lundi 15 octobre 2018 23:37:55

Nouvelles de Sétif, Développement local : Le gaz dans 450 foyers à Aïn Roua

Ecole, eau et cantines scolaires : Une enveloppe de plus de 4 milliards de dinars

PUBLIE LE : 07-10-2018 | 0:00
Photos : D. Krache

Page animée par F. Zoghbi 

Dans la daïra de Bougaâ, sur les hauteurs de la zone nord de la wilaya de Sétif, la commune d’Aïn Roua est sans nul doute l’une des commune où les hivers se sont faits ressentir rigoureusement durant des années, tant et si fort que lors de la visite d’un wali sur ces lieux, il y a plus d’une décennie, un des notables de cette localité s’adressa au chef de l’exécutif pour dire : «Ici, M. le wali, on ne voit pas le soleil, et l’hiver dure 8 mois», pour exprimer alors une forte demande, celle du gaz naturel déjà à la conquête de bien des communes.

Le message fut entendu et dans une proximité constamment entretenue, des actions furent engagées depuis au fil des ans et sur le budget de wilaya et sur le programme national, pour faire aujourd’hui que le taux de couverture en gaz naturel dans cette commune dépasse les 90% ,à la grande satisfaction de toutes ces populations qui ont accueilli ,ces jours derniers dans un climat de joie et d’espoir partagé le wali Nacer Maskri qui s’en est consolidé cette dynamique et mesurer avec satisfaction bien des acquis du developpement local.
Dans une démarche désormais consacrée à la densification d’un réseau qui a défié monts et montagnes pour ancrer cette source d’énergie dans les coins les plus reculés, l’heure est desormais aux zones éparses, tant et si bien que la mise en service à l’occasion de cette visite par le wali du gaz naturel pour 450 foyers dans les agglomérations montagneuses de Hemama et Sidi Bahi, relevait de l’événement pour toutes ces populations.
De nouveaux acquis qui relèvent d’avantage le taux de cette commune ou le chef de l’exécutif annoncera le début des travaux dans d’autres contrées pour le raccordement de 250 autres foyers, soulignant par la même, la prise en charge d’autres agglomérations éparses dans les mois qui viennent sur le budget de wilaya.
Il déplorera cependant les lenteurs accusées par certains citoyens dans le versement d’une somme modique de 17 000 Da sachant que le cout du branchement nécessité de l’état le montant de 200 000 dinars.
Ce même interet est relevé dans un autre secteur aussi important qui est celui de la santé avec l’inauguration de la salle de soins Sebaihi Torki qui vient consolider le tissu déjà existant et permettra au wali de mettre l’accent sur l’utilisation optimale de ces structures afin d’alléger de la pression ressentie sur l’hôpital, consacrant par la même une attention particulière au secteur des travaux publics et au désenclavement des populations en inspectant notamment le chemin communal 151 reliant Ain roua aux mechta de Lemriss et Achraf. Une visite à l’issue de laquelle Nacer Maskri ne manquera de rappeler les souffrances endurées par les populations de ces contrées durant la décennie noire et ce fort exode qu’avait alors connu cette région ou les populations reviennent progressivement aujourd’hui vers leurs biens et leurs terres.
Autant pourtant la satisfaction sera profonde dans cette commune autant le wali ne manquera pas de déplorer à Bougaa, le retard accusés par certains projets inscrits au programme sectoriel et prendra des mesures rigoureuses nécessaires pour booster les travaux combien même le projet de la piscine pratiquement achevé, celui de la maison de jeunes après d’une décennie de réalisation et celui du lycée d’ouverture est attendue pour la fin de l’année en cours ne relèvent pas de ce lot.

----------------------////////////////////

Ecole, eau et cantines scolaires
Une enveloppe de plus de 4 milliards de dinars

A l’issue de la visite qu’il effectuera dans les zones montagneuses de la daira de Bougaa, le wali ne manquera pas de mettre l’accent sur le haut degré de compréhension des populations. Un acquis qui ouvre qui s’inscrit dans la dynamique de la continuité, de la concertation et va dans le sens d’une meilleure compréhension des préoccupations exposées. Des relations fondées également sur un discours franc et direct, loin des vœux pieux et des promesses vaines.
Le chef de l’exécutif de wilaya dans la proximité constante qu’il continuera à entretenir avec les populations et le contact direct avec le citoyen, saisira cette opportunité pour revenir justement sur les résultats qui ont marqué la dernière réunion tenue à Bougaa par le ministre de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire avec les élus et les autorités locales ainsi que les représentants de la société civile.
A la grande joie de la population, il annoncera la prise en charge de cette préoccupation importante de l’eau potable de la ville de Bougaa avec un réseau vétuste et l’inscription de cette opération pour un montant de 20 milliards de centimes. Une opérations qui s’intègre dans l’octroi à la wilaya , au titre du FCCL, d’une enveloppe de 435 Milliards de centimes pour la création de 9 zones d’activités dans certaines communes à l’effet de les doter d’un foncier et de ressources pour une enveloppe de 130 milliards de centimes, la réalisation de 135 cantines scolaires au profit des enfants démunis pour 235 milliards et 100 milliards pour la réhabilitation des écoles primaires sachant que la wilaya compte plus de 860 structures du genre.
Autant d’acquis qui feront dire au wali que l’orientation de l’état est une orientation sociale.

--------------------/////////////////////////

EL-Eulma
2.700 logements en voie d’achèvement

En inspectant récemment à El Eulma les chantiers de plus de 6000 logements publics locatifs, LSP et AADL tous segments confondus, le wali de Sétif accompagnés des responsables de l’exécutifs, chefs d’entreprises réalisatrices et les autorités locales de cette daira qui connait ces dernières années une réelle dynamique de développement, n’a pas manqué d’insister particulièrement sur le respect des échéances et le volet important inhérent à la qualité de la construction.
Une dynamique d’autant plus importante qu’elle met en exergue les efforts consentis par l’état à l’endroit du citoyen dans un secteur aussi sensible que celui du logement dans tous ses segments et ne laisse pas pour compte le volet inhérent à l’aménagement urbain qui confère à cette grande ville dotée de plusieurs nouveaux plans d’occupation au sol, au titre de la création d’espaces harmonieux ou les différentes commodités se fondent de plein pied dans ces cités ou il fait bon vivre.
La récente remise par M Nouredine Bedoui, le ministre de l’intérieur des collectivités locale et de l’aménagement du territoire, de 645 logements du type LPA et 110 autres CNEP-Immo au niveau du POS 37 en est un exemple frappant qui met en évidence ce souci de réaliser plus qu’une cité-dortoir, une partie de la ville ou le citoyen y trouve toutes les commodités.
C’est ce méme esprit et cette même démarche qui ont marqué la dernière visite d’inspection du wali dans cette mémé localité, soulignant a propos de segment public locatif que «tous les logements étaient pratiquement achevés et qu’il ne restait à agir que sur le volet de la viabilisation. Dans ce contexte, nous évoluons en fonction des moyens financiers et les choses avancent régulièrement. Je peux même donner un chiffre de 2700 logements qui sont pratiquement finis et bientôt nous procéderons à la remise d’un premier jet de 1000 logements qui seront suivis régulièrement par le reste.»
De nouveaux acquis qui ne sont pas sans susciter un profond sentiment au sein de la population, sachant par ailleurs que pour les segments LSP et LPA, beaucoup a été fait dans la commune d’El Eulma et un grand nombre de logement a été remis aux bénéficiaires dira le wali qui ajoutera qu’il ne restait que quelques 400 logements qui viendront à leur terme d’ici la fin de l’année en cours ou le début de celle à venir.
Une visite qui permettra aussi à Nacer Maskri de mesurer l’état d’avancement de plus de 3500 logements du type AADL scindées en deux tranches. Dans ce contexte 2000 logements sont pratiquement aussi en voie d’achèvement : « Nous sommes venus nous enquérir de la situation qui prévaut et lever toutes les contraintes pour permettre d’ici fin octobre 2018, début novembre de remettre ce potentiel, au minimum 1000 logements mais nous parlons de 2000 unités début novembre « dira le wali qui ne manquera pas de faire état de la demande importante qui est enregistrée et des actions mises en œuvre avec le ministre de l’habitat pour un rajout.

--------------------/////////////////////////

Aéroport du 8-Mai 1945
Extension de l’aérogare

Après l’extension de la piste  d’atterrissage, portée désormais à 2.900 m avec des seuils de réservation importants pour l’avenir, et la réhabilitation du parking avions et des espaces environnants, l’aéroport international du 8-Mai 1945 de Sétif gagne du terrain et entre dans une nouvelle phase d’extension destinée, cette fois-ci, à agrandir l’aérogare, véritablement trop exiguë au fur et à mesure que le trafic aérien prenait de l’ampleur sur cette destination.
La visite effectuée sur le terrain permet en effet de vérifier l’avancée des travaux entamés depuis le 18 juillet dernier à la veille d’une rencontre préalable, à l’issue de laquelle Nacer Maskri, le chef de l’exécutif de wilaya, ne cachait pas son souci de partager cette préoccupation de la population sétifienne et sa satisfaction d’avoir opté pour une telle décision de concert avec le ministre et les responsables de l’Entreprise de gestion des services aéroportuaires de Constantine, pour la prise en charge sur fonds propres de cette opération.
Une extension qui sera sans nul doute plus que profitable pour ces milliers de voyageurs qui empruntent cette infrastructure aéroportuaire et permettra d’agir sur la capacité d’accueil de cette aérogare qui passera, nous dit Amar Charifi, le responsable du bureau d’études en charge de ce projet, de 250.000 à 400.000 voyageurs/an.
La partie enregistrement sera pratiquement doublée, en passant de 6 à 10 postes, tout comme l’espace réserve à l’embarquement international et à l’aménagement d’un espace plus large et certainement plus commode pour les arrivées nationales, ajoute-t-il, soulignant que le nombre de filtres consacrés au contrôle de police sera aussi porté de 4 à 10.
Au sujet de cette extension qui se fera sur les deux fronts vertical et horizontal, l’architecte, qui souligne au passage toutes ces contraintes rencontrées sur le terrain et différents réseaux à déplacer en faisant en sorte à ne pas toucher la fibre optique, notamment lorsque les avions sont là, ajoute que ce sont donc 1.300 m2, auxquels il faudra ajouter 500 m2 pour les aménagements et près de 1.000 autres m2 pour la réalisation d’un nouvel étage.
Dans cette dimension de proximité qu’il imprègne à tous les projets de la wilaya et les visites constantes des nombreux chantiers, le wali, tout en exprimant sa satisfaction de la réalisation d’un tel acquis et l’impact qu’il est appelé à produire, ne manque pas d’établir la nécessité de renforcer les moyens humains à l’effet d’imprimer un meilleure cadence.
Le projet sera livré et opérationnel en juillet 2019.  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions