mercredi 17 octobre 2018 16:13:37

Nouvelles d'Oran, Lutte contre le commerce informel : Des mesures pour l’exploitation des marchés couverts

Ressources financières locales : 406 milliards de Cts générés par la fiscalité

PUBLIE LE : 08-10-2018 | 0:00
D.R

 

Page animée par Amel Saher

La direction du commerce a lancé une campagne de lutte contre le commerce illicite, au moment où la wilaya d’Oran compte de nombreux marchés couverts non exploités, dont une vingtaine réalisée ces dernières années.

Selon une source autorisée, la direction du commerce a demandé aux communes, via des correspondances officielles, de prendre les mesures réglementaires nécessaires afin que les locaux commerciaux aménagés dans les marchés couverts de proximité soient occupés par leurs attributaires. «Il s’agit de structures ayant coûté au trésor public des sommes colossales et il est anormal qu’elles ne soient ni exploitées ni occupées. Pire encore, certaines d’entre elles sont livrées à des actes de vandalismes », s’indigne un responsable local. Ce dernier estime que cette situation a favorisé la prolifération du commerce illicite, et par conséquent, dit-il, l’insalubrité. A en croire la même référence, pas moins de 23 marchés de proximité couverts ont été réalisés en coordination avec les APC de la wilaya d’Oran au titre d’un programme national, ne sont pas opérationnels. A savoir que dans le cadre de ce programme qui a pour but de lutter contre les marchés informes, la wilaya a bénéficié de 40 nouvelles structures. Par ailleurs et en dépit des efforts déployés par l’Etat en vue d’organiser le secteur, force est de constater qu’une bonne partie des attributaires préfèrent continuer à sévir dans l’informel et l’anarchie, profitant du laxisme de l’exécutif communal dans certaines villes. L’on apprendra, ainsi, que les services du contentieux et des affaires générales au niveau de la commune d’Oran ont adressé pas moins de 300 mises en demeure à l’encontre des attributaires des locaux commerciaux aménagés dans ces marchés , afin qu’ils régularisent leur situation vis-à-vis de l’administration en s’acquittant, entre autres, des frais de location. Il faut savoir que les services de la wilaya ont lancé le programme de réalisation de ces marchés afin de favoriser l’insertion dans le secteur commercial légal des personnes versées dans le circuit informel. Les nouveaux espaces commerciaux  réalisés devaient entrer en  fonction, à l’issue de l’opération de recensement de la catégorie concernée, à savoir les agents économiques informels désirant se placer dans le cadre légal.

---------------/////////////////////

Ressources financières locales
406 milliards de Cts générés  par la fiscalité

Les élus de la commune d’Oran ont délibéré sur une convention du FCCL (Fonds commun des collectivités locales) d’un montant de 30 milliards de Cts consacrée aux grandes opérations d’embellissement de la ville. D’autres conventions non moins importantes ont été approuvées dont celles portant sur un montant de 2,6 milliards destiné au financement de l’installation des chauffages dans les écoles et 30 milliards de Cts pour la prise en charge d’une partie des dettes communales. il a été décidé, en outre, de passer à la révision tarifaire des contrats de location des biens communaux, notamment à caractère commercial. La nouvelle politique de l’exploitation et développement de ses ressources financières a permis à la commune d’Oran de rééquilibrer son budget. En effet, son déficit a nettement reculé cette année en passant de 106 milliards de Cts en 2015 à 22 milliards en 2018 alors qu’il avait été estimé en 2016 à 60 milliards et en 2017 à 40 milliards de Cts. Ainsi, l’on croit savoir que les recettes communales inhérentes à l’exercice de 2017, les données font état d’un montant de 406 milliards de Cts généré de la fiscalité, 57 milliards correspondants au rendement de l’exploitation du patrimoine communal et 43 milliards collectés du paiement de la taxe d’assainissement, sachant que la commune a bénéficié d’une subvention de 76 milliards de Cts, totalisant l’aide accordée par la wilaya et le FCCL. Pour illustrer l’importance de l’effort déployé par l’APC en vue de développer ses ressources financières et valoriser son patrimoine, le président de la commission des finances avait expliqué dans une déclaration précédente à notre journal que le budget de l’APC d’Oran avant la crise financière (2014-2015) ne dépassait pas les 13 milliards contre 83 milliards grâce aux mesures décidées par l’assemblée. Dans ce même registre,    l’assemblée communale sortante, qui a vu la réélection de son président pour un nouveau mandat, avait décidé d’une série de mesures visant à augmenter les ressources financières de la ville. Dans ce registre, les élus ont adapté des anciens textes avec les dispositions de la loi de finances, ce qui va leur permettre de procéder au recouvrement de la taxe sur les plaques professionnelles. Ainsi ce sont, désormais, les secteurs urbains qui vont prendre en charge l’opération de recouvrement de cette taxe générée de l’affichage des plaques de l’activité professionnelle libérales, à l’instar des cabinets de médecins, d’avocats et des commissaires aux comptes. L’autre mesure prise par l’exécutif sortant est relative à l’augmentation de droits de la table à hauteur de 50% et dont le montant varie entre 400 et 800 Da/jour en fonction de l’endroit. L’assemblée communale avait, aussi, délibéré sur une décision permettant au trésorier de la commune de percevoir les droits de l’affichage urbain à caractère publicitaire. Cette délibération devait permettre à la commune le recouvrement d’un passif de créances estimé à 28 millions de Da et la réalisation d’une recette supplémentaire de l’ordre de 100 millions de Da par an.

---------------/////////////////////

Clôture et bilan de la saison estivale
Plus de 18,5 millions d’estivants 

Selon un bilan récent établi par la direction de la protection civile de la wilaya d’Oran, 18.584.385 estivants ont foulé le sable des plages d’Oran, depuis l’ouverture de la saison estivale jusqu’à la fin d’août dernier. Pendant le mois de juin, les mêmes services ont enregistré 1.942.785 estivants, 1.335 interventions, ayant permis la prise en charge de 735 personnes victimes de noyade. Selon le même bilan, le nombre le plus élevé des estivants a été recensé en mois de juillet avec 11.100.000 personnes. Il a été enregistré, par ailleurs, 3.505 interventions et 1.708 personnes secourues sur place. En revanche, 4 personnes sont décédées dont 03 qui se baignaient dans des plages non autorisées, a-t-on indiqué. Quant au mois d’août, il a enregistré une baisse significative en nombre d’estivants avec seulement 5.541.600. Idem pour le nombre des interventions qui a baissé à 2.279 dont 1.070 au profit de personnes secourues sur place. Il convient de rappeler que pour cette année, la commission chargée de la préparation de la saison estivale, installée par un arrêté de M. le wali, a mené de nombreuses opérations d’inspection des plages, suite à quoi, il a été décidé de reconduire le même nombre de plages ouvertes à la baignade de l’année dernière (33 plages). Le plan de sécurité élaboré pour la saison estivale écoulée a porté sur la mobilisation de 2.000 policiers de différents grades, 1.400 gendarmes et 800 agents de protection civile répartis sur 33 unités. S’agissant de la couverture sanitaire, elle a été assurée par 33 chefs de centre, 10 officiers, 04 médecins et 50 contrôleurs professionnels, renforcés par un grand nombre d’agents saisonniers. La direction de la protection civile a renforcé son dispositif des éléments de la protection civile chargés de la surveillance des plages en recrutant près de 260 saisonniers.  L’opération de recrutement a été précédée par une sélection des candidats au niveau de l’unité de la protection marine. Sur un autre volet, une  aide financière totalisant 34 millions Da a été accordée aux 16 communes côtières, ont indiqué les services de la wilaya.

------------------///////////////////

Les brèves de la city

Cantines scolaires
1.260 agents déployés à travers la wilaya
Après avoir bénéficié d’une formation spécialisée dans les centres de formations professionnels, 1.260 agents restaurateurs (de différents grades et catégories) devraient rejoindre les cantines scolaires. Cette mesure intervient dans le sillage du transfert de la gestion des cantines scolaires aux communes.

Le tirage au sort s’est déroulé à la mosquée Ibn-Badis
Omra pour 103 agents d’hygiène
Conformément aux directives du wali d’Oran et à l’instar de l’année dernière, 103 agents de nettoiement ont bénéficié d’une Omra. La cérémonie du tirage au sort s’est déroulée mardi dernier à la salle des conférences de la mosquée d’Ibn Badis en présence des représentants de  la wilaya et de la direction des affaires religieuses et des wakfs

Collecte et tri des déchets ménagers
Distribution de 350 bacs à Bir  El-Djir et Es-Sénia
Le secteur de l’environnement s’est doté, récemment, de 350 bacs à ordures pour la collecte et le tri des déchets ménagers. Ces nouvelles unités ont été distribuées dans les nouvelles cités situées à Bir El Djir et Es-Sénia, en attendant l’attribution de 300 autres qui seront, prochainement, installées dans d’autres quartiers.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions