dimanche 18 novembre 2018 20:38:22

Personnes aux besoins spécifiques : Aller vers une meilleure protection

Le handicap est loin d’être une tare. Sinon comment expliquer tous ces érudits de la science, de la littérature, ces sportifs ou encore ces hommes, hors du commun, qui ont marqué le monde par leurs découvertes et leurs talents.

PUBLIE LE : 09-10-2018 | 0:00
D.R

Le handicap est loin d’être une tare. Sinon comment expliquer tous ces érudits de la science, de la littérature, ces sportifs ou encore ces hommes, hors du commun, qui ont marqué le monde par leurs découvertes et leurs talents. 

E tre non voyant ou amputé d’un membre, sourd ou muet n’a rien de dévalorisant. a compétence, le génie et la performance, à vrai dire, n’ont aucun lien avec la santé. Seule la déficience mentale est à même d’influer sur le rendement d’une personne. Bref, il s’agit, de la contribution de tout un chacun, à sa manière, au développement de la société, de la technologie et de la science. Avoir un don ne se limite pas aux seuls individus qui ont «échappé» à un handicap, quel que soit sa nature. De nombreux exemples prouvent, en effet, que la persévérance et la détermination, restent le chemin le plus court et le plus sûr, aussi, pour atteindre son objectif ou se frayer une place parmi les grands. Aujourd’hui, de nombreuses personnes aux besoins spécifiques ne sont pas victimes de leur déficience motrice ou visuelle, mais plutôt du mépris et de l’indifférence de la société.   Le véritable handicap, dont souffre cette population est sans doute, la stigmatisation qui les réduit très souvent  à des personnes pas comme les autres.En Algérie, des efforts ne cessent d’être consentis par les pouvoirs publics en faveur de cette catégorie, pour améliorer leurs conditions de vie, tant sur le plan éducation, santé et le droit à l’emploi, confirmé, par un texte de loi qui rend obligatoire la consécration de 1% des postes à ces derniers. Néanmoins, le regard de la société envers les personnes handicapées n’a pas changé, il continuant à constituer, un handicap supplémentaire pour leur réinsertion sociale et professionnelle. Il faut rappeler à ce titre que 12 milliards de dinars ont été alloués, durant l’année en cours, pour les pensions des personnes handicapées. Il faut signaler aussi qu’il existe une volonté politique  d’améliorer le quotidien des personnes vivant avec un handicap. La décision prise par la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, de procéder à la révision de la loi relative à la protection de cette population qui n’est plus compatible avec le nouveau  contexte économique et social,  s’inscrit dans cette démarche.
Aller vers des textes plus réalistes et qui tiennent compte des nouvelles donnes est une bonne chose, mais lutter contre les préjugés et les idées reçues est désormais plus que nécessaire pour ne pas dire que c’est le seul moyen pour aller vers l’épanouissement  de cette population.    
 Samia D.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions