lors que le développement du corps de bataille de nos forces armées exige que l’on accorde à la formation un «intérêt particulier», ce secteur n’a eu de cesse d’enregistrer, au cours de ces dernières années, un saut «qualitatif» ayant «contribué» à la formation d’une ressource humaine «qualifiée» et «compétente» ainsi qu’un combattant «complet» sur les plans militaire et scientifique, en mesure de s’acquitter «pleinement» de son rôle au sein des forces armées en temps de paix comme en temps de guerre.
A ce propos, l’inauguration, ces derniers jours, de l’école supérieure militaire de l’information et de la communication s’inscrit aux yeux de la revue de l’ANP en «droite ligne» de cette démarche reposant sur la promotion «permanente» du domaine de l’information et de la communication, à travers la qualification d’une élite «maîtrisant» les techniques rédactionnelles et de communication lui permettant d’interagir avec son environnement, d’avoir une «bonne» lecture des évènements et de leurs développements et de jouer son rôle avec «professionnalisme» au niveau des différentes structures et unités de l’Armée nationale populaire. «Partant de là, le Haut commandement de l’ANP conduit aujourd’hui cette démarche scientifique réussie en l’entourant de toute l’attention voulue dans toutes ses phases, dans le cadre du processus de développement du corps de bataille des forces armées. Un corps de bataille qui demeure en permanence au premier rang de ses priorités et de son intérêt, au regard de la multiplicité de ses formations et de la complémentarité de ses branches», soutient encore El Djeich.  
Notre source ajoute que la responsabilité du renforcement de cette démarche scientifique revient aux «enfants» de l’ANP à travers la quête «constante» de l’enracinement de ses valeurs profondes dans l’esprit de l’ensemble des éléments militaires, à la lumière particulièrement de l’ampleur des défis de l’heure et futurs ainsi que de l’impératif de «gagner» le pari. «Ce qui confèrera toutes les chances de succès au processus de développement de l’ANP et lui permettra d’être à la hauteur de ses nobles missions qui lui imposent de demeurer mobilisée en permanence au service de son peuple et de sa patrie», conclut le rédacteur de l’édito d’El Djeich.
    S. A. M.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions